Review TV : Arrow – Saison 2, épisode 5

Les points positifs :
  • De l’action
  • De l’émotion
  • Une beau travail sur Sara Lance
Les points négatifs :
  • Pleurer quand on est maquillée ça pique les yeux
  • Une fin un peu brutale

« I wish I could tell you. »


  • Réalisé par Wendey Stanzler  – Écrit par Jake Coburn & Drew Z. Greenberg – 06 Novembre 2013 – CW

Hé bien dites donc, cette saison ne cesse de me surprendre. Cet épisode est plutôt très intéressant car il continue d’enfoncer les portes qui commencent à s’ouvrir depuis déjà 5 semaines. Le travail autour des personnages est lui aussi très intéressant et ça fait plaisir. Replongeons un petit peu dans ce fameux « League of Assassins ».

Tout d’abord, comme l’indique le titre, nous allons rencontrer dans cet épisode l’un des plus grands mythes chez les méchants : La ligue des Assassins (car oui elle n’est pas seulement liée à Batman). Ce nom d’épisode faisait déjà saliver lorsqu’il avait été dévoilé, et quelques informations dans les derniers épisodes nous teasaient pas mal cette légende. Hé bien les voici ! Encore une fois, le nom magique de cette organisation tombe même si pour l’instant il n’y a pas trace du personnage, mais les paroles prononcées à son égard sont très intrigantes et je suis impatiente d’en découvrir encore plus, même si les premières images de l’épisode suivant ne nous ramènent pas dans cet univers. J’espère retrouver cette mythologie très vite. Ces encapuchonnés (au même costume que Malcolm Merlyn) sont là pour une seule et bonne raison, ramener Sara Lance auprès du chef. Car la ligue des Assassins, on la quitte les pieds devant. Cependant, Sara Lance n’est pas seule dans ce combat, Al Owal s’en rendra malheureusement compte, et ceci rend les choses plus intéressantes.

Du coup, cet épisode revient pas mal sur l’histoire de Sara Lance, avec un clin d’œil puis une explication quant au nom Canary, nous découvrons le personnage du Dr Anthony Ivo à travers des flash-backs qui lui sont consacrés. Le personnage continue de prendre de l’importance, magnifiquement porté par Caity Lotz. On aurait envie qu’elle reste là toute la saison, à se battre aux côtés d’Oliver, tout ça. Mais la ligue des Assassins est une organisation bien trop dangereuse pour qu’elle reste à Starling City. Elle est alors obligée de se dévoiler aux yeux de son père, qui bouleversera à nouveau les spectateurs. Cette saison marque un tournant important pour l’officier Lance, et il n’y a rien à faire mais en général quand il pleure, moi aussi. C’est touchant, c’est vrai, bon c’est un peu gros car en apprenant la vérité sur sa fille, qui n’est au final pas morte lors de l’accident du Gambit, qui travaille avec le vigilante Arrow, il ne fait pas le rapprochement avec la vie d’Oliver mais bref, ceci n’est qu’un (gros) détail. Le personnage de Canary est bien travaillé dans le sens où l’on ressent sa colère, sa tristesse et la rage qu’elle a en elle et contre elle même. Elle a dû faire des choix qui ont des conséquences douloureuses. Et ces conséquences, trop difficiles à assumer, la pousseront à disparaître sans laisser de traces, comme le lui a enseigné la ligue des Assassins. C’est dommage, c’était vraiment bien parti avec elle, avec une montée en puissance pour au final revenir à zéro brusquement après un départ soudain. J’aurais bien voulu la retrouver encore quelques épisodes.

Les affaires de la famille Queen se compliquent également avec le procès de Moira. Ce qui est énervant dans cette famille est de savoir qu’elle a gâché la vie de son fils, mais maintenant attention il faut tout cacher. Même si ce dernier accompagné par Thea finiront par la convaincre d’affronter un jury et que malgré toutes les vérités qui vont éclater ils seront toujours là, on sait ce qu’elle a fait et c’est agaçant. On aurait presque envie de la secouer et lui crier « DIS LUI, VAS Y, DIS LUI CE QUE TU AS FAIT » mais malheureusement les scénarios ne dépendent pas de nous. Du coup, c’est vrai que l’attention du spectateur est captée car maintenant nous voulons tout savoir et voir la réaction d’Oliver. Ce dernier qui enfin lâche un peu la pression, et commence à peine à dévoiler à Diggle ce qui s’est passé pendant ces années où le monde le croyait mort.

Cet épisode redistribue les cartes, et la main des scénaristes semble assez puissante pour nous réserver pas mal de surprises. Attention à ne pas trop vouloir en faire, mais bien continuer dans cette lignée. Ici nous avons de l’action, en quantité suffisante, toujours bien chorégraphiée. Nous avons de l’émotion, sans pour autant tomber dans le trop niais, juste ce qu’il faut, même si j’ai eu un peu peur par moment, finalement ça se tient. L’esthétisme de la CW joue pas mal aussi pour la série, c’est vrai, visuellement c’est un peu beau quand même. Parfois un peu trop, mais franchement, ils y mettent les moyens et on ressent une nette amélioration de la qualité par rapport à la saison précédente.

Arrow continue une nouvelle fois sur sa lancée, j’ai un peu peur pour la suite, car il est vrai que pour l’instant l’histoire était pas mal portée par Canary, mais bon, au fond je fais confiance à l’équipe de la série. C’était bien, beau, bon, maintenant, apportez nous la suite s’il vous plaît ! 

19 Commentaires

  1. Ahh tu sais, il reste encore 9 saisons(9 est le chiffre magique pour ce type de série) à déployer, Canary aura sa saison à elle lol De même pour Roy.

  2. Je compte ça en année. Smallville a eu 10 saisons, je crois une saison équivaut à un an pour une série. Automne/hiver, printemps/été les reprises.

  3. Je vais émettre une hypothèse. Serait-il possible que la série Arrow se passe par exemple 5 ans voir plus avant Man Of steel ? Bon, j’accorde sur le fait que du coup on se demanderai ce que faisait Green Arrow et pour le coup Flash lorsque Zod a attaqué la terre mais on va devoir se poser la question lorsque Batman arrivera et j’espère que l’on aura des réponses.

  4. Ce que je trouve un peu dommage dans cette saison c’est qu’on ne voit pas où ils veulent en venir, l’intrigue part un peu dans tout les sens. Sinon ça reste très cool.

    • C’est pas plus mal au final. La ville est vivante, il n’y a pas qu’une seule intrigue. Mais en même temps tout se recoupe (Le passé d’Ollie et Sarah, Sarah et la ligue des assassins, cette derniere et Merlyn…). Je trouve ça très intéressant et bien travaillé pour l’instant.
      Après Black Canary, on va bientôt entendre parler de Flash logiquement (enfin, version civile). Et puis il y a Blood aussi, qui peut se révéler intéressant.

  5. Encore un épisode assez intéressant (ce débuuuuuuuuuuuuuuuuuuut…). Je ne sais pas trop vers où on va, le prochain épisode a l’air bien différent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.