PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email
retro gaming
9782365770156-couv-M244x367
Les points positifs:
  • Bande son
  • Un Batman pas « mauvais » par rapport à certains
Les points négatifs:
  • Durée de vie
  • Bugs et lenteur
  • Sans réelle saveur

1. L’Intro

4. The Train

2. The Sewers

5. Limestone Cavers

3. Machine Shop

6. Le mot de la Fin


Batman: The return of the joker est un jeu d’action/plates-formes sorti en 1992 dans nos contrées sur NESGameboy et Sega Mega Drive. J’ai décidé de chroniquer sur le support Gameboy, oui, j’aime me faire mal, mais n’anticipons pas les choses.

Le jeu est édité et développé par Sunsoft of America. On considère souvent que Sunsoft est entre les années 80 et 90 à son apogée. On leur doit notamment l’un des meilleurs jeux NES jamais sortis, Blaster Master, dont le nom vous évoque surement quelque chose. Enfin ça c’est parce que vous n’êtes pas japonais hohoho. Sunsoft of America c’est essentiellement concentré sur des licences, telles que la famille Adams, les Gremlins et bien sur notre chevalier noir préféré. Déjà en 1992, date de sortie du Batman qui nous occupe (suivez un peu rolala), on sent que ça commence à craindre. C’est la crise! Le studio évitera d’ailleurs la banqueroute de justesse en 1995, l’obligeant à ne sortir que quelques m*****… euh jeux avec attention, et surtout se rabattre sur le territoire nippon. C’est la crise! Clairement nous sommes en présence d’un jeu tout juste sympathique, et ce autant pour un gamer old school qu’un fan du Batman. C’est la crise!

01Avant même de commencer à jouer. Le premier contact avec ce jeu vous annonce les souffrances à venir. Sur la pochette un Joker au sourire psychotique en gros plan et au dos de la boîte la simple petite phrase « The Joker is back, and he’s the only one smiling« . Sunsoft ne croit pas si bien dire. Vous êtes prévenus trololololo. Bon, ça ne nous empêchera tout de même pas d’allumer la cartouche. Le jeu se lance rapidement, sans intro. Petite frustration quand on connait la qualité de celle du jeu Batman The Animated Series sorti un an plus tard. L’écran d’accueil s’affiche. Ne vous inquiétez pas vous aurez l’occasion de le revoir souvent. A chaque game over vous aurez le plaisir de retrouver le Joker qui se fout littéralement de votre tronche. *Nous vous rappelons que les violences sur les consoles de jeu ont causé en 2012 la mort de 160 consoles en France soit une hausse de 30% par rapport à 2011. Parlez en autour de vous.* Pour l’articulation du jeu en elle même, rien de révolutionnaire, il faut arrêter le Joker, évadé d’Arkham et blablabla. L’écran titre est passé et puis là PAF… *cliffhanger suprême haha*

Baccano

Baccano

Membre du staff DC Planet depuis septembre 2012.