On se retrouve comme chaque semaine pour les Highlights, le bilan de nos lectures hebdomadaires chez DC Comics, avec en l’occurrence les sorties du 28 juillet 2020. Une petite semaine, mais qui a proposé quelques bonnes lectures et finalement peu de déceptions.

LES VALEURS SURES

Highlights de la semaine #89 (Rebirth) 1

Batman : The Adventures Continue #9

Collection : Rebirth

Scénario : Alan Burnett, Paul Dini

Dessins : Ty Templeton

Dans ce numéro, le duo de scénaristes nous propose leur version, celle de la série animée donc, de l’origine de Jason Todd. L’idée de replacer Red Hood dans le mythe du chaperon rouge fonctionne très bien, et pourtant ça paraissait si évident.

Même si le début du numéro est bateau, c’est une série toujours agréable à lire de temps en temps, avec quelques fulgurances, comme pas mal de série numériques actuelles chez DC, mais on en reparlera dans les prochaines Highlights.

– Sledgy7

Highlights de la semaine #89 (Rebirth) 2

Hellblazer : John Constantine #8

Collection : Black Label

Scénario : Si Spurrier

Dessins : Aaron Campbell

Et voilà la fin de cet arc en deux numéro sur l’amour toxique. Cette conclusion si elle n’est peut-être pas aussi excellente et lyrique que le numéro précédent reste très bonne. Celle-ci n’est pas heureuse, elle est remplie d’amertume et de colère, ce qui est tout ce que l’on pouvait attendre d’elle. Spurrier a été au bout de son sujet et malheureusement les choses ne pouvaient pas bien se terminer. Quant aux dessins, le travail de Campbell est toujours aussi excellent.

 Hellblazer : John Constantine reste toujours autant une valeur sûre et j’attends avec une grande impatience le numéro suivant qui va mettre en scène la famille royale anglaise et une sombre affaire avec un cheval, un programme plus qu’excitant.

– Claygan

Highlights de la semaine #89 (Rebirth) 3

Suicide Squad #7

Collection : Rebirth

Scénario : Tom Taylor

Dessins : Daniel Sampere

Après un numéro précédent plus léger, Tom Taylor revient sur quelque-chose de plus sérieux avec ce septième numéro. Et il faut bien le dire le scénariste australien est doué pour jongler entre les tons. La tension est bien présente tout au long de ce numéro centré sur Deadshot. D’ailleurs le fait de centrer l’intrigue autour de Lawton est une excellente idée et permet de remettre en avant l’humanité du personnage en face des actes de leurs ennemis. Quant aux dessins, la série nous y a habitué, c’est toujours du très bon.

– Claygan

Highlights

Wonder Woman #759

Collection : Rebirth

Scénario : Mariko Tamaki

Dessins : Mikel Janin

C’est une nouvelle équipe créative qui arrive sur Wonder Woman cette semaine. Et pas n’importe laquelle. Mariko Tamaki, auteure montante de DC et Mikel Janin, qui a déjà fait ses preuves, notamment aux côtés de Tom King sur Batman. Et il faut dire qu’après de longues semaines d’errance, le titre avait bien besoin d’un renouveau.

Ce premier épisode est donc une introduction efficace aux différents thèmes qui seront développés dans le run à suivre. On y trouve ainsi un début de réflexion sur la frontière entre le bien et le mal et la place des héros dans ce schéma. Il est également question de la condition quasi-divine de Wonder Woman, capable de battre un Dieu à elle seule. Tamaki fait le choix d’opposer directement cette vision à celle de Diana dans sa vie de tous les jours. On la retrouve donc à déménager, à aller acheter des meubles pour son nouvel appartement. C’est l’occasion de placer quelques idées sur notre système de consommation sous forme humoristique. Plutôt peu subtil mais sympathique. Le tout en présentant également les enjeux du run à venir, avec le retour d’un vilain emblématique.

Bref, ce numéro est très fourni. C’est une mise en bouche de ce que l’on pourra trouver dans la suite. Il faudra donc attendre quelques numéros pour un verdict plus poussé mais ce début de run semble très prometteur, porté par les dessins de Janin qui conviennent aussi bien aux scènes quotidiennes qu’à de l’action pure et dure.

– Justafrogg

DECEPTIONS

Highlights de la semaine #89 (Rebirth) 4

Legion of Super-Heroes #7

Collection : Rebirth

Scénario : Brian M Bendis

Dessins : Ryan Sook, Wade Von Grawbadger, Stephen Byrne

Je suis le genre de personnes qui aime chercher les choses positives. Notre monde est suffisamment sombre et difficile pour ne pas se contenter des lamentations ou du cynisme. C’est pour ça que lorsque j’ai dû reviewer le #1 de la Legion de Bendis, je suis resté assez positif, notamment grâce aux dessins de Ryan Sook. Mais là, nous arrivons à un point où ses dessins ne suffisent plus, surtout pour ce numéro où il laisse quasiment entièrement la place à Wade Von Grawbadger (qui fait du bon boulot). La cruelle réalité reste la suivante : Bendis ne sait tout simplement pas écrire une histoire intéressante sur la Legion. Et je crains même qu’il ne soit en train de ruiner toute possibilité d’un retour durable de cette équipe géniale.

Tout est rapide, des dialogues à l’histoire en passant par les évolutions personnelles des personnages. Et en même temps, malgré une rapidité générale, tout est décompressé et traité de la manière la plus légère possible. Le scénariste cherche à infuser des conflits et des problèmes au sein de l’équipe, mais rien ne fonctionne. Il n’arrive pas à créer une narration dense, complexe et intéressante, il ne parvient pas à donner chair à cette multiplicité de personnages. Et le pire étant que Bendis rate complètement un élément important du mythe de la Legion : l’élection du leader. Ces moments ont toujours été importants à travers tous les runs de la Legion, des meilleurs aux moins bons.

Là, Bendis le traite encore à la légère et se plante royalement, en traitant en un numéro ce qui aurait pu être le sujet d’un arc entier qui nous aurait permis de comprendre mieux les personnages et leurs motivations (y compris politiques). Legion of Super-Heroes s’engouffre de plus en plus dans le coin des séries jolies mais médiocres, et cette équipe ne mérite pas ça.

– myplasticbus