Là, croyez moi, le choix s’est vite fait. Quand il s’agit d’arbitrer, ce qui, dans les sorties du moment, est raisonnable économiquement d’être acheté, je n’ai pas hésité. Déjà parce que du Aquaman, hors les parutions en cours, chez Urban ça n’existe pas. Et ensuite parce que j’avais lu deux ou trois choses qui m’avaient intrigué sur le récit lors de recherches pour un article, a venir sur le site, sur Aquaman. Donc aucune hésitation, mais est-ce une bonne lecture ?

20000 cadavres sous les mers

Une catastrophe d’origine inconnue, sépare la ville de San Diego en deux. Une partie reste en place et l’autre sombre sous les eaux. Aquaman se précipite sur les lieux pour tenter de sauver ce qui peux l’être, mais le constat est très vite fait, il n’y a rien à sauver. mais très vite on découvre d’étranges cadavres revenus à la surface et mort d’asphyxie… hors de l’eau ! La vérité fait alors jour, les habitants de ce que l’on nomme maintenant Sub-Diego se sont adaptés à la vie sous marine, mais comment est ce possible ? Et qui a précipité cette partie de la ville dans les abysses ? Est ce seulement lié ? Comment les sirènes et les tritons font ils l’amour ?Aquaman Sub-Diego Tome 1Il faut donc gérer l’adaptation des habitants à leur nouvelle vie, et les conséquences de la catastrophes et de toute zone dévastée, criminalité, drogues… Qui de plus naturel pour jouer le shérif sous marin que l’ex roi des Atlantes ? En parallèle, et flanqué de la première survivante de la catastrophe, Lorena, il va enquêter sur les causes de la catastrophe tout sauf naturelle. Si le responsable principal est vite trouvé, les ramifications derrière la machinerie sont bien plus profondes que redoutées et le travail d’enquêteur ne fait que commencer. D’autant que sous l’eau le travail ne manque pas non plus.

Sub-Diego libre dans sa tête

Une intrigue donc, plutôt bien construite, qui ne fait pas l’impasse sur les difficultés liées au changement d’environnements et au traumatisme de la catastrophe, y explorant des thèmes parfois difficiles et que le comics laisse souvent de coté. Est exploré aussi, un Aquaman qui semble retrouver une réponse à son découronnement suite à son abdication et se lance bille en tête dans une mission peut être un peu trop grande pour lui…

Si on ne peut pas dire que ce soit l’histoire du siècle, on est quand même dans la portion supérieure de ce qui se fait sur une ongoing sur la durée et dans la continuité. Il est en effet plus compliqué d’inclure une bonne histoire dans ce carcan et je pense que Will Pfeifer et John Ostrander s’en tirent avec les honneurs.

A noter une espèce de What If avec inversion des rôles signé par John Arcudi qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe pour clôturer le volume. Si c’est plutôt plaisant, le changement de paradigme étant un peu abrupt, difficile de ne pas être désarçonné !

Aquaman a des sushis !

Côté dessins, on retrouve principalement Patrick Gleason que l’on connait en VF par exemple pour la partie graphique de Batman & Robin New 52. Et vous le savez peut être (sinon faites moi confiance), c’est une valeur sure. On retrouve cette patte mi cartoony- mi badass qui fait la réputation du bonhomme et qui marche particulièrement avec Aquaman, représenté ici avec une mâchoire bien carrée, qui signe probablement sa moitié Américaine…. Mâchoire carrée qui contraste avec le visage plus rond et plus doux de Lorena. Pour le cartoony, c’est aussi renforcé par la colorisation de Nathan Eyring, plutôt dans des tons vifs. Du bon boulot, bien que les expressions des visages soient parfois un peu figées. Avec ça et une gestion parfois étrange des ombres, peut être due à l’encrage, je vous aurait listé tous les défauts de la partie graphique, admettez que l’on a connu bien pire.

Bref, un numéro qui a fait date dans l’histoire d’Aquaman et qui atterrit enfin chez nous. D’ailleurs, enfin un récit le mettant en scène post New52 qui amerrit chez nous aurais je dû dire. Et rien que pour cela l’effort est louable et mérite l’achat. Mais comme c’est un bon récit et qu’il est beau, pourquoi se priver ? Oui, pourquoi ? 

Très Bon / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
Enfin du Aquaman
Un récit iconique de l'Atlante
Original et qui joue à fond la carte catastrophe
les dessins de Gleason
Les -
Un What If qui reste sans trop d'explication et qui débarque à la fin du volume
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

7
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
urbanvspanini10Captain SlySh@dowdarthfryMartianlegacy Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Sherlock Chimp
Sherlock Chimp

J’hésitais à me le prendre mais tu m’as convaincu!

Sh@dow
Sh@dow

Je confirme tout le bien qui est dit ici sur le bouquin. Et j’en parle sur le forum. Venez en parler également ;-)

Captain Sly
Captain Sly

Bonjour, étant donné que c’est un des seuls bouquins de la gamme « dc classiques » qui ne possèdent pas de frise pour le situer chronologiquement, qq’un pourrait il m’aider à le situer par rapport au gros événement dc?
Merci d’avance!