9782365771283-couv-M244x367
Les points positifs:
  • C’est un classique inédit en France
  • C’est intense, on n’en perd pas une miette
Les points négatifs:
  • Dessins inégaux
  • Quelques facilités

“Batman n’est plus. Je l’ai détruit!”


  • Scénario : Chuck Dixon, Doug Moench, Alan Grant, Dennis O’Neil – Dessin : Jim Aparo, Graham Nolan, Mike Manley, Bret Blevins, Sal Velluto, Klaus Janson

Batman n’est plus… Vive Batman !

Voilà un slogan collant parfaitement à ce deuxième tome de la génialissime saga Knightfall.

Rappel des faits. Dans le tome 1, après avoir usé et épuisé Batman aussi bien mentalement que physiquement, nous restions sur une image terrible : Un Batman à l’agonie, brisé aux pieds d’un Bane triomphant. Nous attendions la suite alors avec impatience. Chose faite avec ce tome 2 de cette saga inédite dans nos vertes contrées.

Dans ce tome 2 nous verrons que même si Bruce Wayne est brisé, un autre justicier va prendre le costume de Batman pour défendre Gotham.

KF1

Première chose, en règle générale, les dessins sont inégaux tout au long du tome. Mention bien pour Graham Nolan (toujours aussi fluide, aussi beau, aussi expressif), Jim Aparo ou Bret Blevins (j’adore sa version de l’Epouvantail). Un peu plus de mal avec Klaus Janson (trop mauvais syndrome de ce que je n’aime pas des années 90) et Sal Veluto (trop fouillis). Mais la qualité prédomine et c’est un véritable régal pour les yeux encore une fois. La mise en page est idéale, les cases défilent devant nos yeux avec une fluidité parfaite.

Le tome commence de façon brutale avec Bane jetant Batman depuis le toit d’un immeuble, ultime humiliation pour notre héros. Chuck Dixon et Doug Moench ont réussi, ils ont fait chuter le héros infaillible. Mais je reste sur mon bémol du tome 1, c’est un travail d’ensemble de Bane. Il a démonté physiquement Batman après l’avoir détruit mentalement. Aurait-il pu vaincre le héros sans l’un ou l’autre ? La réponse m’est apportée plus loin.

Dès lors les choses s’enchaînent. Bruce est handicapé, il est pris en charge par le docteur Kinsolving, à qui il veut avouer son secret, et remet le costume de Batman et le destin de Gotham entre les mains Jean-Paul Valley.

Premier petit point négatif pour moi, c’est la destruction, la faiblesse mentale de Bruce Wayne est trop courte. On va le voir terrorisé, abattu sur une page, et pratiquement remis quelques pages plus loin. J’aurais aimé un travail plus en profondeur sur le côté psychologique de cette fessée. Peut-être la verrais-je dans les prochains tomes.

Nous avons ensuite un petit interlude de 3 chapitres sur l’Epouvantail. Trois très bons chapitres, servis par de très bons dessins Bret Blevins, ressortant très bien la folie de ce méchant. L’Epouvantail est dans son trip divinité, il veut être vénéré tel un dieu. Malgré un très bon plan il trouvera sur son chemin Batman et Anarky, étrange personnage qui pense que les méchants sont là à cause de Batman. L’histoire d’Alan Grant est plaisante à lire et nous montre les prémisses des changements que Jean-Paul veut apporter à la façon d’agir du Batman.

Review VF - Batman Knightfall Tome 2 : Le Défi 1

La saga principale reprend ensuite son cours, et le travail psychologique que nous n’avons pas eu sur la défaite de Bruce, nous l’avons sur l’évolution de Jean-Paul, car très vite, la seule chose qui va compter à ses yeux c’est de surpasser Bruce Wayne dans le rôle du justicier et cela en ne prêtant aucune attention aux conséquences. On se retrouve avec un Batman n’hésitant pas à franchir la ligne pour réaliser son but : réussir là où a échoué l’ancien Batman, vaincre Bane.

Et je retrouve là une réponse à ma question posée plus haut. Bane ne peut rien face à un Batman en pleine possession de ses moyens. Bon il faut avouer que le costume de Batman de Jean-Paul ressemble plus à une armure des chevaliers du zodiaque avec toutes ses modifications.

Deuxième petit point négatif, la défaite de Bane est beaucoup trop rapide, il n’y a quasiment pas de combat. Même si Bruce était affaibli mentalement, Bane donnait l’impression d’être un monstre indestructible et là, en un rien de temps il est défait.

KF3

Le tome se termine par les deux premiers chapitres de Knightquest The Search, où nous suivons Bruce Wayne cherchant à retrouver son médecin et le père de Robin sur l’île de Santa Prisca avec quelques membres de la Justice League. Graphiquement moyen, ce début de saga efface le petit goût de déception de la fin de Knightfall et nous met en appétit pour le troisième tome prévu pour le 1er février, déjà^^

Bref un tome 2 énorme, tellement bon à lire, si bien écrit que l’on a du mal à réalisé qu’on vient de manger 352 pages en une journée à peine. Cette fin de saga est intense et la suite s’annonce génial. Graphiquement cela n’a pas trop vieilli. On salive d’avance à découvrir Knightquest. On se retrouve avec un nouvel ordre établi. Bruce vit avec son handicap et part de son côté à la recherche de ses proches laissant un nouveau Batman aux manières bien plus dures et très limites s’occuper d’une Gotham qui risque de pâtir de ce nouveau statu quo. Un tome 2 un cran au dessus du premier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.