Ce week-end se tenait, au Nord de la France, le Roubaix Comics Festival. L’association Art.thémis a pu relancer le festival de comics, anciennement situé à Lille, après plusieurs années d’absence. Situé en périphérie lilloise, le festival trouve une salle suffisamment spacieuse auprès de la Salle Watremez.

On retrouve rapidement les acteurs du dit festival, avec Astro City et les rédacteurs du magazine Scarce, de même avec des artistes récurrents comme Niko Henrichon. Le festival marque le coup, en invitant pour la première fois en France Howard Chaykin. Le scénariste et dessinateur provocateur profite d’une mise en avant avec une rétrospective en deux parties présentée par Scarce. L’autre invité mis en avant est Riley Rossmo, le jeune talent de DC Comics, dessinateur de Batman : Night of the Monster Men, Constantine et de Deathbed, officiant actuellement sur Martian Manhunter. Nous vous proposerons prochainement une interview et de Riley Rossmo, et de Howard Chaykin.

Le festival reste fidèle à ses précédentes éditions. Il met en avant ses artistes, placés au cœur de la salle, créant un circuit autour d’eux. Les invités phares sont mêlés aux autres. La disposition invite à la découverte. Riley Rossmo se retrouvait face à l’Artist Alley de jeunes artistes. Dans cette même perspective, Astro City mettait en avant les albums des artistes présents. Plus qu’une invitation à l’achat, c’est une invitation au contact avec l’artiste, à un dialogue. Et c’est ce dialogue qui fait le charme puissant de ce festival, qui ne pèse pas lourd à côté des moyens d’une Comic Con, mais dont le souci de bien faire prime. Vous n’y trouviez pas un marchand de sabre random, ni un vendeur de terrines. L’objectif premier est d’attiser la curiosité et inciter à la découverte du comics.

On sent que ce projet est un objectif majeur des organisateurs. Scarce est intervenu pour présenter Howard Chaykin à travers une rétrospective de son œuvre, mais aussi pour expliquer la nécessité de s’intéresser aux comics après la découverte via un film. Le RCF entamait un projet didactique qui laisse l’intéressé libre de recevoir ou non ses bons conseils.

En parallèle, on trouvait un rapport aux enfants, entre les ateliers, les masques, et l’association WonderAugustine qui mène une lutte contre le cancer de manière héroïque. L’animation était attendue, mais suffisait à faire rire (mention spéciale sur le meilleur affrontement de cosplays entre Batman et Wonder Woman le samedi après midi, qui s’est clôt par le fameux Bat-calin). Preuve flagrante que les comics rendent violents.

Malgré son statut de petit festival, la première édition du RCF annonce fièrement une nouvelle ère pour le festival de comics dans le grand nord. On ne peut que remercier les organisateurs pour leur accueil et leur travail, et espérer qu’ils parviennent à se développer plus encore dans les années à venir.

Article précédentUrban sortira le titre Catwoman de Joëlle Jones en juin
Article suivantMatt Fraction et Greg Rucka confirmés sur les titres Jimmy Olsen et Lois Lane dès le mois de juin
Avatar
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
ArnoKikoo Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
ArnoKikoo
ArnoKikoo

Y a eu changement de programme, j’ai fait une conférence sur Bill Finger in fine.
(et y a toujours pas de B majuscule à Comicsblog ;) )