Vous êtes ici: DCPlanet.fr > Dossiers > Dossier – Le futur dans l’univers DC

Dossier – Le futur dans l’univers DC

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Sommaire
Le futur dans l'univers DC

Vous n’avez pas pu manquer l’événement Future State si vous êtes un lecteur de comics en VO, où plusieurs récits nous plongent dans des futurs plus ou moins lointains pour nous présenter de nouveaux personnages et servir de flash forward à Infinite Frontier.

Ce n’est évidemment pas la première fois que l’on peut assister à ce genre de bond temporel dans les comics super-héroïques. D’une part, ils intègrent toutes les idées les plus farfelues de la science-fiction ou de la fantaisie, et de l’autre, car l’univers mainstream comme celui de DC Comics a tendance à se figer dans un présent éternel. Seuls de tels récits peuvent nous permettre de nous projeter dans l’avenir de nos personnages.

Dans ce dossier trop encyclopédique (mais qui vous laissera chercher les détails dans les lectures conseillées), nous allons nous intéresser à ces futurs, les premiers voyages, les visiteurs venus d’ailleurs et les mondes futuristes et bien souvent dystopiques dans lesquels nos héros et vilains favoris vont vivre ou non (surtout non).

1. Les premiers voyages temporels

Dossier - Le futur dans l'univers DC 34

Avec des héros comme Flash ou Booster Gold, le voyage dans le temps est plus que monnaie courante chez DC, et ça ne date pas d’hier puisque la maison d’édition s’est en réalité lancée en partie autour de ce principe. Les premiers voyageurs dateraient d’avant l’arrivée de Superman dans les kiosques, en 1935. Dans les pages de New Fun Comics #1 (premier comics publié par National Comics, qui deviendra DC), Bobby et Binks s’abritent d’une tempête dans une grange où une boule de cristal les fait voyager jusque dans l’Egypte ancienne. Superman finira par s’y mettre à la fin des années 40 : dans Superman #61 (écrit par Bill Finger), il voyagera dans le passé grâce à sa super-vitesse pour retourner sur Krypton, mais ne pourra pas empêcher sa destruction.

Il existe en effet plusieurs modèles de futur, le premier étant celui où personne ne peut modifier la ligne du temps. Plus tard, les scénaristes préféreront une ligne plus malléable, où les personnages pourront modifier leur histoire ou créer une timeline parallèle, ce qui mènera à la création par Grant Morrison et Mark Waid de l’Hypertime, le réseau d’une infinité de lignes du temps à travers le multivers où toutes les histoires de DC existent et comptent bel et bien.

Dossier - Le futur dans l'univers DC 35

Les méthodes pour voyager dans le temps sont variées, allant de la vitesse supraluminique à la simple technologie sans quelconque explication alambiquée en passant par le pouvoir de chronokinésie ou la magie. Captain Marvel/Shazam était la première tête connue encore aujourd’hui à franchir le pas, parfois grâce à des pilules de voyage dans le temps ou en se battant contre un ennemi nommé Father Time (homonyme des versions DC).

D’autres héros suivront le pas : dans Batman #24 de 1944, le Dynamic Duo rencontre Cléopâtre. Ce sont les vilains qui voyagent dans le temps dans Leading Comics #3Green Arrow et les Seven Soldiers of Victory affrontent le terrible Dr.Doome (eh oui) et les conquérants qu’il a recruté : Néron, Attila, Gengis Khan, Napoléon et Alexandre le Grand. Flash (Jay Garrick) attendra 1947 pour traverser pour la première fois le passé, et tout le monde y aura droit : de Wonder Woman à Green Lantern, le Silver Age abusera de ce trope sans vergogne.

Les premiers à voyager dans le futur, car c’est ce qui nous intéresse, seraient les héros de la JSA dans All-Star Comics #10, écrit par Gardner Fox et dessiné par plusieurs artistes dont Sheldon Moldoff en 1942. Ils iront 500 ans dans le futur pour récupérer les éléments permettant de créer une protection anti-bombe pour les États-Unis, mais personne ne les croira en 2442. Hawkman est interné dans un hôpital psychiatrique mais s’en échappe et chaque héros récupère un morceau permettant la création de ce champ de force.

Dossier - Le futur dans l'univers DC 39

Enfin, le futur fut aussi exploré par des personnages qui y vivaient dès le départ. Probablement le plus ancien d’entre eux, Tommy Tomorrow est un aventurier spatial venant du XXIe siècle apparu dans Real Fact Comics #6 en 1947, écrit par Jack Schiff, Mort Weisinger et Bernie Breslauer et dessiné par Howard Sherman. Il gagnera en popularité en devenant un backup régulier d’Action Comics durant le Silver Age, période où la science-fiction est très (très) en vogue.

Il subira quelques changements avec le temps. Il sera remanié dans le récit Twilight de Howard Chaykin et José Luis Garcia-Lopez sorti en 1990, où il est vu comme le leader des Planeteers, profitant de ses troupes pour ses désirs personnels. Il sera de retour dans une série New 52 qui n’a pas eu une grande longévité, Threshold. Keith Giffen et Tom Raney souhaitaient impliquer de nombreux personnages disparus liés à l’espace (comme Twilight, d’ailleurs) dans une sorte de concours de chasse de primes nommé The Hunted. Il apparaît en tant que Colonel T’omas T’morra et conseille les différents protagonistes que sont Blue Beetle, l’espion Green Lantern Jediah Caul ou encore Ric Starr.

Avant de s’attaquer aux personnages qui viennent du futur mais qui ont rejoint le présent, le fameux Âge des Héros, il m’était impossible de ne pas vous partager le meilleur des pires vilains utilisant le gimmick de la manipulation du temps, souvent les moteurs de ce genre d’histoire dans une époque plus simple où Batman affrontait des extra-terrestres un jour sur deux.

On trouve Chronos, Clock King, Flying Dutchman of Time, Dr Tyme, Knodar, Time Commander, Epoch/Lord of Time et bien sûr The Fashioneer, dont le plan machiavélique est d’aller chercher des vêtements vintage directement dans le passé pour les vendre dans le présent, avant de se faire tuer par un parasite nommé the Suit, qui est un costume de super-héros (on remercie Grant Morrison et Mark Millar pour cette idée, évidemment).

2. Visiteurs du futur

Nous avons donc vu que tous les héros ont à peu près une expérience avec le voyage dans le temps, mais c’est parfois le gimmick entier de certains d’entre eux. Héros et vilains venus d’un futur lointain, leur but est de sauver la Terre (ou la détruire) ou simplement de rencontrer les icônes du DC Universe (ou les détruire, encore).

Les speedsters du futur

Comme vous pouvez vous en douter avec un habitué du voyage dans le temps comme Flash, bon nombre de personnages viennent de son futur. Barry Allen a même vécu au 30e siècle et a eu des enfants à cette période, les Tornado Twins. Leur importance n’est pas capitale, contrairement au petit-fils de Barry, Bart Allen.

Bart Allen/Impulse

Dossier - Le futur dans l'univers DC 48

Création de Mark Waid et Mike Wieringo en 1994, Bart Allen vient du 30e siècle et se trouve donc être le petit-fils de Barry Allen, dont il a hérité les pouvoirs. Ne sachant pas gérer sa super-vitesse, son métabolisme le fait vieillir très rapidement et Iris décide de l’envoyer à l’époque de son neveu Wally West, alors sous le costume de Flash, pour apprendre à contrôler son don et pouvoir vieillir normalement. Il prend l’identité d’Impulse et continuera son apprentissage auprès de Max Mercury, un autre speedster venant quant à lui du passé, tout en combattant le crime avec Flash d’un côté et la Young Justice de l’autre.

Dossier - Le futur dans l'univers DC 49

Plus tard, une fois Mercury disparu dans la Speed Force, Bart est élevé par Jay Garrick, devient Kid Flash et rejoint les Teen Titans. Il finira même par devenir le Flash dans la mini-série The Fastest Man Alive. Il possède sa Némésis, un clone nommé Inertia (créé en 1999 par Todd Dezago et Mike Wieringo) dont la croissance était ralentie, au contraire de Bart. Élevé dans le but de détruire la famille Allen et en particulier Impulse, il voyagea jusqu’au 20e siècle pour le remplacer et attaquer ses proches.

Lectures recommandées : certains arcs du run de Mark Waid sur Flash (Reckless Youth et Terminal Velocity pour commencer); Young Justice (1998); tout le run de Geoff Johns sur Teen Titans (2003); Flash : The Fastest Man Alive (2006); Final Crisis : Rogues’ Revenge (2008, notamment pour Inertia).

Eobard Thawne/Reverse-Flash

Dossier - Le futur dans l'univers DC 50

En 1963, John Broome et Carmine Infantino, duo légendaire en train de révolutionner l’univers de Flash depuis quelques années avec l’arrivée de leur personnage Barry Allen, décident de lui apporter un opposé maléfique. Ils créent ainsi Eobard Thawne, Reverse-Flash. Provenant du 25e siècle, ce vilain que l’on nomme aussi Professor Zoom a connu plusieurs retcons, la constante étant que Flash était un objet de fascination pour lui. En remontant dans le temps pour le rencontrer, une erreur l’amena à une époque où Barry était déjà mort et découvrit qu’il était destiné à devenir son pire ennemi dans le passé, avant de perdre la tête et prendre son identité auprès de Wally. Il continuera à voyager dans le passé et le futur pour mener la vie dure à Barry ou pour changer la sienne, comme vous l’avez lu dans le célèbre récit Flashpoint.

Lectures recommandées : Flash #139 (1963); Flash #323-325 (1983); Flash : Return of Barry Allen (1993); Flash : Rogue War (2005); Flashpoint (2011).

Abra Kadabra

Dossier - Le futur dans l'univers DC 51

Parmi les Rogues de Flash se trouve le magicien Abra Kadabra, créé par Broome et Infantino en 1962. En réalité, il s’agit d’un humain lambda provenant du 64e siècle, époque où la technologie rend n’importe quel tour de magie désuet. Il décide alors de s’infiltrer dans une machine à voyager dans le temps pour arriver au 20e siècle, quand la magie a encore tout son effet, et utilise même les gadgets de son époque pour impressionner les foules. Malheureusement, certains événements attirent toujours plus de lumière que ses spectacles : en voyant dans le journal que le meilleur moyen de faire la une à Central City était de commettre un vol à l’instar des ennemis de Flash, il commença sa carrière de criminel.

Lectures recommandées : run de Mark Waid sur Flash; Salvation Run (2008).

Booster Gold

Dossier - Le futur dans l'univers DC 52

Quand on parle de voyageur temporel, c’est probablement le premier nom qui vous vient à l’esprit. L’incroyable Booster Gold, de son vrai nom Michael Carter, a été créé en 1986 par Dan Jurgens dans sa propre série. Après Crisis on Infinite Earths, DC tente d’apporter de la fraîcheur à son univers et c’est ainsi que nous rencontrons ce jeune sportif de Gotham vivant au 25e siècle, où il finira en prison pour des paris truqués qui lui servaient à payer les soins de sa mère. Après son séjour, c’est en travaillant au Metropolis Space Museum qu’il s’intéresse aux héros du 20e siècle et décide d’en devenir un lui-même en volant quelques gadgets (dont le fameux robot Skeets) et en voyageant dans le temps jusqu’à « notre époque ».

C’est ainsi que débarqua le héros Goldstar, mais Michael se trompa de nom lors de sa présentation et devint à jamais Booster Gold. Booster a cependant une sœur jumelle dénommée Michelle qui suivra le même chemin héroïque sous le nom de Goldstar, justement. Il gagnera en popularité en rejoignant la Justice League International où nous verrons la meilleure bromance de DC avec Blue Beetle.

Dossier - Le futur dans l'univers DC 53

Booster a également un père qui l’a abandonné à l’âge de 4 ans et qui reviendra pour que Michael règle ses problèmes de dettes. Sous l’emprise de Mister Mind, il deviendra un super-vilain en prenant l’identité de son ancêtre Supernova pour rejoindre les Time Stealers, sur lesquels nous reviendrons très vite. Il faut d’abord parler d’un autre personnage, car si notre héros a pu revenir dans le passé, c’est grâce à une machine appartenant à Rip Hunter, un personnage essentiel au voyage dans le temps chez DC.

Lectures recommandées : run de Geoff Johns sur Booster Gold (2007); 52 (2006); Justice League International (1987) et Formerly known as the Justice League (2003).

Rip Hunter

Dossier - Le futur dans l'univers DC 54

Rip Hunter, c’est le mec qui est toujours plus ou moins impliqué quand on parle de voyage dans le temps. Il a été créé dans Showcase #20 par Jack Miller et Ruben Moreira en 1959, mais fut réintroduit dans l’univers post-Crisis par Jurgens dans Booster Gold #13 en 1987. Inventeur de la technologie permettant le voyage dans le temps et protecteur du Timestream (le flux temporel), il aide les héros de toute époque à combattre les ennemis venus du futur ou du passé. Il a préparé sa vie entière dans ce but et a réussi à cacher chaque élément important pour que personne ne puisse voyager dans le temps et l’empêcher d’exister, même si le lecteur sait qu’il est en réalité le fils de Booster Gold.

Dossier - Le futur dans l'univers DC 55

Il est aussi le chef des Time Masters. Il s’agit du groupe apparu en même temps que Rip Hunter et qui lui servent de compagnons de voyage. Nous avons l’expert en voyage temporel Jeff Smith, la géologiste Bonnie Baxter, et son petit frère un peu rebelle et turbulent, Corky. Puisque la Time Sphere permet à ce moment de ne faire qu’un seul voyage par personne, Corky se sentit inutile après avoir gâché son voyage pour aller à la préhistoire où il faillit mourir dévoré par des dinosaures. C’est ce sentiment qui le poussa à se pendre dans Time Masters #7. C’était pas la grosse rigolade les années 90 chez DC.

Bien plus tard, dans une série de 2011, Rip Hunter forma une nouvelle équipe des Time Masters composée de Booster Gold, Superman et Hal Jordan pour chercher Batman perdu dans le temps (liés aux événements de Return of Bruce Wayne).

Rip a également fait partie d’autres teams, comme les Forgotten Heroes. Animal Man, Cave Carson, Congo Bill (l’aventurier dont l’esprit est dans le corps du gorille doré nommé Congorilla), la leader des Sea Devils Dane Dorrance : Dolphin, Rick Flag et lui se retrouvent ensemble face au mystère entourant plusieurs pyramides dorées qui serviront à Vandal Savage afin de détruire Superman dans Action Comics #552 en 1984, par Marv Wolfman et Gil Kane. Ils ont ensuite un groupe d’ennemis appelé naturellement Forgotten Villains avec des criminels de haute volée : Mister Poséidon, Faceless Hunter, Atom-Master, Kraklow, Ultivac et Enchantress. Que des numéros 10.

L’autre équipe importante que Rip Hunter a rejoint est celle des Linear Men, encore et toujours créés par Dan Jurgens en 1991 dans Adventures of Superman #476. Ses membres se réunissent au Vanishing Point, une dimension hors du temps qui existe lors du dernier instant de l’univers avant son écroulement, pour surveiller et étudier le cours du temps de son début à sa fin. Bien qu’il en est devenu un membre, il ne semble pas en phase avec leur politique d’immiscion dans les timelines.

Parmi eux, on retrouve Matthew Ryder, le premier et second Waverider. Attention, concentrez-vous. Le premier était un être du futur (2030) travaillant pour le super-vilain Monarch, qui a vaincu tous les super-héros pour devenir le despote de la Terre. Il fut envoyé dans le passé pour une expérience et Waverider a pu arriver dans le futur très lointain qu’est l’année 2001, sachant que cette histoire – Armageddon 2001 – a été écrite en 1991, mais nous y reviendrons.

Waverider a pu découvrir le futur de nos héros et les aider à se débarrasser de Monarch et changer le cours du temps. Lors des événements d’une autre crise, Zero Hour, le Matthew Ryder du nouveau futur reprit son identité et rejoignit les Linear Men. Les autres membres principaux sont Rayak the Ravager, Liri Lee/Linear Woman et Travis O’Connell/Linear Man, qui tournera sa veste et s’en prendra à Booster Gold et Superman.

Dossier - Le futur dans l'univers DC 59

Naturellement, des super-vilains ont aussi voulu faire leur petite troupe de voyageurs dans le temps, les Time Stealers, dans Justice League of America #8 (2007) par Geoff Johns, Jeff Katz et… Dan Jurgens. Afin de nuire à Booster Gold et Rip Hunter, ces vilains tentent d’empêcher l’existence de certains héros et de mettre le bordel dans le cours du temps en promettant à Booster la possibilité de ressusciter son vieux pote Blue Beetle. Parmi eux, on compte Despero, Per Degaton, Ultra-Humanite, Black Beetle, Supernova (qui est donc le père de Booster) et Rex Hunter. Ce dernier voulait être un héros avec des méthodes trop expéditives. On lui refusa l’accès aux Time Masters et décida donc de passer de l’autre côté de la morale.

Lectures recommandées : Time Masters (1990); Booster Gold (vol.1 en 1986 et vol.2 en 2007); Time Masters : Vanishing Point (2010) et Batman : The Return of Bruce Wayne.

3. Le futur diegetique

Nous allons maintenant nous intéresser aux histoires qui se déroulent dans le futur, comme c’est le cas de Future State. Vous vous apercevrez très vite qu’explorer l’avenir de nos héros et vilains favoris est un concept qui ne date pas d’hier.

Armageddon 2001

Dossier - Le futur dans l'univers DC 60

Puisque nous parlions d’Armageddon 2001 lors du paragraphe sur Waverider, voilà l’un des premiers événements à proposer divers futurs possibles pour plusieurs personnages. À la recherche de l’identité sur son chef Monarch, ancien héros devenu véritable tyran, Waverider observe leur vie 10 ans dans l’avenir, explorant parfois plusieurs timelines différentes pour le même personnage. Batman tue (comme quoi, ça n’a jamais été original comme prise sur le perso), Superman est plus expéditif, plus dangereux et Batman finit par le tuer. Bref, le futur est sombre et des gens meurent, et je rappelle que l’event est écrit en 1991. Il se déroule sur deux numéros et de nombreux annuals, comme ça se faisait dans les années 90, mais deux mini-séries suivront également autour de Waverider, Captain Atom et Hawk & Dove : Alien Agenda et Inferno.

Legends of the Dead Earth

D’ailleurs, voilà un autre crossover futuriste s’étendant sur les annuals de certaines séries DC de l’année 1996, pour cette fois. Nous suivons l’héritage laissé par certains super-héros dans un possible futur post-apocalyptique où la Terre a disparue, mais où Martian Manhunter ou encore The Shade transmettent leurs mémoires.

Ainsi, vous découvrirez de nouveaux personnages inspirés par les héros et vilains d’un autre temps, comme The Bat-Man et son acolyte Darkbird, l’héritier du pouvoir de Flash, le nouveau Superman et bien plus. Pas grand chose à raconter de plus à son sujet, ce crossover est assez anecdotique.

DC One Million

Dossier - Le futur dans l'univers DC 64

En 1998, Grant Morrison et Val Semeiks lancent un nouveau crossover nommé DC One Million. En plus d’une histoire en quatre numéros, toutes les séries du moment auront leur #1 000 000, puisqu’on part au 853e siècle, soit un million de mois, et donc de numéros mensuels, dans le futur.

Dans ce futur, Superman est toujours vivant, reclus dans sa Forteresse de Solitude désormais située dans le cœur du soleil. Après l’annonce de son retour sur Terre, les héros inspirés de la JLA de l’époque vont aller dans le passé pour les rencontrer et leur demander de venir pour célébrer sa venue en réussissant des exploits, et montrer ainsi leur grandeur. Une bonne partie de l’histoire se situe aussi dans le présent, avec une attaque de Vandal Savage, mêlé à un virus venu du futur.

Cette équipe du futur se nomme la Justice Legion Alpha, et chacun défend la justice sur une planète du Système Solaire en reprenant l’identité d’un personnage connu :

Kal Kent est le nouveau Superman sur Terre. Il est le lointain descendant du nôtre et hérite donc de la physiologie kryptonienne, mais aussi de quelques facultés d’une descendante de la 5e dimension.

-La nouvelle Wonder Woman est également née de l’argile pour devenir la protectrice de Vénus.

-On ne connaît pas l’identité du Batman One Million, mais il a décidé de reprendre ce symbole après avoir assisté au meurtre de ses parents dans une sorte de jeu d’arène, comme des milliers d’autres orphelins. Depuis, il fait régner la justice sur la planète prison Pluton.

-Comme son lointain prédécesseur, Aquaman est un Atlante qui protège le monde-océan qu’est la planète Neptune.

Farris Knight est un descendant de Starman, dont il reprend le nom. Il est également le descendant de Mist, super-vilaine emblématique de son époque. Il vit dans une station spatiale en orbite d’Uranus où il observe Solaris, une ancienne menace qui finira par profiter de lui.

Matthew Tyler est un androïde qui reprendra l’uniforme de Hourman. Il possède le Worlogog, qui lui permet de voyager dans le temps. Il a été l’apprenti de Metron et rejoindra la JLA après les événements de DC One Million, puis la JSA lors de sa nouvelle formation. Il aura également droit à sa propre série de 25 numéros à partir de 1999 par Tom Peyer et Rags Morales où il apprendra la vie d’un humain au 20e siècle avec son ami Snapper Carr

Dossier - Le futur dans l'univers DC 65

-Enfin, le Flash de cette époque est John Fox, un speedster déjà rencontré dans le run de Mark Waid (plus précisément dans Flash Special #1 de 1990). Il vient en vérité du 27e siècle et Wally West inversa sa place avec lui dans le temps par accident. Il prit un temps le rôle de Flash en 1996 jusqu’au retour de Wally, avec qui il collabora jusqu’à se faire rattraper par les robots Speed Metal du 27e siècle qui font régner la loi. Ils l’accusent d’avoir rompu l’accord du Time Institute et d’avoir volé des technologies gouvernementales, mais John Fox s’en débarassera avec l’aide de Wally avant de se réfugier au 853e siècle, où il s’occupera de la planète Mercure.

Titans Tomorrow

Lors de son run sur les Teen Titans dans les années 2000, Geoff Johns créa une histoire où l’équipe arrive 10 ans dans le futur (2014) et chaque membre rencontre son homologue dystopique. Les Titans sont en effet devenus un groupe de héros radicaux, alors que leurs mentors sont tous morts lors d’une grande Crise. Les jeunes héros se demandent alors s’ils doivent se séparer ou au contraire rester soudés pour éviter de finir comme eux, mais les Titans of Tomorrow vont tenter de les en empêcher pour ne pas disparaître.

Ces Titans sont composés de Superman, un clone du Superboy Kon-El tué par Superboy-Prime et qui a été éduqué par Lex Luthor, Animal Man (Beast Boy), Aquawoman (Lorena Marquez), Dark Raven, Flash, un clone de Bart Allen qui était un espion pour les Titans East, Wonder Woman (Cassandra Sandsmark, éduquée par Arès) et Tim Drake, ayant repris le rôle de Batman, ce que la version du présent jurait ne jamais vouloir faire.

Après la mort de Bruce dans sa timeline, ce Tim n’hésite plus à tuer les criminels avec l’arme à feu qui a servi au meurtre des parents Wayne. Après cette aventure contre les Teen Titans de notre époque, il réapparaît dans le run de James Tynion IV sur Detective Comics, enfermé avec « notre » Tim Drake chez Mister Oz, puis il tente de tuer Batwoman, responsable de la mort de Bruce dans son passé. Il reviendra une dernière fois dans Super Sons, où sa cible est cette fois Superboy, responsable d’une catastrophe qu’il essaie de réparer en le tuant. Il prend alors le nouveau pseudonyme de Savior.

Cette équipe s’oppose aux Titans East, une partie des anciens Titans qui sont restés du bon côté et résident à New-York. Parmi eux se trouvent les leaders Cyborg 2.0 (qui rejoindra l’ennemi lorsque la timeline fut bouleversée par ceux du présent) et Bumblebee, Batwoman (Bette Kane, la première Batgirl), Captain Marvel (Freddy Freeman), Ravager (Rose Wilson) et Terra, sans compter Kid Flash qui travaille avec eux dans l’ombre.

Les autres futurs de Batman

Il existe plusieurs futurs où un Robin prend l’identité de son mentor. Bien avant Tim Drake, Dick Grayson devient Batman-II dans Batman #131 et prend même l’enfant de Bruce et de Kate Kane/Batwoman sous son aile, Bruce Wayne Jr., comme nouveau Robin. Cependant, il s’agit d’une histoire non-canonique, imaginée par Alfred. Dans Nightwing : The New Order, Kyle Higgins et Trevor McCarthy imaginent le héros en tant que chef d’une milice anti-métahumains, ayant réussi à vaincre les héros les plus importants et traquant ses anciens alliés des Teen Titans.

Dick porte également la cape de la chauve-souris dans le futur de Titans Tomorrow et de Batman in Betlehem, mais finit toujours par laisser sa place, de gré ou de force.

Dossier - Le futur dans l'univers DC 71

D’ailleurs, Batman in Betlehem est le futur imaginé en 2007 par Grant Morrison et Andy Kubert dans Batman #666Damian Wayne reprend le flambeau de son père, après qu’il soit passsé dans les mains du défunt Dick Grayson. Le soir de sa mort, Damian a vendu son âme au diable pour protéger la Gotham City de ce monde plongé dans la guerre et les catastrophes climatiques. En tant que Batman, Damian utilise des méthodes bien plus violentes que ses prédécesseurs, ce qui lui vaut les foudres de la commissaire Barbara Gordon. Un nouveau porteur du symbole de la chauve-souris arrive dans la ville, il se veut être l’antéchrist et commence un carnage au sein de la pègre.

Paul Pope n’envisagea aucun de ces sidekicks pour hériter du costume de Batman dans le futur de 2039. Il écrit et dessine en 2006 Batman : Year 100Gotham est quasiment devenu un État policier et le GCPD cherche activement le Chevalier Noir. Parmi eux, le Capitaine Gordon, petit-fils de l’ancien commissaire James Gordon, cherche aussi à le contacter à propos du meurtre d’un agent fédéral.

Dossier - Le futur dans l'univers DC 72

Batman Beyond

Dossier - Le futur dans l'univers DC 73

S’il y a bien un héritier du costume de Batman dans le futur qui a marqué toute une génération, c’est Terry McGinnis. Créé en 1999 dans la série animée Batman Beyond/Batman, la Relève de Bruce Timm, Paul Dini, Alan Burnett et Glen Murakami, ce jeune et vaillant lycéen qui vient de vivre une tragédie familiale va découvrir le secret d’un Bruce Wayne trop vieux pour continuer d’être efficace dans son rôle de super-héros, malgré un nouveau costume high-tech qui l’aide dans sa tâche. Terry arrivera à le convaincre de prendre sa place, tandis qu’il remplira le rôle de mentor et d’opérateur.

La Néo-Gotham de 2039 apporte un style néon futuriste à cette série et Terry se démarquera des autres protégés de Bruce Wayne par sa personnalité et en se trouvant ses propres alliés (Dana, Ten, Max,…) et ennemis (Blight, Inque, Curaré…). Il aura même droit à un film très intéressant sur le retour du Joker qui mêle passé et futur.

Cet univers sera exploré davantage dans la série animée Justice League UnlimitedMcGinnis sera rejoint par d’autres héros dans une Justice League Beyond : Kal-El est toujours Superman, la fille d’Arthur Curry est Aquagirl, Kai-Ro est le dernier Green Lantern du secteur 2814 en date, et il y a aussi Big Barda, l’héritier d’Atom nommé Micron et Warhawk, fils de John Stewart et de Hawkgirl.

Il existe également des comics mais si vous voulez plus d’informations, je vous invite à dépoussiérer un peu notre dossier sur la série.

Lectures recommandées : Batman Beyond (2010 et les Digital First qui ont suivi, dont deux tomes disponibles chez Urban); Justice League Beyond.

Kingdom Come

Dossier - Le futur dans l'univers DC 74

On sort un petit peu de Gotham pour un futur toujours plus sinistre : Kingdom Come. Le légendaire récit de Mark Waid et Alex Ross sorti en 1996 nous plonge dans un futur alternatif (plus ou moins en 2016) et voit les grandes icônes de DC à la retraite tandis qu’une nouvelle vague de héros se lève, mais qui ne partage pas les mêmes valeurs morales que leurs prédécesseurs, mettant en avant cette tendance des années 90 à créer des anti-héros très portés sur la violence.

Superman sort de sa réclusion de 10 ans après la destruction du Kansas et la mort de millions de personnes pour reformer une Justice League. Les générations se mélangent entre les héros qui suivront son exemple et ceux qui préféreront suivre Batman, qui crée la Silent Cavalry, un groupe pro-humain. Pas la peine de vous en parler davantage, il s’agit là d’un des plus grands récits de DC Comics et on ne peut que vous conseiller de vous jeter dessus.

Justice League 3000

Dossier - Le futur dans l'univers DC 75

En 2014, Keith Giffen, J.M. DeMatteis et Howard Porter créent la série Justice League 3000, une équipe de clones des personnages de l’Age des Héros. Au 31e siècle, un groupe d’êtres surhumains nommés sobrement The Five tyrannisent des civilisations entières. Sur Cadmusworld, une scientifique du nom d’Ariel Masters crée les clones de Superman, Wonder Woman, Batman, Flash et Green Lantern avec l’aide des Wonder Twins Teri (également Flash) et Terry (Eclipso). Cependant, ils sont imparfaits, que ce soit par des caractéristiques physiques incorrectes ou des pertes de mémoires ou de super-pouvoirs. D’autres héros rejoindront l’équipe comme Firestorm ou une clone de Guy Gardner, mais aussi de vraies êtres vivants comme Supergirl ou la descendante de Batman qui deviendra Batgirl.

Kamandi

On en arrive à l’un des petits bijoux de Jack Kirby lors de son arrivée chez DC. Kamandi, « The Last Boy on Earth » est un des derniers humains dans un monde post-apocalyptique très inspiré par la Planète des Singes. L’humanité n ‘est plus en force, et à la place de nombreuses espèces animales sont devenus anthropomorphiques et plus intelligentes.

Dossier - Le futur dans l'univers DC 76

C’est dans ce récit qu’a été créé Brother Eye, un satellite qui surveille tout ce qui se passe sur Terre et dont le but est d’éviter « The Great Disaster », en vain. Naturellement, c’est ici qu’on découvrira également O.M.A.C., l’homme qui est devenu une armée à lui seul et qui s’occupera de son petit-fils Kamandi.

À l’âge de 16 ans, Kamandi échappa à un assaut d’Hommes-Loups qui tuèrent son grand-père. Il partit alors à la recherche d’autres humains pour les libérer de leur esclavage. Pour l’aider, il peut compter sur plusieurs alliés dont un homme-chien nommé Dr. Canus et trois mutants – Ben Boxer, Steve et Renzi – dont le quotidien était de se battre contre le Tiger Empire dans les ruines de New-York.

Lecture recommandée : le run de Jack Kirby (1972).

Legion of Super-Heroes

Dossier - Le futur dans l'univers DC 77

Quand on parle de futur, c’est peut-être la première chose qui vient à l’esprit des fans de DC Comics. La Legion of Super-Heroes vit au 30e siècle, fondée par Saturn Girl, Cosmic Boy et Lightning Lad. Inspirés par la légende de Superboy, le nom de super-héros de Clark Kent dans sa jeunesse, le trio fut bientôt rejoint par des dizaines d’autres adolescents aux super-pouvoirs très diversifiés.

Lors de sa création en 1958 par Otto Binder et Al Plastino (dans Adventure Comics #247), la Legion n’était encore composée que de ses trois personnages qui emmenèrent Superboy jusque dans leur époque pour les aider, bientôt rejoints par Phantom Girl, Triplicate Girl, Chameleon Boy ou encore Invisible Kid. Au fur et à mesure des runs et des reboots, l’équipe a connu de nombreuses formations différentes, toujours avec le gimmick d’un héros ou d’une héroïne représentant un système des Planètes Unies.

Lectures recommandées : avec sa longue histoire et ses reboots, la Legion mériterait son propre dossier, mais pour découvrir cet univers vous pouvez vous plonger dans le run de Paul Levitz et Keith Giffen qui mène à la fameuse Great Darkness Saga (disponible chez Urban), dans celui de Dan Abnett et Andy Lanning lors du reboot des années 90 ou le troisième reboot, en 2004, par Mark Waid et Barry Kitson, puis Jim Shooter et Francis Manapul, avec une équipe formée autour de Supergirl, cette fois.

Futures End

Le retour du crossover dans le futur arriva dans les comics modernes en 2014 avec Futures End. L’histoire principale voyait Terry McGinnis (de Batman Beyond donc) aller dans le passé pour empêcher Brother Eye de tuer toute forme de vie sur Terre. En septembre 2014, tous les titres DC devenaient alors des tie-ins en explorant la vie des personnages 5 ans dans le futur.

On voit par exemple Wonder Woman en Déesse de la Guerre, Batman créer des clones de lui-même, Dick Grayson dans sa période agent secret travaillant désormais pour la Russie, Mera sur le trône d’Atlantis et condamnant Aquaman, Harley Quinn et le Joker se marier, ainsi que Green Arrow les Teen Titans morts. Bref, toujours aussi optimiste. Si le sujet vous intéresse, un dossier lui avait été consacré à ce moment (eh oui, c’était en 2014, et le site était déjà là).

Lectures recommandées : Futures End (disponible chez Urban); les tie-ins Grayson, Green Arrow, Booster Gold, Swamp Thing, Justice League/Justice League United et Infinity Man.

Future State

Pour finir, le voilà, Future State. C’est exactement le même principe que Futures End : nous observons l’avenir des différents personnages dans plusieurs timelines plus ou moins éloignées. En 2025, l’organisation/milice du Magistrate fait régner la loi à Gotham et chasse les justiciers. Batman est présumé mort et une Résistance s’est mise en place, menée par Nightwing, tandis que le fils de Lucius Fox, Tim, devient le nouveau Batman.

Entre 2027 et 2029, les Teen Titans ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Red X, ancien élève de leur académie, est devenu un ennemi, Wally West est possédé par une entité maléfique et Shazam devient de plus en plus radical.

En 2030, Aquaman (Jackson Hyde) et Aqualass (Andy Curry, fille d’Arthur et Mera) sont faits prisonniers sur le monde étranger de Neptune. Jon Kent est devenu Superman et prend une décision qui fait débat, alors que son père Clark est piégé sans pouvoir sur Warworld. En 2040, une nouvelle Justice League entre en action, avec comme membres Jon Kent (Superman), Yara Flor (Wonder Woman), Jo Mullein (Green Lantern), Andy Curry (Aquawoman), Jess Chambers (The Flash d’une autre Terre) et The Next Batman.

En 2050, Lex Luthor est devenu le leader supreme de toute une planète coupée du reste de l’univers et la nouvelle Wonder Woman Yara Flor plonge dans les enfers pour sauver l’une de ses Amazones, mais c’était surtout l’occasion pour DC de nous présenter leur nouveau personnage.

En 4500, Swamp Thing cherche les dernières traces d’humanité, après l’avoir lui-même ravagée. On retourne au 853e siècle de DC One Million pour suivre Black Adam régnant toujours sur le Kahndaq et enfin on voyage jusqu’à la fin des temps, où l’immortelle Wonder Woman (Diana Prince) se retrouve seule pour affronter une ultime menace.

Et pour plus de détails, on vous renvoie à notre guide de lecture Future State.

Lectures recommandées : Wonder Woman; Swamp Thing; Superman vs Imperious Lex; Aquaman; The Next Batman; Catwoman; Superman : Worlds of War; Dark Detective.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on tumblr
Share on email

Ceci pourrait vous intéresser