Plus que trois petits jours (en comptant celui-ci) et c’est Noël ! Dernière ligne droite pour notre petit calendrier de l’Avent spécial DC Comics ! Quand on parle de ligne droite, on pense à « course », et quand on pense à « course », on pense à « vitesse », et quand on pense à « vitesse », on pense à Flash ! Voilà… super transition (ou pas), puisque le numéro d’aujourd’hui est consacré au bolide écarlate !

1386165685-separateur-1

Je vous parle ici du Flash numéro #73 sorti en 1993. Il est écrit par Mark Waid et dessiné par Greg La Roque. Époque plutot moderne pour un numéro qui nous ramène finalement pas mal au Silver Age !

Flash_73

Wally West (hé oui, c’est de lui qu’on parle, du moins en partie !) et Linda Park, sa petite amie (et future mère de ses deux enfants), sont invité à passer le réveillon de Noël chez les Garrick, dont Jay, le flash du Golden Age (comme si j’avais besoin de le préciser). Un peu trop confiné et tournant un peu trop en rond (et surtout ennuyant un peu son entourage), Wally se voit invité dans une « promenade » par Jay en attendant l’arrivée du réveillon.

Chacun se remémore ce que signifie Noël pour eux, et Wally se rend compte que n’étant plus un enfant, il a perdu un peu l’attente de Noël, mais que c’est avant tout pour lui un bon moyen de se retrouver auprès de ses proches et de sa famille. Avis qui est partagé par Jay. Sur le chemin, Wally sauve une jeune femme d’une mort certaine, une voiture dérapant sur la neige et fonçant droit sur elle. Ils la conduisent dans une église à proximité. Un peu déboussolée, la femme est très communicative et raconte sa vie aux deux Flash. Elle sait que son mari, qui a du mal à joindre les deux bouts (la crise, tout ça…), est en passe de faire une bêtise le soir même, mais il n’a pas le choix (*sigh*). Il doit braquer un magasin pour gagner de l’argent pour prendre soin de sa famille et il risque finir en prison ! Famille car oui, la madame est enceinte, et manque de chance, elle est en passe d’accoucher, alors que nous sommes la veille de Noël. Au lieu de l’emmener à l’hopital et risquer des complications, Jay ramène le personnel hospitalier sur place pour procéder à l’accouchement.

Pendant ce temps là, Wally s’en va retrouver le mari (Joey), prêt à commettre son forfait, alors qu’il est déguisé en père Noël. Malheureusement Wally, malgré sa super vitesse, n’arrive pas à piéger le bonhomme (ne le reconnaissant et ne le soupçonnant pas sous son déguisement). Ce dernier prend la tangente alors qu’un enfant l’arrête pour parler au Père Noël, qu’il incarne actuellement. L’enfant lui explique qu’il souhaite que sa maman ait un joli cadeau pour Noël, pour la réconforter de sa tristesse, car elle est seule et triste et doit s’occuper de son enfant. Joey lui explique que c’est à son papa de s’occuper de sa maman, mais l’enfant lui répond que malheureusement, ce dernier ne peut rien faire car il est en prison. Le mari décide de faire marche arrière et de ramener l’enfant à sa mère tout en rendant l’argent volé. Cependant, ses acolytes, qui l’attendaient à la sortie du magasin pour récupérer le sac plein d’argent, l’arrêtent, voulant le forcer à tout leur donner. Ils sortent leurs armes et tirent, et là, en un flash, ils sont désarmés et Joey ainsi que l’enfant sont sains et saufs. Le Flash apparait alors pour arrêter les hommes et dit à Joey de vite retrouver sa femme qui est en train d’accoucher à l’église. Wally de son côté rendra l’argent et expliquera le problème au propriétaire du magasin qui est d’accord pour garder Joey en tant qu’employé le temps qu’il se refasse. Le mari retrouve sa femme et ils célèbrent tous deux le nouveau né (oui, dans un église, la symbolique religieuse reste un thème fortement présent à l’époque).

De retour chez les Garrick, les Flash racontent leurs péripéties et se demandent si la magie de Noël n’a pas influencé toute cette histoire. C’est l’heure d’ouvrir les cadeaux. Wally et Linda, très heureux de leur présents respectifs, s’embrassent, alors que la sonette de la maison se fait à retentir. Ils vont ouvrir, et stupeur, Barry Allen (toujours prétendu décédé à l’époque), tout vêtu de rouge, est à leur porte et leur souhaite un Joyeux Noël.

1386165685-separateur-1

L’année suivante, Flash avait encore droit à une histoire sur Noël dont voici la couverture… Flash contre le gang des Pères Noël !!!

Flash_87

Et nous y voilà. Plus qu’un jour de l’Avent. À demain, pour une dernière « surprise » préparée par nos soins et qui risque de changer par rapport aux friandises que nous vous avons fournis jusque là ! Vous voilà prévenus ! Mais ne vous faites pas trop d’idées non plus, vous pourriez être déçus ! Quoique…

5
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
stvnsFreytawcrazy-eljay Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
jay
jay

Bravo ,super Avent .Je ne connaissais pas cette histoire mais tu m’as donné envie ,merci a toi .

crazy-el
crazy-el

Les Flash sont une grande famille dans DC. Joyeux Noël Kid Flash alias Wally.

stvns
stvns

Je continue de vous lire depuis Hong-Kong. Et même si je suis moins présent sur le Forum, ce Daily Christmas est absolument génial! Merci les copains.