Il est temps pour Batman, tout comme Peter Tomasi, de tirer leur révérence avec ce cinquième et dernier tome de la série Batman Detective. Se déroulant après les évènements de Joker War, Batman aura fort à gérer entre la perte de sa fortune, la confiance ébranlée d’une partie des citoyens de Gotham et l’apparition du Miroir qui se veut être le messager de ce mouvement contestataire. D’autre part, parmi les numéros de ce tome, on peut constater la présence du #1027 qui signe le 1000éme épisode de la série Detective ComicsBatman apparaît. Un joli nombre qui dénote du succès pérenne du personnage de DC.

LE MIROIR BRISÉ DE JOKER WAR

Parmi les séries Batman qui sortent actuellement suite au run de Tom King, on distingue Batman Joker War et Batman Detective. Si ces deux séries se font écho par moment, il n’empêche que les deux peuvent se suivre assez aisément sans que l’on soit obligé de tout lire. Ainsi, même si l’histoire de ce cinquième volume de Batman Detective se déroule chronologiquement après le deuxième tome de Joker War, Peter Tomasi parvient suffisamment à s’en détacher pour développer son propre sujet. Plus terre-à-terre, le récit se concentre sur le héros qui tente de maintenir l’ordre à Gotham City après l’éviction du Joker. Certains des habitants attendent beaucoup des élections du futur maire, mais d’autres préfèrent se tourner vers un certain Miroir. Et comme son nom l’indique, ce dernier ne révèle aucun indice sur son identité mais se présente comme l’incarnation de la vox populi qui exprime le ras-le-bol des justiciers masqués incapables.

batman detective t5 image1

Les motivations de ce personnage sont d’ordre politique et sociétal. Elles le montrent prêt à user des moyens à disposition pour changer le système. D’ailleurs, le personnage emprunte beaucoup à Anarky pour le côté activiste. De même, l’autre personnage central de cette intrigue est Nakano, candidat à la mairie de Gotham. Ce dernier ressemble beaucoup à Harvey Dent par son visage mutilé et son rejet de toute forme de corruption. On sentait que Tomasi préparait quelque chose de spécial avec ces personnages, malheureusement il en fut autrement. A l’image des dernières paroles de Nakano, c’est le sentiment de perplexité qui persiste lorsqu’on arrive à la fin du dernier chapitre.

LE SILENCE EST D’OR

La seconde partie du tome s’enchaine avec le retour de Thomas Ellliot, alias Silence (ou Hush en VO). Déchiré entre la jalousie et le business, il décide de faire d’une pierre deux coups en s’attaquant à la Batfamily. Toute ? Non, car un Robin résiste encore et toujours à l’envahisseur. En effet, Damian Wayne, qui oeuvre désormais en solo, doit reformer le duo dynamique avec son père pour enquêter sur la disparition de ses anciens coéquipiers. L’histoire est correcte et le rythme est bien dosé. Thomas Elliot confronte Bruce sur son enfance, ses parents et le sentiment d’amitié unidirectionnel qui les liait tous les deux autrefois. Pour les lecteurs qui n’ont pas connu le personnage, Peter Tomasi l’expose de façon générale mais simple à comprendre. A défaut, cette caractérisation peut s’avérer bien insipide lorsque l’histoire se termine. Ce qui ne vous laisse plus d’autre choix que de vous diriger vers la lecture de Batman Silence pour tout connaitre sur le personnage de Silence.

Batman detective t5 image3

APRÈS L’ANNIVERSAIRE DES 80 ANS, VOICI CELUI DES 1000 ÉPISODES

Enfin, voici qu’arrive le fameux Detective Comics #1027 qui rend hommage à la première apparition de Batman dans le #27 de 1939. Sorti aux US le 15 septembre 2020, ce one-shot est une anthologie de 12 segments réparties sur 144 pages où l’on retrouve les grands auteurs qui ont marqué le Chevalier Noir et son univers tels que Tom King, Grant Morrison, Greg Rucka ou encore Scott Snyder.

Voici la liste complète:

  • Peter Tomasi/David Walker
  • Greg Rucka/Eduardo Risso
  • Grant Morrison/Chris Burnham
  • Tom King/Walt Simonson
  • James Tynion IV/Riley Rossmo
  • Dan Jurgens
  • Marv Wolfman/Emanuela Lupacchino and Bill Sienkiewicz
  • Brian Michael Bendis/David Marquez
  • Mariko Tamaki/Dan Mora
  • Scott Snyder/Ivan Reis
  • Kelly Sue DeConnick/John Romita Jr and Klaus Janson
  • Matt Fraction/Chip Zdarsky

Bien entendu, Urban Comics ne s’arrête pas là car l’éditeur consacre les dernières pages de ce volume à la présentation des multiples couvertures variantes mettant en avant le héros, sa ville, ses alliés et ses ennemis. De quoi ravir les complétistes.

La qualité des histoires est très variable selon la composition des équipes créatives, de leur vision, du sujet traité et de la manière dont il est développé. Par exemple. certaines histoires se concentrent sur le côté « detective », alors que d’autres traitent du côté « aventurier », voire uniquement de Bruce Wayne ou de ses alliés dans la police. Bien entendu, ces grandes thématiques ne sont qu’un aperçu que vous pourrez retrouver en VF dans les principales collections et intégrales d’Urban Comics.

En revanche, quelques mots sur le choix de l’ordre des chapitres. Pourquoi avoir mis ce numéro après les #1028 à #1033 alors qu’un élément majeur de l’arc de Miroir n’est révélé qu’à la fin du #1027? Le récit aurait été plus facile à cerner dès le départ si on avait laissé le chapitre d’origine. Il est regrettable qu’Urban Comics n’est pas davantage communiqué sur ce numéro spécial en le mettant en valeur dans ce tome (par exemple via sa couverture) ou en ait fait une sortie librairie à part. On a pu avoir Batman A la vie, à la mort, ou plus récemment la sortie des chapitres Watchmen ou Batman Death Metal en single hardcover, on aurait aimé pouvoir profiter de celui-ci, sachant qu’il s’agit d’un événement qui n’arrive pas tous les jours.

Batman detective t5 image22

Batman Detective n’est pas que le dernier tome de cette série, mais est aussi l’occasion de pouvoir lire le numéro anniversaire des 1000 épisodes depuis la première apparition de Batman dans la (très) longue série Detective Comics. Dommage qu’Urban Comics n’ait pas profité de cette occasion pour davantage mettre ce numéro en avant, soit dans ce tome, soit dans une publication à part. Quant à l’arc de Miroir ou de Hush, ce sont des histoires que l’on a déjà vues et lues avant, et en mieux. La vraie curiosité de ce tome vient de son intrigue secondaire dont on ne connaîtra, malheureusement, jamais la fin, l’auteur ayant quitté le projet par la suite. Bref, une série qui sort par la porte de derrière alors qu’elle aurait mérité la porte de devant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.