PARTAGER
joker infintie cover
joker infintie coverfull

Joker Infinite Tome 3 – Urban Comics – 19€

  • Scénario: James Tynion IV
  • Dessin: Guillem March

La chasse au Clown reprend là où elle s’était arrêtée avec la sortie de ce troisième tome qui vient clôturer la première saison de la série Joker Infinite. Une fin de saison qui signifie beaucoup de choses dont le départ de son scénariste, James Tynion IV. En effet, ce dernier met fin à sa relation avec DC Comics à la fin de son run en juillet 2022. Et oui, quand il s’agit du Batverse, Urban Comics procède très rapidement avec les sorties des volumes. Ainsi, comment Tynion IV va t-il répondre à cette grande question légitime que les lectrices et les lecteurs se posent depuis le début? James Gordon franchira t-il la ligne? Quel sera le sort du Joker? .

RIEN ICI N’EST VÉGÉTARIEN

Sans surprise, le Joker s’est fait un nombre incalculable d’ennemis au cours de sa carrière, ce qui ne l’a jamais fait perdre le sourire. Dans les tomes précédents, on apprenait qu’en plus de James Gordon à ses trousses, une certaine Vengeance, « fille » génétique de Bane, ainsi qu’une famille de cannibales souhaiteraient bien également lui mettre la main dessus. Ces derniers y sont finalement parvenus et vont faire du Clown l’attraction culinaire de la soirée, digne d’une préparation à la Hannibal Lecter. Et bien que ces scènes prêtent à sourire par un peu d’humour noir, le scénariste ne basculera pas dans le gore pour autant. De ce constat, et sachant qu’on est dans la continuité, on sent que DC ne va pas trop porter atteinte à la personne du Joker. Du côté du personnage de Vengeance, la « Lady » Bane est une nouvelle fois laissée pour compte, et passera l’entièreté du tome à retrouver le Joker. On découvrait les origines du personnage, mais c’est râpé quant à son évolution.

En parallèle, James et Barbara Gordon tentent de mettre en place une stratégie afin de localiser le Joker tout en démasquant le véritable cerveau qui a mis en place cette chasse à l’homme. Aidée de Cassandra Cain, mais aussi de Harvey Bullock, c’est donc une équipe de seconds couteaux que l’on voit se former. Malheureusement, cela fait plus preuve de figuration qu’autre chose, malgré le petit côté bordeline de Bullock. Et si vous avez lu Batman Joker War, vous aurez peut-être deviné l’identité de l’instigateur de cette chasse au Joker qui sans réelle surprise n’est ni un nouveau, ni un original. Faut-il croire que James Tynion IV avait un message à faire passer ou bien a t-il reconsidérer son avis entre les Batman Joker War et Joker Infinite?

joker infinite t3 image1

ON NE TOUCHE PAS AU STATUT QUO

Avec tous ces points énoncés ci-dessus, on peut s’interroger sur la pertinence et l’utilité de cette série Joker Infinite. Bien que le Joker jouisse d’une aura aussi forte que sa nemesis aux oreilles pointues, la série se résume au fin de compte à une gigantesque partie de chat à travers le monde qui se finit en queue de poisson. Sans avoir lu les histoires ou vu les films mettant en scène Batman, le Joker ou Gordon ces dix, quinze ou x dernières années, vous vous êtes surement déjà défini dans votre esprit ces personnages. Alors est-ce que vous serez vraiment surpris par la fin de cette première saison? Rien qu’avec les mots « première saison », on sait que la suite est annoncée ne laisse aucune place au doute.

Enfin, s’il y a une chose qu’on peut lui reconnaitre, c’est la constante dans sa partie graphique. Guillem March est toujours fidèle à son poste de dessinateur principal du titre. Que l’on aime ou pas son style, son Joker possède un faciès très particulier qui le rend cadavérique voire surhumain dans son aspect et sa gestuelle. Pour autant, ses personnages masculins semblent toujours prendre dix ans de plus que leur vrai âge, et ses personnages féminins, au contraire, semblent plutôt en perdre dix.

joker infinite t3 image2

Avec ce troisième tome qui signe la fin de la première saison de Joker Infinite, on peut constater que cette série n’aura été rien de plus qu’un pur produit marketing. James Tynion IV a bien compris qu’il fallait jouer à fond sur le succès de ce personnage depuis son event Joker War, et probablement aussi à cause des dernières adaptations cinématographiques. Certes, il y avait bien une proposition à l’histoire de départ, mais absolument rien n’en est sorti de satisfaisant ou de durable. Aucune surprise et très prévisible tout du long, le potentiel était là mais la série n’a rien su faire ni de son univers, ni de tous ses personnages. Il aurait mieux fallu l’inscrire hors-continuité. Qui sait? L’auteur aurait peut être eu la possibilité de jouir d’une meilleure inspiration.

En passant par les liens affiliés Amazon/autres présents sur le site, DCPlanet.fr reçoit une faible commission. Qu’importe le montant de votre panier, vous nous aidez ainsi gratuitement à payer l’hébergement, modules, et autres investissements pour ce projet.

Fish talker

Fish talker