Ce mois-ci a été marqué d’actualités comics plus qu’autre chose, avec les chamboulements de l’événement No Justice qui s’annoncent, les dernières répercutions de l’arrivée de Brian M. Bendis chez DC mais aussi un nouveau label (encore). Le Flash Express Rebirth recueille également les meilleures chroniques et reviews du site, de quoi apprendre encore des univers imaginaires du comics.

Comics

Cinéma

TV

Animation

Chroniques / Reviews

Comics

Les annonces mensuelles d’Urban Comics

L’éditeur français annonce une vague de titres avec Aquaman : Sub Diego de John Arcudi et Patrick Gleason dont l’annonce en a surpris plus d’un ! Cet album est suivi du très attendu événement Superman Reborn, et étonnement du comics tiré du jeu du même nom : The Wolf Among Us. Il sera également question, plus tard, de Batman par Neal Adams, Injustice 2, mais aussi d’une biographie de Joe Shuster se concentrant autour de la naissance de Superman, de Sheriff of Babylon et de Batman : À la vie à la mort.

Justice League, le foutoir sacré

Rien de nouveau, dès que Scott Snyder rapplique, tout fout le camp. La Justice League intrigue autant qu’elle inquiète et se voit multipliée, réorganisée sous tous les plans. Ainsi, plusieurs ligues sont prévues. On retrouvera la Justice League Dark qui sera entièrement revue pour l’occasion, suite aux événement de Metal. Une toute nouvelle équipe verra le jour avec la Justice League Odyssey qui relèvera du genre de la S-F. Il en va de même pour les Titans et Teen Titans qui changeront du tout au tout. Ces modifications (à la hâte) entraîneront l’arrivée de numéros spéciaux, censés conclure les séries, les arcs en cours. Les Titans et les Teen Titans auront chacun le droit à leur numéro de sauvetage, expliquant les modifications apportées.

La série régulière Justice League surprend avec l’arrivée de Jim Cheung aux dessins, l’artiste star de chez Marvel ayant opéré sur les Young Avengers entre autres. De plus, ce renouveau signerait le retour (ou l’arrivée ?) de John Stewart dans la Justice League. Un personnage connu à travers la série animée, mais dont l’implication au sein de la Justice League s’est également faite à travers le titre JLA.

Sandman rêve d’un avenir

Alors que nombre de lecteurs pleurent ou annoncent la fin du label Vertigo ayant, selon eux, déjà connu ses beaux jours, passés depuis longtemps, Neil Gaiman prépare le Sandman Universe. Après le Sandman Ouverture avec J. H. Williams III, l’auteur/scénariste s’entoure de toute une équipe qui prépare une vague de titres en lien avec son univers incluant : Lucifer, Books of Magic, The Dreaming ou House of Whispers.

Bendis/Jinxworld

Le nouveau venu n’en finit plus d’annoncer de nouveaux projets, et c’est au tour du Jinxworld ici qui sera complété grâce à deux nouveaux titres, justifiant l’arrivée du label chez DC.

Superman : American Dream Denied ?

En rapport avec le titre Man of Steel annoncé le mois dernier, le scénariste, Brian M. Bendis lui-même a évoqué les thèmes qui seront présents dans le titre lors de la Emerald City Comic Con. Parmi ceux-ci, le thème du rêve américain. Il sera question de se retourner vers les clichés du super-héros et les revisiter à travers sa vision du personnage.

Nouveaux arrivants et changements pour DC Comics

DC Comics n’en finit plus d’attraper en plein vol les jeunes talents de chez Marvel. Après Jim Cheung fraîchement annoncé pour Justice League, c’est Mike Perkins qui rejoint les artistes DC. De l’autre côté, Gail Simone signe son retour chez DC avec l’annonce d’une mini-série Plastic Man.

Batman sous tous les angles

L’homme chauve-souris a connu son petit lot d’informations, à commencer par le nouveau scénariste qui remplacera James Tynion IV sur Detective Comics, qui n’est autre que Bryan Edward Hill, le scénariste de l’actuelle série Wildstorm : Michael Cray. À noter qu’il est également annoncé en tant que scénariste pour le numéro Black Lightning/Hong Kong Phooey Special #1 de la nouvelle série de crossover entre les licences Hanna-Barbera et DC Comics.

Les préparatifs d’un mariage ne sont jamais simples et pour ce faire, Tim Seeley écrira cinq One-Shot en lien avec ce mariage, mettant chacun en scène un personnage de la Bat-Family… ou plutôt du Bat-verse. Et enfin, Batman est invité chez Archie Comics, avec l’ajout cette fois-ci d’un crossover entre Batman 66′ et Archie.

Le Black Label étoffe son catalogue

Prévu pour Août prochain, le Black Label présente ses premiers titres et ouvre avec le Superman : Year One de Frank Miller et Jon Romita Jr., mais se poursuivra avec Wonder Woman Historia : The Amazons par Kelly Sue DeConninck et Phil Jimenez, Wonder Woman : Diana’s Daughter, écrit par Greg Rucka qui n’en a pas fini avec l’amazone, et deux titres Batman. Le premier sera écrit par Scott Snyder et dessiné par Greg Capullo, il s’intitulera Batman : Last man on Earth. Le second sera réalisé par le duo Brian Azzarello et Lee Bermejo pour Batman : Damned.

Autant en emporte Venditti

C’est enfin fini pour Robert Venditti. Après de (trop ?) nombreuses années au service du Green Lantern Corps, le scénariste laissera Hal Jordan de côté après un cinquantième numéro. Que les amateurs de S-F et de série B se rassurent, il viendra remplacer l’initialement prévu Jeff Lemire, sur le titre Hawkman aux côtés de Bryan Hitch qui pointera le bout de son bec dès cet été. Le staff a hâte de vous faire parvenir les premiers avis.

1
2
3
4
5
Article précédentUne vingtaine de variant covers pour Action Comics #1000 dévoilées
Article suivantDCPodcasters News #49 – Justice Leagues et les New Gods au cinéma
Watchful
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

Poster un Commentaire

Please Login to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des