Introduction

1. Les Salkind et les droits de Superman

2. Le scénario

3. La quête du réalisateur

4. Les acteurs

5. Les premiers problèmes arrivent

6. Le début concret de la pré-production

7. La quête de Superman

8. Le tournage

9. La sortie du film

2. Le scénario

Histoire de prod #2 : Superman 1

Julius Schwartz, éditeur des titres Superman, rencontra les Salkinds et leur suggéra d’embaucher la romancière Leigh Brackett. Celle-ci était une habituée des romans de science-fiction, mais elle avait aussi participé à l’écriture du scénario de The Big Sleep (1946) avec William Faulkner. Cependant, Ilya refusa quand il découvrit qu’elle vivait sur la côte Ouest, tandis que lui travaillait sur la côte Est. Tout n’était pas perdu pour Brackett, celle-ci écrira quelques années plus tard le scénario d’un certain Empire contre attaque. Schwartz suggéra ensuite Alfred Bester, lui aussi auteur américain de science-fiction. Pour l’anecdote sa femme Rolly avait joué Lois Lane dans le serial radio. Ilya l’engagea pour un salaire supérieur à tout ce qu’il avait gagné durant sa carrière d’auteur, cependant le père n’était pas content, il voulait un gros nom qui attirerait de gros acteurs. Il reçut donc ce que l’on appelle en anglais un kill fee. Ceci intervient surtout dans les métiers de la rédaction (journalisme), il s’agit donc pour un employeur d’annuler l’article, papier, ou scénario dans ce cas-là qu’il avait commandé à un travailleur freelance. Cette annulation est accompagnée d’un paiement d’un certain pourcentage du salaire de base.

Le prochain choix de Ilya était William Goldman. Oscarisé, lui aussi avait débuté sa carrière en écrivant des romans, puis s’était tourné vers le théâtre et ensuite le cinéma. Il a d’ailleurs écrit le roman The Princess Bride, dont le film est inspiré. Après trois heures de discussions il refusa, ne sentant pas l’histoire, lui qui était habitué aux films réalistes et sombres.

Histoire de prod #2 : Superman 2
Mario Puzo

Ensuite ils s’adressèrent à Mario Puzo, l’auteur américain avait signé le livre The Godfather, dont le film de Francis Ford Coppola est tiré. Il est tout de même intéressant de voir que tous les choix des producteurs se portèrent vers des romanciers. Il y a sans doute une raison très intéressante là-dessous, mais cette Histoire de prod est déjà extrêmement  longue, donc on va passer là-dessus. Donc l’histoire plut à Puzo et il accepta d’en être le scénariste pour 350 000 $ et 5% des recettes du film. Ensuite, durant quelques semaines à Vegas Ilya, Puzo et Carmine Infantino, patron de DC, ont discuté de l’histoire. Il y avait beaucoup de choses : Superman et ses origines, ses débuts à Metropolis, sa romance avec Lois, sa relation avec Lex Luthor.

En octobre 1975, Puzo signa son script, qui ressemblait plus à une encyclopédie. 300 pages, s’ils les avaient toutes filmées cela aurait coûté 500 millions de dollars. Dans ce scénario l’enfance de Superman était décrite en détail, puis après son arrivé à Metropolis il est mis face à des super-vilains Kryptoniens qui avaient été emprisonnés par son père. En quête de revanche ils menacent la planète de Clark et s’empare de la maison blanche. Il faut tout de même dire qu’ils n’auraient sans doute pas été les pire présidents américains. L’un de ces Kryptoniens était nommé Kru-EL. Oui la subtilité n’était pas tellement présente. Le tout aurait grandement eut besoin d’une grosse réécriture, cependant Puzo n’était pas intéressé du tout par une autre approche et renonça au projet à la fin de l’année 75.

Ensuite les Salkind cherchèrent donc des remplaçants et ils les trouvèrent chez Robert Benton et David Newman. Le duo avait écrit quelques années plus tôt le film à succès Bonnie et Clyde (1967), film avec un certain Gene Hackman (clin d’œil, clin d’œil). Ceux-ci furent donc chargés de réécrire le scénario. Toutefois, peu de temps après Benton décida de réaliser un long métrage et Newman introduisit sa femme Leslie à sa place. Certaines des additions à l’univers de Superman de Puzo furent supprimées, comme le fait de faire de Clark un reporter de télé et aussi sa suggestion de faire jouer Kal El et Jor El par le même acteur, pour que les spectateurs n’aient pas à attendre une demi heure pour voir la star du film.

Sous les conseils des producteurs le long script de Puzo fut découpé en deux. Comme pour les films des Trois Mousquetaires, Ilya prévoyait de tourner simultanément les deux films. Donc l’histoire des renégats venus de Krypton attendrait le deuxième film, tandis que leur nombre était réduit à trois. Impatient de voir le script terminé Alex leur demanda de venir à Paris où il lut le script à voix haute, et l’histoire dit qu’il s’est endormi en plein milieu.

4 Commentaires

  1. J’ai adoré cet article, j’ose dire que j’ai versé ma larme en entendant la musique du thème de Superman qui est génialissime. Merci pour ses infos sur le meilleur des films sur Superman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.