Une semaine sans coup de coeur avec quand même quelques valeurs sûres, c’est le programme qui vous attend c concernant les sorties du 12 juin. Et si Superman ou encore Flash ont su conquérir le coeur des rédacteurs, il n’en est pas le cas avec Batman que ce soit pour Detective Comics pour Batman & the Outsiders.

Et vous, vos lectures ça donne quoi ?

LES VALEURS SÛRES

Superman #12

Collection

Rebirth

Scénario

Brian M. Bendis

Dessins

Ivan Reis

Le titre Superman sort le grand final, et Brian M. Bendis semble poursuivre son appropriation de l’univers, dans le bon sens. Souvenez vous, les #7 et #8 qui marquaient le retour de Jon (et le désarroi de ses lecteurs). Bendis met à l’écart Jon pour se focaliser sur son personnage principal, et répondre (enfin ?) à des questions restées sans réponse satisfaisantes sous Geoff Johns. Ce numéro prend cette forme de scènes illustrées, dont le seul texte visible est celui du narrateur. Pas d’onomatopées interminables dans tous les sens. L’action est maîtrisée, illustrée de telle sorte à nous faire spectateur du conflit, sans pour autant avoir conscience de tout ce qui s’y passe. Ivan Reis est impressionnant, et présente un Superman rayonnant, criblé de doutes. Le défaut majeur du numéro, que traine le titre depuis ses débuts, est un Superman particulièrement crédule, si ce n’est idiot, se posant toujours les mauvaises questions, si ce n’est bien trop tard, rompant avec toute crédibilité aux yeux du lecteur.

– Watchful

Flash #72

Collection

Rebirth

Scénario

Joshua Williamson

Dessins

Howard Porter

Year One se poursuit, et Williamson s’attaque à la construction du statut quo du personnage, par sa relation avec Iris. Ce numéro répond à un scénario similaire aux précédents. Une confrontation, une évolution, une nouvelle situation menant à une confrontation. Williamson se repose beaucoup sur l’ellipse, comme pour cacher les difficultés qu’il a à écrire Barry Allen. Joshua Williamson tente une évolution du personnage continue, au delà de la maîtrise de pouvoirs. Si le principe est osé, Williamson fragmente l’univers de Flash pour (mieux ?) le reconstruire. Malgré ses défauts, Williamson n’a jamais été aussi proche du personnage de Flash. On retrouve avec Year One un personnage plaisant, teinté d’humour jovial, dans une histoire brillamment illustrée par Howard Porter.

– Watchful

Event Leviathan #1

Collection

Rebirth

Scénario

Brian Michael Bendis

Dessins

Alex Maleev

Le concept de cette mini-série est toujours intéressant, mais il faut avouer que pour l’instant – et ce malgré le fait qu’elle ait pu s’installer dans Action Comics – on pose encore les bases du récit. Étonnamment, c’est pas trop bavard, ou du moins les grosses phases de texte se digèrent bien grâce à un rythme maîtrisé et des planches inspirées d’Alex Maleev, qui pose une superbe ambiance. On pourrait donc seulement regretter que le scénario ne va pas assez vite avec quelques répétitions qui s’explique par le désir de ne pas trop perdre le lecteur qui n’aurait pas lu tout le run de Bendis sur Action Comics. En tout cas, les personnages sont bien écrits et le mystère est toujours prenant, en espérant que la suite propose quelque chose de plus exaltant.

– Sledgy7

LES DÉCEPTIONS

Batman and the Outsiders #2

Collection

Rebirth

Scénario

Bryan Hill

Dessins

Dexter Soy

Vous aimez les gros flingues, les stéréotypes des années 90, et la baston ? Vous allez adorer Batman and the Outsiders. Le premier numéro nous donnait un bref aperçu des catastrophes en devenir, mais Bryan Hill nous révèle ses capacités à écrire une histoire puant le mauvais goût. Aussi drôle qu’une production Asylum, Batman and the Outsiders confirme l’idée d’un Batman réduit à être Batman, mais n’assistant en rien l’équipe. Un méchant sans profondeur attaque notre intrigue, celle-ci n’évoluant qu’avec le cliffhanger. Tous les prétextes sont bons à excuser la violence graphique que Hill désire inclure, avec l’excuse des facteurs guérisseurs, et autres implants. Le titre a au moins la chance de présenter les planches sublimes de Dexter Soy, assurant une action efficace, même si abusive.

– Watchful

Detective Comics #1005

Collection

Rebirth

Scénario

Peter Tomasi

Dessins

Brad Walker

L’arc Arkham Knight se clôt dans une facilité surprenante. C’est une véritable douche froide, autant pour le nouveau personnage, que pour l’arc vendu comme une révélation post-Detective Comics #1000. Peter Tomasi fonce tête baissée dans ses envies d’action décomplexée, laissant tout un univers inexploité. Cet arc nous laisse sur une note frustrante. Après avoir joué la carte du teaser, puis de la révélation, Peter Tomasi termine en écrasant l’accélérateur afin de rentrer dans les cases du format de l’arc en six parties. Le numéro n’est alors plus qu’une confrontation classique, sans intrigue réelle. Le scénario procure à Batman comme à Robin son antagoniste. Retour au célèbre statut-quo. Rien à redire. Rien à réfléchir. Et Peter Tomasi pense s’en extirper avec un cliffhanger affligeant, comme pour enfoncer le clou. Ne reste plus que Brad Walker, qui a su livrer à travers cet arc son meilleur travail jusqu’à aujourd’hui. Il est seulement dommage que l’arc en question soit aussi décevant.

– Watchful

4
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
WatchfulCorwyn McFlymavhocDetective Pikachu Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Vittorini
Vittorini

Personnellement, je suis assez dépité de voir Williamson retourner dans ses vieux travers. Plus aucun effort de composition ou de rythme sur ce troisième chapitre, tout s’effondre malgré les velléités du mois dernier, comme s’il avait déjà tout donné. Alors j’imagine que ça permet d’épargner Porter mais ça dénote malheureusement avec une introduction plus ambitieuse qu’à l’accoutumée.

Heureusement, on a Bendis qui, malgré quelques maladresses, offre un premier chapitre très soigné, qu’il s’agisse des interactions, de la tonalité ou de l’ambiance. Ça donne franchement envie de le voir sur du Batman ! Et Maleev, c’est terrible. Bref, prometteur !

mavhoc
mavhoc

Je ne comprends pas le résultat pour Superman : comment un auteur réalisant un grand méchant si caricatural, un Superman si idiot, un père aussi loin d’être un père (la question familiale est totalement occultée sans forme de réalisme) peut vraiment être considéré comme une valeur sûre ?
Au demeurant, je ne comprends pas les questions laissées sans réponses par Johns ?

Corwyn McFly
Corwyn McFly

Deux coups de cœur pour ma part : Levianthan que j’ai pris au au hasard mais qui aiguisait ma curiosité et Batman and the Outsiders qui est un bon actionner comme on les aime !