Image avatar

Off My Mind #1 – Superman/Wonder Woman

2
Off My Mind #1 – Superman/Wonder Woman

Off My Mind sera pour le staff l’occasion d’ouvrir le débat sur différents sujets mais toujours en relation avec les comics. Il sera l’espace où le rédacteur pourra donner son avis personnel, exposer une théorie fumante à base d’indices non existants ou tout simplement détruire/encenser ce qu’il pense valoir le coup. Pour ma part, je voulais écrire cet article juste après la sortie de Justice League #12 et Justice League International Annual #1. Les projets s’entassant et les priorités changeantes à ce moment-là ont fait que cette réflexion a été mise de côté. Puis je suis retombé dessus et je me suis dit qu’il était temps de partager avec vous cette petite réflexion : La relation Superman / Wonder Woman a-t-elle du sens?

***Attention ici nous parlons de numéros qui ne sont pas encore disponible en France. Cela peut donc constituer du spoiler.***

1. Ne plus me cacher derrière un masque

2. Parce que nous sommes seuls

3. Wonder Woman vs Lois Lane

4. Pour le meilleur et pour le pire

Ne plus me cacher derrière un masque

justice-league-14-1

À l’annonce de la formation du couple Superman/Wonder Woman la levée de boucliers par les « fans » a été immédiate. C’était une hérésie, un blasphème porté au couple légendaire que formaient Lois Lane et Superman.  J’aurais eu tendance à penser comme eux si Clark Kent/Superman était le même que celui d’avant le reboot.

S’il y a bien une chose sur laquelle nous pouvons être tous d’accords c’est sur le fait que le Superman d’aujourd’hui n’est pas celui que nous avons connu avant les NEW 52. Superman NEW 52 n’a pas la maturité, ni la patience et encore moins la sagesse de sa précédente version. Il est bien trop confiant, provocateur, réfléchit après frappe et parfois à la limite du prétentieux. Bien sûr, en fonction de l’auteur et du titre certains traits vont plus se faire sentir que d’autres, mais d’une manière générale c’est comme ça que je sens Superman.  Nous ne sommes pas là pour débattre du bien fondé de lui avoir donné ce caractère, ni des possibles raisons pour lui d’être comme ça.

Une autre différence majeure avec le Superman pré-relaunch est son sentiment d’appartenance. On peut tergiverser pendant des heures sur le fait qu’il protège les humains et qu’il les aime, mais Superman NEW 52 ne se sent pas plus proche des humains que cela. Il se considère définitivement comme un alien sur une planète qui n’est pas la sienne et adopté par un peuple qui n’est pas sien. Le fait que ses parents soient morts lorsqu’il était jeune y est sans doute pour beaucoup. Les Kent n’ont donc pas vraiment eu le temps de l’élever en lui inculquant « la morale Kent » comme dans sa précédente version. Le fait que Clark tienne un rôle assez minime dans les titres Superman et Action Comics est assez révélateur. Superman n’est pas l’identité secrète de Clark mais bien l’inverse (en tout cas pour l’instant).

En se basant sur ce premier constat, et sans compter que Lois Lane n’est également plus vraiment la même, les chances pour que ces deux-là soient en couple dès le départ m’aurait sans doute semblé forcées et non naturelles.


2 Commentaires »

  1. titelily 21/12/2012 à 19:28 -

    Article très bien rédigé, au rique de ne malheureusement pas apporter grand chose, je dois avouer que je suis d’accord avec tout ce qui a été développé dans chacune des 4 parties de la chronique! A renouveler^^

  2. Image avatar
    crazy-el 01/02/2013 à 22:51 -

    Dans ton Bilan de NEW 52, tu mentionnais les méandres de la Continuité chez DC. Bien cette histoire entre Superman et WW n’est pas nouvelle, elle a déjà été abordée dans le passé. Quand les médias se sont emparés de cette nouvelle, c’est comme si c’était nouveau. Donc pour ceux qui ne lisent pas de Comics c’était toute une nouvelle en soi.

    Pour répondre à la question. Oh non pas du tout. Ces deux là se vouent une profonde affection. Ça pourrait faire un très bon dossier d’ailleurs, il en aurait tellement à dire.


Réagir »

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.