Introduction

1. Mort et renaissance d’une franchise

2. J.J. Abrams : personnification du projet

3. Anatomie d’un révisionnisme

4. Développement et premiers problèmes

5. La phase de casting

6. Crépuscule du premier vol

7. De Flyby à Returns

5. La phase de casting

Entre les six mois au cours desquels Brett Ratner aura présidé la destinée cinématographique de Superman et la reprise en main par McG à partir de l’été 2003, le casting de Superman Flyby a été étoffé et constitué de façon quasi-complète, annonçant un tournage proche mais qui n’eut jamais lieu. C’est d’ailleurs l’une des premières choses que fait Ratner en arrivant sur le projet puisqu’il propose directement le rôle de Jor-El à Anthony Hopkins avec lequel il vient de terminer Red Dragon, chose que l’acteur accepte et confirme peu de temps après dans la presse. Du même film, le réalisateur envisageait de reprendre Ralph Fiennes, cette fois-ci pour interpréter Lex Luthor. La chose n’a cependant jamais été commentée par l’intéressé, ne permettant donc pas de savoir si une proposition formelle avait été adressée, ou s’il ne s’agissait que d’une idée en l’air.

Parmi les autres acteurs envisagés et rencontrés par Ratner, The Guardian rapportait en 2003 que le metteur en scène avait proposé le rôle de Perry White à Christopher Walken (The Deer Hunter, Batman Returns)… qui avait déjà été retenu par Burton en 1998 pour interpréter Brainiac dans Superman Lives ! Sans doute passionné par la licence, Walken, toujours selon le quotidien britannique, s’était montré intéressé par l’offre. Pour interpréter Lois Lane, Amy Adams aurait été l’un des choix finaux du réalisateur ! C’est en tout cas avec elle que les auditions se déroulèrent à cette époque se souvient Matt Bomer, pour choisir le nouveau Superman. Aucun de ces acteurs ne restera sur le projet après le départ de Ratner, provoqué par l’impossibilité de s’accorder avec la Warner sur le visage de l’homme d’acier. Un désaccord bien documenté grâce à la presse.

Brandon Routh passe un essai pour Superman Flyby
(Brandon Routh en costume pour son audition)

L’annonce de la perte de réalisateur dans Variety s’est ainsi accompagnée d’un exposé détaillé de la situation. Brendan Fraser et Matt Bomer étaient ainsi les finalistes et avaient passé des tests avec Adams, après le retrait de d’autres candidats : Paul Walker et Josh Hartnett, ce dernier était déjà l’un des choix de Petersen pour son Batman vs. Superman. Fort du succès du remake de La Momie et de sa suite, Fraser avait la préférence des studios. À l’inverse, Ratner avait arrêté son choix sur Bomer, qui répondait à son exigence d’un acteur inconnu. L’acteur, en 2003, n’avait tenu que des seconds rôles à la télévision et n’était apparu dans aucun long-métrage. Pendant un mois, raconte Bomer, la situation stagne : les discussions entre le réalisateur et les exécutifs végètent, jusqu’à ce que ce que le premier jette l’éponge, conscient qu’il n’obtiendrait rien. Plus tard, Bomer prêtera sa voix à l’homme d’acier dans le film animé Superman: Unbound (2013).

Le retour de McG bouleverse les choses et la phase de casting est reprise depuis le début. Comme son prédécesseur, le metteur en scène commence par sélectionner ses seconds rôles et espère choisir un inconnu pour l’homme d’acier. Il jouit de bons atouts dont ne disposait pas Ratner : de bonnes relations avec Peters et un calendrier plus souple. En effet, comprenant qu’une sortie à l’été 2004 serait impossible en état, Warner Bros. a décidé de repousser le début du tournage. C’est ce que rapporte Variety en septembre 2003, parlant d’une sortie prévue pour 2005 avec un tournage en novembre 2004. Ainsi, à la première de I, Robot, Shia LaBeouf expliqua qu’il avait rencontré McG pour interpréter Jimmy Olsen. Au passage, il révélait que le réalisateur souhaitait Scarlett Johansson, âgée à l’époque de vingt ans seulement, pour jouer Lois Lane et espérait Johnny Depp en Lex Luthor, le tout pour donner du crédit à l’inconnu qui sera Superman.

Les castings pour Superman Flyby
(En haut, le casting souhaité par Ratner : Matt Bomer/Superman, Amy Adams/Lois Lane, Ralph Fiennes/Lex Luthor, Anthony Hopkins/Jor-El — En bas, la distribution de McG : Henry Cavill/Superman, Scarlett Johanson/Lois Lane, Robert Downey Jr./Lex Luthor, Shia LaBeouf/Jimmy Olsen.)

Rendue célèbre en 2003 grâce à Lost in Translation de Sofia Coppola et La Jeune Fille à la perle de Peter Webber, Johansson répondait bien à l’intention d’Abrams d’introduire Lane plus tôt dans le parcours de Clark Kent. Quant à Depp, il est probable que l’hypothèse se soit pas allée très loin puisque, en 2012, McG expliquait qu’un autre acteur avait signé pour incarner le milliardaire chauve, celui-ci n’était autre que… Robert Downey Jr. ! Le futur Tony Stark était « locked up » selon le metteur en scène, donc le choix définitif. Mais qu’en aurait-il été pour l’homme d’acier ? Parmi les inconnus rencontrés par McG, beaucoup ont depuis rencontré une notoriété super-héroïque ! Deux candidats vont se distinguer dans la course et passeront des auditions en costume : Brandon Routh et Henry Cavill, les deux ayant alors la vingtaine. Si l’annonce ne fut jamais faite, le nom de Cavill circulait dans les rédactions spécialisées depuis octobre 2003 et était considéré comme le grand favori, ou du moins celui de McG, chose que ce dernier confirma par la suite.

Au printemps 2004, le casting était donc quasiment bouclé avec Cavill, Johansson, Downey Jr. et LaBeouf ; il ne manquait plus que les interprètes des antagonistes kryptoniens Kata-Zor et Ty-Zor.

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne savais pas que Matt Bomer avait été pressenti un temps pour faire Superman, mais ça ne m’étonne pas car je me suis fait la réflexion, en le voyant dans DOOM PATROL, qu’il ressemble beaucoup à Henry Cavill (la musculaire en moins) et qu’il a le visage parfait pour interpréter l’homme d’acier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.