Billy Batson et sa « Lightning League » sont de retour. Shazam! Rebirth est enfin là. Voyons ce que ça donne !

I Don’t Want To Grow Up

Que ceux n’ayant jamais lu les aventures du Captain Marvel original se rassurent, Geoff Johns fait en sorte que chacun puisse prendre le train quelque soit sa connaissance de l’univers. On sent la volonté de permettre à ceux n’ayant comme unique bagage que le film de 2019 de se lancer sans soucis dans l’aventure. Il ne serait d’ailleurs pas improbable que le prochain opus cinématographique soit directement inspiré d’une partie de cette histoire.

Billy et ses frères et sœurs commencent à maîtriser leurs pouvoirs, lorsqu’ils font la découverte  d’une gare menant aux divers royaumes magiques. L’occasion pour Johns d’agrandir massivement son univers, laissant pas mal de possibilités. Malheureusement, à la vitesse où vont les choses, étant pas mal occupé, connaître le fin mot de ce nouveau pan de la mythologie Shazam va prendre longtemps, vraiment longtemps.

Ce premier tome est un bon exemple de lecture sans prise de tête. Bien qu’on sache plus ou moins dès le deuxième numéro comment les choses vont tourner, les pages enchaînent, et on apprécie suivre les pérégrinations de cette famille. Tous les personnages sont correctement caractérisés, et différents les uns des autres. La candeur et l’énergie liées à leur jeune âge apporte un vent de fraîcheur à l’ensemble qui fera à coup sûr passer, même aux plus réfractaires, un bon moment.

Par ailleurs, si on apprécie la volonté d’Urban de proposer une sortie VF suivant de très près la VO, force est de constater que ces six numéros réunis ici laisseront probablement les lecteurs sur leur faim. Et pour cause, si beaucoup d’exposition, avec la présentation de plusieurs nouveaux mondes, est de bon aloi, la fin du volume arrive presque abruptement. Dans les faits, on se rend compte que si pas mal de choses ont été montrées, ce tome ne contient que peu de ressorts narratifs. Et tout reste à faire.

Il faudra donc attendre le prochain tome et les futurs numéros pour savoir comment Johns va utiliser tous les pions qu’il a placés.

Disneyland x Blacksad

Mais si cette aventure est aussi spéciale, c’est à n’en point douter également grâce à sa partie graphique. Dale Eaglesham et Marco Santucci s’en donnent à cœur joie pour représenter les différents mondes, et en particulier, les deux principaux, The Funlands, sorte de parc d’attraction géant réservé aux enfants, et The Wildlands, composés d’animaux anthropomorphiques. Vous voyez Blacksad ou bien les Fables de La Fontaine mais version 2019 ? Pareil.

Chaque case fourmille de détails, et on se prend par moment à ralentir, voire, stopper la lecture, afin de simplement observer tout ce qui se passe sous nos yeux.

De ce fait, le passage à des artistes beaucoup moins talentueux fait mal. Parfois, ça va, parfois, c’est un peu plus compliqué, surtout au niveau des visages. C’est le cas ici de Scott Kolins, qui est une sorte de yes-man, pas des plus talentueux, qu’on envoie de temps en temps boucher les trous, comme sur le titre Flash par exemple. Heureusement, même si il reste inférieur aux deux autres, il ne signe pas ici son pire travail, et rattrape le coup par une certaine recherche visuelle dans la représentation du monde qui lui est confié, que je ne vous spoilerai pas.

Shazam! Rebirth est une lecture qui fait du bien, avec une bonne équipe créative. Malheureusement, ces six premiers numéros font majoritairement de l’exposition, pour finalement, laisser un lecteur qui en voulait plus, un peu sur sa faim.

Bon / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- Bonne caractérisation
- Une histoire dépaysante et sans prise de tête
- Un bonne proposition de développement de la mythologie Shazam!
- Dale Eaglesham et Marco Santucci aux dessins
Les -
- Beaucoup d'exposition pour un tome qui laisse un peu le lecteur sur sa faim
- Scott Kolins aux dessins est clairement moins bon que les autres
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}