Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine

jsa chronicles

Bonjour et bienvenue pour ces nouvelles Brèves & the Bold, un peu spéciales puisqu’elles regrouperont les deux dernières semaines de sortie. Eh oui, comme vous avez pu le comprendre ici, nous étions au Paris Fan Festival le week-end dernier, c’est donc parti pour les deux sorties d’Urban Comics et dix titres VO qui nous ont marqués.

Les sorties VF

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 19

JSA Chronicles 1999

Scénario : James Robinson, David Goyer, Geoff Johns,…

Dessins : Stephen Sadowski, Chris Weston,…

Urban décline son format Chronicles reprenant tous les comics sorties chronologiquement à partir d’une année clé à la Justice Society. Le choix est de prendre l’année 1999, le retour sur le devant de la scène de la JSA par James Robinson, et plus tard Geoff Johns. Le plus surprenant de ce grand récit sur tout un pan de la mythologie DC, c’est qu’il n’y a pas de doublon pour l’instant. Justice Society – L’Age d’Or se passe bien avant et JSA – Le Nouvel Age est à l’autre bout de cette aventure.

La JSA vous réserve de belles surprises et vous fera découvrir de nombreux personnages, c’est le récit à prendre quand on veut s’ouvrir à la richesse de cet univers au-delà des membres principaux de la Justice League. Je regrettais que Urban sorte Le Nouvel Age en passant à la trappe des dizaines de numéros, maintenant tout est pardonné.

-Sledgy7

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 20

Dark Crisis on Infinite Earths tome 2

Scénario : Joshua Williamson

Dessins : Daniel Sampere, collectif

Même constat que le premier tome, Dark Crisis est un crossover généreux avec quelques moments de bravoure qui tombent juste, mais une fin chaotique typique de ce genre de récit et un discours multiversel confus. Sampere est à la hauteur d’une tâche aussi grande et un panel de personnages assez dément, c’est un vrai plaisir pour les yeux. C’était donc réussi sans atteindre l’impact des meilleures Crises de DC, et la lecture passerait mieux sans les tie-ins « Worlds Without a Justice League » très anecdotiques. En contrepartie, on a un numéro de Flash, toujours au top, et l’avantage d’avoir tous les numéros dans l’ordre, ce qui est une autre paire de manches en VO.

-Sledgy7

Les sorties VO

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 21

Superboy – The Man of Tomorrow #1

Scénario : Kenny Porter

Dessins : Jahnoy Lindsay

Vainqueur du tournoi Round Robin 2022, laissant les fans choisir un nouveau titre (et laisser les autres propositions mourir), ce titre sur Conner Kent a quelques qualités, mais souffre d’un style et d’une écriture assez pauvre. L’idée de base est bonne, Conner se sent inutile avec une Super-Family déjà bien représentée pendant son absence. Cependant, trop de descriptions inutiles nuisent à la narration. En même temps, les dessins laissent insensibles, même s’il y a une tentative de proposer une bagarre à la Akira Toriyama, sans l’excellence du découpage et du sens de la morphologie de ce dernier. À voir ce qu’amène le cliffhanger, mais le titre sent l’inexpérience jusque là.

-Sledgy7

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 22

Nightmare Country : The Glass House #1

Scénario : James Tynion IV

Dessins : Lisandro Estherren

Pas bien enthousiasmé par cette suite pour le moment, à part pour l’artiste qui a un style original. Tynion prend son temps en nous présentant un homme moins vicieux que les autres, mais difficile de s’intéresser à sa petite vie en si peu de temps, le défaut du format floppy sans doute. A réserver aux amateurs du Sandman Universe pour le moment.

-Sledgy7

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 23

Superman : Lost #2

Scénario : Christopher Priest

Dessins : Carlo Pagulayan

Après un premier chapitre servant uniquement d’introduction à la situation, ce numéro commence véritablement à raconter ce que cette maxi-série veut raconter. On nous montre d’un côté un Clark revenu sur Terre et traumatisé par les années qu’il vient de vivre, les difficultés que son retour sur Terre lui procurent, et surtout le point de vue de Lois sur tout ça. En parallèle on nous présente en flashback ce qui est arrivé à Superman lors de son absence. C’est toute une épopée spatiale qui s’annonce, nous présentant une grande variété de mondes et de peuples aux enjeux et problématiques divers reflétant des réalités bien terrestres. Superman est perdu et mis à mal mentalement comme physiquement, mais reste fidèle à lui-même. Le traitement du personnage est ce qui s’annonce être le plus intéressant de cette série, c’est intriguant pour l’instant au moins.

Toute l’équipe graphique fournit un travail solide au long de ces pages, mais ça manque d’un petit quelque chose pour être vraiment excellent. C’est peut-être un souci global de Superman : Lost, ce n’est qu’une publication superman parmi toutes celles qui sortent et ça ne se démarque pas beaucoup par sa qualité. C’est du bon, mais c’est le cas des autres super-publications actuelles.

-EtiennePatate

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 24

Superman #3

Scénario : Joshua Williamson

Dessins : Jamal Campbell

L’invasion des Parasites ne cesse de menacer Metropolis et Superman est lui aussi infesté ! Ce numéro finit cette courte histoire d’introduction où Superman et son ennemi de toujours Luthor sont obligés de travailler ensemble pour vaincre cette menace. La méthode par laquelle Superman s’y prend pour mettre fin au danger du Parasite est sympathique. Côté dessins, Jamal Campbell continue d’assurer, avec un certain penchant pour le body horror sur certaines planches.

Bref, avec cette série, la sensation de regarder le début d’une nouvelle saison de ma série tv favorite. Tout y est : une relation entre le héros et le vilain qui évolue, une menace dans l’ombre et une mise en scène correcte. Superman (et l’ensemble de sa famille de personnages) sont très servis depuis le début de Infinite et on espère que cela va continuer longtemps !

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 25

Nightwing #103

Scénario : Tom Taylor

Dessins : Travis Moore

Voici donc la suite de l’arc des Titans… je veux dire de Nightwing. Clairement on peut oublier l’idée que c’est une histoire sur Dick, c’est bien son équipe qui en est au cœur. L’intrigue change complètement du cadre habituel de Blüdhaven, emmenant les protagonistes dans des lieux variés, comme aux enfers ou à Themyscira. Par conséquent beaucoup de personnages se retrouvent éparpillés, ils ne sont pas mal gérés mais l’avancement de l’histoire s’en retrouve très ralenti. Mais au moins, cela apporte de la variété et un peu d’air frais avant de replonger dans l’ambiance habituelle du run. Bruno Redondo est toujours absent depuis quelques numéros, et même si les remplaçants font du bon travail, on commence à sentir un manque. Il est responsable d’une bonne partie de la qualité de ce run, et on le ressent d’autant plus lorsqu’il est absent.

-EtiennePatate

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 26

Batman/Superman : World’s Finest #14

Scénario : Mark Waid

Dessins : Dan Mora

Toujours accusé du meurtre de Simon Stagg, Metamorpho s’en prend à ses ennemis. Superman et Batman sont toujours à sa recherche, sans succès pour le moment. On prend comme toujours du plaisir à suivre les aventures de nos héros qui nous emmènent souvent dans des coins moins connus de l’univers DC (ici, on aperçoit les Metal Men). Les dessins de Dan Mora sont comme toujours très bons, renforcés par les couleurs de Bonvillain. Une équipe que j’ai hâte de retrouver aussi sur la prochaine série Shazam.

Bref, World’s Finest reste cette série légère sans prétention. Ici, on a du super héros classique. C’est très proche d’un bon dessin animé du samedi matin et personnellement, c’est ce que je veux dans un comics : une lecture fun sans pour autant me prendre pour un idiot.

-Midnighter

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 27

The Flash #797

Scénario : Jeremy Adams

Dessins : Serg Acuna, Tom Derenick

Un petit numéro filler, de quoi se remettre de nos émotions après la longue One-Minute War. On a là un numéro se déroulant plus tôt, clairement commandé par un éditeur pour faire du remplissage. Du remplissage oui, mais pas avec n’importe quoi. Jeremy Adams nous livre ici une histoire sans Wally West, mais centrée sur son cousin et acolyte Wallace (désormais connu sous le nom de Ace) ainsi que ses enfants Jai et Irey. Comme antagonistes du jour, il y a des villains aux concepts très fun à la manière dont le scénariste en concocte souvent. Mais surtout l’intrigue fera intervenir un team up avec les Super Sons, un retour du duo mythique de l’ère Rebirth. Pas leur version actuelle, mais bien leurs versions enfant de l’époque.

Et ce crossover fonctionne très bien, mettant en scène la formation le temps d’une aventure d’une équipe de super enfants de superhéros. On se rend compte combien ce run de The Flash aurait largement eu sa place durant Rebirth, dont la promesse initiale était justement le retour de Wally dans toute sa splendeur qui n’est arrivé finalement qu’avec Jeremy Adams. Si vous êtes fan des Super-Sons, attention car pour lire ce numéro il vaut mieux déjà avoir une bonne connaissance des autres protagonistes.

-EtiennePatate

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 28

Batgirls #17

Scénario : Becky Cloonan, Michael Conrad

Dessins : Robbi Rodriguez

C’est la dernière ligne droite pour les Batgirls avant l’annulation du titre au #19, pourtant ce titre reste un bon moment dans le Batverse loin des grosses menaces. Il est vrai que le scénario n’a pas quarante lectures différentes, on est sur quelque chose se concentrant sur les états d’âme de ses héroïnes, mais il y a un certain effort ici avec un discours sur le mal du port d’armes, même dans les moments critiques, et sur les personnes qui voudront justifier leur violence par un faux désir d’aider son prochain.

Le gros point fort du numéro est à nouveau ses dessins. Toujours dans cette identité visuelle avec des cieux mauves, l’artiste apporte beaucoup de dynamisme à ses dessins avec quelques idées, même dans le lettrage, qu’on aimerait voir plus souvent, dans l’esprit des postures et du découpage d’un bon récit Spider-Man (en même temps, Rodriguez a pas mal bossé sur Spider-Gwen). Ce serait dommage de sous-estimer ce titre, qui mérite un coup d’œil.

-Sledgy7

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 29

Bruce Wayne : Not Super

Scénario : Stuart Gibbs

Dessins : Berat Pekmezci

Sorti il y a un mois, ce roman graphique se concentre sur un Bruce Wayne de 13 ans allant dans un collège pour élèves avec super-pouvoirs. Hélas pour Bruce, il est le seul étudiant à ne pas voir de faculté particulière. Il se retrouve être la cible de moqueries.

Si l’aspect collège est sympathique, tout comme reconnaître certains personnages, le bas blesse un peu dans l’exécution. L’histoire est simple, peut-être trop, notamment dans sa résolution. Même si le livre est avant tout destiné aux lecteurs les plus jeunes, ce n’est pas une raison pour avoir une facilité où tout le monde change d’avis d’un coup.

Aux dessins, le trait de Pekmezci fonctionne bien. Le design des différents personnages est bien réimaginé tout en laissant l’ensemble d’entre eux être reconnaissables.
Bref, c’est un roman graphique sympathique, qui pourra sans aucun doute plaire à un enfant, mais qui est loin d’être parfait.

-Midnighter

Brèves & the Bold #15, le tour des sorties DC de la semaine 30

Wayne Family Adventures (Webtoon)

Scénario : CRC Payne

Dessins : StarBite

Le Webtoon officiel centré sur la Bat-famille (disponible gratuitement même en français sur le site officiel) continue d’offrir un chapitre par semaine (tous les jeudis en anglais). Mais est-ce que la qualité se maintient alors que le centième chapitre s’approche doucement ?

La réponse est un grand oui. Chaque court chapitre se concentre souvent sur un ou plusieurs personnages. On retrouve toujours beaucoup de cœur dans cette très grande famille.
Et la série arrive souvent, notamment dans son dernier chapitre accessible gratuitement, à atteindre la corde sensible. Tout en ayant aussi régulièrement des numéros où l’humour fonctionne sans manquer de respect aux différents personnages.

Bref, si vous voulez découvrir l’univers Batman loin des combats de super-vilains, jetez vous sur cette pépite !

-Midnighter

En passant par les liens affiliés BDfugue/FNAC/autres présents sur le site, DCPlanet.fr reçoit une faible commission. Qu’importe le montant de votre panier, vous nous aidez ainsi gratuitement à payer l’hébergement, modules, et autres investissements pour ce projet.

Picture of Sledgy7

Sledgy7

Comme tout enfant des années 90, Sledgy a grandi avec Batman et DC Comics, à travers les séries et les films, avant de dilapider son argent dans les comics une fois adulte. Outre Batman et quelques héros comme Aquaman, son admiration se porte surtout sur les super-vilains. Avec sa soif de connaissances pour cet univers si riche, il aime être au courant de tout, ce qui l’a amené à rejoindre les rangs de DC Planet en tant que newseur.
DC Comics : L'Encyclopédie (mise à jour et augmentée) / Edition augmentée

DC Comics : L'Encyclopédie (mise à jour et augmentée) / Edition augmentée

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

À lire aussi

Promo -8%
Shazam La Rage des Dieux [4K Ultra HD + Blu-Ray]

Shazam La Rage des Dieux [4K Ultra HD + Blu-Ray]

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Rejoignez la discussion

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

DC Universe FRA

Rejoignez la première et la plus grande communauté non officielle DC Comics Francophone et participez aux discussions Comics, Films, Séries TV, Jeux Vidéos de l’Univers DC sur notre Forum et serveur Discord.

superman
0
Rejoignez la discussion!x