[Edit : C’est MacGuile qui remporte la superbe impression de Luckystar Art après concertation. Félicitations ! Envoie-nous tes coordonnées par mail en privé pour que tu puisses récupérer ton lot.]

Cette année nous fêtons un anniversaire spécial. Enfin plutôt plusieurs anniversaires. Celui de Batman The Animated Series, alias Batman TAS que l’on a pour la plupart connu via les Mini-Keums, Canal + ou Télétaz, mais aussi celui de personnages créés pour la série animée dont l’emblématique Harley Quinn qui a fêté ses 25 ans ce mois-ci.

Il était donc bienvenu de lui rendre un petit hommage pour ces 25ans passés en sa compagnie. Plus de deux décennies qui l’ont vues drastiquement évoluée, et ce sur tous les supports. Débutant dans la série animée, pour s’inviter dans les comics, pour revenir dans d’autres séries animées, puis des jeux vidéos ou encore dernièrement au cinéma.

Cette jeune psychiatre Harleen Quinzel, tombée par mégarde amoureuse du Clown prince du crime plus connu sous le nom Joker, qui finira par embrasser son destin d’Harley Quinn aux côtés de son Mr J. Au fil des ans, elle a su s’émanciper, replonger, s’émanciper à nouveau, puis replonger dans cette relation revisitée à diverses reprises. Et c’est alors que nous nous sommes dit, pourquoi ne pas vous livrer nos petits avis sur le personnage et son évolution.

MAIS ! CE N’EST PAS TOUT ! Alors rendez-vous en fin d’article pour découvrir notre petit concours gardé secret jusque là !

L’avis de la rédaction

Harley, Harley, Harley… Cette femme qui avait toute sa tête puis qu’il l’a perdue pour devenir une icône. Celle qui n’est jamais vraiment bien méchante. Celle qui est gauche et pense parfois bien faire même si elle fait de travers. Celle qui d’abord usée et abusée par le Clown prince du crime s’est émancipée pour devenir la Clown princesse du crime. Celle qui donnerait tout pour ses amies. J’aimais la Harley originale, j’aime l’indépendance qu’elle a obtenu via sa propre série et Gotham City Sirens qui restent mes classiques. Et même si j’aime un peu aussi ce qu’elle est maintenant, la maltraitance que lui inflige les équipes scénaristiques me peinent. C’est à mes yeux l’un des personnages les plus riches et ayant un potentiel énorme, actuellement réduit à l’état d’objet sexuel ce qui me met clairement en rogne.
Mais au fond, c’est aussi pour sa force, sa fragilité, son caractère oscillant et sa folie que je l’aime malgré tout car il en reste encore un peu au fond quand on cherche bien, et ce n’est pas pour rien que mon pseudo est et restera Harley.

– Harley


J’ai découvert Harley dans Batman Tas et j’ai eu l’occasion à l’époque de pouvoir lire Mad Love dans Batman Magazine (ce qui ne rajeunira pas certains d’entre nous). C’est cette version là que j’aime, un personnage amusant et quelque peu badass coincé dans une relation abusive avec le Clown Prince du Crime. J’ai aussi beaucoup aimé son team-up avec Poison Ivy qui fait tout à fait sens. C’est un personnage que j’ai toujours apprécié, pour son origin story et son apport au Batverse (dans No Man’s Land par exemple). Je l’aime aussi beaucoup dans les jeux Arkham mais ces derniers ont commencé à détruire le personnage que j’aimais. Quand je vois la Harley Quinn que l’on nous sert en comics depuis quelques années, son incarnation au cinéma, et tout ce que DC (même en animation) en fait actuellement je suis finalement triste et nostalgique. Rendez-moi ma Harley d’avant !

– MFW


Comme d’autres j’aimais Harley Quinn. Le personnage est sympathique et amusant. Depuis les Arkham, le personnage a été mis sur le devant de la scène d’une manière trop abusive. Changée dans la forme et dans le fond, Harley n’est plus celle que j’aimais. Malgré tout il subsiste des versions récentes que je trouve toujours aussi bonnes. En plus des jeux de Rocksteady et de WB Montreal je pourrais citer celle d’Injustice ou de la série animée The Batman. Il est néanmoins dommage que la Harley de la continuité actuelle soit la moins intéressante et la plus mauvaise.

– The Bat

Harley Quinn & Nous  + Concours 1

Ce que j’aime chez Harley Quinn ? Margot Robbie voyons ! Plus sérieusement, même si j’apprécie la performance de l’actrice, je dirais que j’aime Harley pour son ambivalence : elle est innocente et pourtant meurtrière, soumise et pourtant forte, folle et pourtant capable de faire preuve d’humanité. Je ne me cantonnerais pas à dire que je n’aime que la version originale de Paul Dini, car même si elle reste la référence, j’aime l’évolution du personnage, qui a su s’affranchir du Joker pour mener sa propre vie. C’est un personnage très coloré, mais qui peut pourtant porter des messages sérieux et important quant à la place de la femme notamment.

– Mocassin


Harley, c’est la méchante qui accompagne Joker, son faire valoir. Je n’aime pas particulièrement ce personnage. C’est un méchant et puis c’est tout. Alors oui, elle a eu ses bons moments mais c’est tout. Déjà que Deadpool est un personnage que j’apprécie mais qui m’a gavé à avoir 25 milles séries et à être plus souvent partout que Wolverine, alors imaginez avec un personnage comme Harley que je n’apprécie pas… De plus, ça devient du grand n’importe quoi à la mettre dans toutes les situations… Dès qu’on peut la mettre en gentil, paf! on le fait. Non, comme le dit si bien Margot Robbie sans forcément le jouer, “on est des méchants”. Elle est méchante et même parfois envers Monsieur J qui ne la considère pas comme elle le voudrait. Mais elle n’est pas gentille. Bref, j’aime pas particulièrement ce personnage et encore moins ce qu’il en devient. Finalement, sa version Paul Dini de l’époque suffisait.

Ce qui m’énerve avec Harley Quinn c’est que dès qu’elle fête un anniversaire, c’est crié partout. Mais c’est pas le cas pour d’autres plus vieux et emblématiques personnages. Ne serait-ce que Robin ou Flash si on ne veut pas pousser jusqu’à Nightwing. Alors, vous lui fêtez le sien? Soit, et tant mieux pour ce personnage, mais dans ce cas là, égalité et on se bouge pour les autres, sacrebleu !

– James Edge Grayson


Entre Harley et moi, il y a une histoire d’amour perdue. Il y a surtout une bonne vingtaine d’années d’évolution assez douloureuse. Harley Quinn ce sont des fous rires avec Harley & Ivy, c’est Harleyquinnade, ou encore Mad Love. Un personnage amusant, drôle pour son côté de folle et sa nature contradictoire de la psychologue malade. Comme beaucoup d’autres dans la rédaction, je ne peux qu’être déçu de ce que le personnage est devenu. Mais plutôt que de râler une énième fois, de demander vainement à ce qu’elle revienne, je pense qu’il serait plus intéressant pour ces nouveaux amateurs du personnage de s’orienter vers sa nature propre. Et réussir à se détacher de cette nouvelle imagerie du personnage, marquant une incompréhension totale de ce qu’est réellement Harley Quinn. Il restera toujours assez de lait et de céréales pour se refaire les épisodes de Batman TAS.

– Watchful


Bruce Timm et Paul Dini ont ce don en commun de pouvoir créer une histoire ou un personnage aussi drôle que tragique, et Harley Quinn, dans ses premières années, en est l’exemple parfait. C’est d’ailleurs ce côté dramatique, avec sa relation impossible avec l’homme le plus dangereux de Gotham, qui la rend si attachante et importante aux yeux des femmes, ou des hommes d’ailleurs, qui vivraient les mêmes situations. Evidemment, son énorme popularité ne lui a pas été bénéfique, devenant une parodie d’elle même, mais Harley aura marqué mon enfance par son humour, son côté passionnel et sa présence dans certains des meilleurs épisodes de Batman TAS.

– Sledgy7


J’ai énormément d’estime pour la série Batman de Bruce Timm et Paul Dini, j’ai regardé plusieurs épisodes qui m’ont laissé un très bon souvenir. Mais pour moi, Harley Quinn est un peu le Wolverine de DC. Tout le monde est ultra fan… et je ne comprends pas vraiment pourquoi. Certes, elle est fun et drôle dans Injustice, mais pour moi ça s’arrête là. En fait, je crois qu’elle est à mes yeux un des vilains les moins profonds de la galerie de Batman. Pas parce qu’elle est mauvaise… Mais parce que les autres sont tellement mieux à mes yeux ! Freeze, Ra’s, Gueule d’Argile, … Autant j’éprouve beaucoup d’empathie pour ces personnages, autant Harley Quinn me laisse de marbre. Sur une échelle exprimant mon plaisir lorsque je croise un personnage dans un comics, Harley est juste à côté de Mister Terrific.

– Leonidas 


Harley Quinn est un bon personnage. Drôle, attachante, terrifiante par moment, elle incarne un électron libre drapé en harlequin. Néanmoins, mérite-t-elle cette omniprésence sur le devant de la scène, la plupart du temps au détriment d’autres supers ? À mon sens, non. En tant qu’adversaire du chevalier noir, je lui ai toujours préféré d’autres ennemis plus secondaires, tel Clayface, le Chapelier fou, ou l’Épouvantail, et en tant qu’anti-héroïne -puisque c’est vers cela que le personnage tend actuellement- j’avoue avoir beaucoup plus d’affection pour une Poison Ivy ou une Selina Kyle pour rester du côté de Gotham. Ce dont j’ai peur, c’est que le personnage se soit embourbé dans un thème “fun et débile”, dont il va être difficile de se défaire. J’adorerais voir à l’avenir des projets centrés sur l’ancienne psychiatre d’Arkham et son évolution au sein de celui-ci, côtoyant la folie au jour le jour, ou juste, pour ne pas trop en demander, la voir de retour dans un Gotham sombre afin qu’elle y oppose sa folie. Il conviendrait, afin d’y parvenir, d’arrêter de capitaliser constamment sur le personnage, et éviter de le mettre partout, juste histoire d’apporter par sa présence une touche de légèreté au récit. Harley est plus que cela. Harley mérite mieux que cela.

– Blue


Le dernier vrai bon souvenir que j’ai d’Harley Quinn remonte à mes récents (re)visionnages des épisodes de Batman TAS : son Mad Love avec le Joker ou même son tandem avec Poison Ivy. Elle campait alors un personnage aussi dramatique que psychologiquement instable et donc imprévisible. Alors que j’apprécie particulièrement ce personnage précisément, il est difficile de ne pas s’en lasser tant son apparition devient répétée. Oui pour fêter dignement les 25 ans de la création de Bruce Timm et Paul Dini, non pour la mettre à toutes les sauces. Même le Chevalier Noir ne peut pas vivre son Batman Day en solo. Harley Quinn doit rester cet électron libre pouvant apparaître n’importe quand, et la marquer constamment dans le calendrier lui enlève malheureusement cette liberté.

– Twelveamz


Mon premier souvenir distinct de Harley Quinn était “ah ouaiiiis la meuf stylée en rouge et noir qui a un gros marteau !”, et c’est un avis qui, de nombreux comics plus tard, reste d’actualité. Cette jolie demoiselle est un personnage très riche de l’univers DC Comics, qui a un sacré enjeu même avec ses origines et son rapport au Joker, et ce n’est à mon avis pas étonnant qu’elle rencontre un succès aussi grand auprès du public. Et comme tout personnage très populaire, elle est utilisée à outrance avec des séries, sa version à l’écran, etc. Bien que certaines versions me déplaisent, le potentiel du personnage est là et tout le monde veut l’exploiter. Du coup, Harley, si tu me lis, je t’aime bien, tu as des défauts qu’on te donne parfois, mais j’aimerais bien être ton amie.

– MadAsAHatter

Harley Quinn & Nous  + Concours 2

A vous de jouer !

Maintenant que vous savez tout de nous (ou presque), surtout par rapport à Harley Quinn, voici un petit jeu. Nous vous proposons de faire votre déclaration la plus originale possible au personnage dans les commentaires. Nous, membres du staff, nous réunirons ensuite en collège privé pour comploter réunir vos écrits et élire notre coup de coeur qui remportera une impression alu dibond de Harley Quinn par la talentueuse Stephanie Lavaud alias Luckystar Art que voici ci-dessous. Vous avez jusqu’au Vendredi 29 Septembre à 18h00 pour déposer votre déclaration. Le/a gagnant(e) sera annoncé(e) le Lundi 02 Octobre !

A vos claviers !

Harley Quinn & Nous  + Concours 3

19 COMMENTS

  1. Je vais me faire des ennemis mais moi c’est un personnage qui m’a toujours gonflé, même depuis BTAS. Je pourrai développer ici pourquoi mais ça risque d’être long et je n’ai pas le temps là. Mais dans le genre ennemis psychologiquement torturé je préfère de loin un Double Face ou même n’importe qu’elle autre ennemis de Batman…

    Et pour répéter ce que vous avez tous déjà très bien dit, on en a trop de la Harley, à toute les sauces, dans tout les contextes, même ceux où elle ne sert à rien.

    Par contre Blue a évoquer quelque chose que je trouverai intéressant, Harleen Quinzel en mode psy à Arkham, un genre de Harley Year Zero – One. Ça je pense que ça me ferait plaisir, si ça n’existe pas déjà?

  2. Tout d’abord je tien a remercier le staff de DCPlanet de nous permettre d’exposer nos sentiment sur le personnage car il est depuis quelques année sujet de débat.

    Mon sentiment est que le personnage est victime de son succès et que malheureusement le couples palmiotti/conner (mais pas seulement) est en train de transformer le personnage,de le déformer en comptant seulement sur l’aspect fun du personnage en ignorant les multiple couches de personnalités qui ont fait que j’aime Harley Quinn.Je pense que ce qui fessait la force du personnages était son aspect “cartoon” qui lui laissait une totale libertés dans sa folie tout en restant très juste et sans excès quand il s’agit d’humour.
    Certain diront que le personnages est sexualiser a l’extrême moi je dirait plutôt que le personnages était et sera toujours sensuel mais que malheureusement même le coter sensuel est entachés par un humour qui m’échappes.

    Cet aspect plastique artificiel du personnage trouves son point d’origine dans les jeux arkham ou ont y retrouves sûrement la pire version possible d’harley,jamais vraiment drôle,véritablement idiote et inutilement harpie,le Dr quinn est facilement le plus mal écris de la séries alors que a contrario son amant n’a jamais été aussi brillamment maléfique.

    Aujourd’hui incarner par margot robbie que j’adore,harley est encore une fois le personnage qui se démarque (vu le reste en même temps…)j’avais peur aux d’un énième dérapage devant cet fois-ci des millier de spectateur mais la magie a agit sur moi ainsi que des amis profane de l’univers DC .j’ai put retrouvés une harley touchantes,drôles avec une dose sensualités bien corsés…le costume me rebute un peux mais il reste cohérent a l’univers “gangster punk” donc je peux passer dessus mais je veux margot dans son costume d’arlequin pour le….LES prochains films ^^

    On peut dire que ma relation avec le personnage assez similaire a celle qu’elle entretient avec Mr J :Aux début c’était merveilleux je me réveillait et j’espérai me retrouvés devant un épisode ou elle apparaissait pour retrouver ses pitreries qui pouvait même rendre batman complètement marteaux.

    Malheureusement chaque fois que je lis du harley quinn aujourd’hui j’ai l’impression de me prendre un poing aux visages avec les rires du duo palmiotti/conner par dessus.Je continue a lire malgré la douleur pars que j’aime le personnage mais je ne reconnaît plus ses trait ou sa personnalités,devenue une véritable poupée de chiffon sans âme qui continue a faire vendre malgré tout.

    J’ai toujours espoir pour le personnages notamment grâce a son numéro spéciale 25 ans qui est un vrais vent de fraîcheur bienvenues dans son habituelle nanardesques série.

    Allez harley c’est pas ta faute :(

  3. La Citation de Watchful “Il restera toujours assez de lait et de céréales pour se refaire les épisodes de Batman TAS.” est tellement “belle” et pleine de nostalgie, c’est tellement aussi putain de simple que ça, il tape totalement dans le mille.
    Et sinon pour en revenir à l’article, comme pour beaucoup de chose : Harley Quinn c’était mieux avant ^^

  4. Jamais compris l’engouement autour de ce personnage. Quand c’était encore la sidekick de Timm et Dini, elle était osef. Maintenant que c’est la Deadpool de DC, elle m’insupporte. Voilà voilà.
    Par contre, l’idée de l’article est sympa, j’espère que vous réitérerez avec d’autres personnages ! Et bonne chance à tous pour le concours !

  5. Cher Harleen,

    Je t’écris ces quelques mots pour te déclarer mon éternel amour. Je sais, l’amour est un sentiment imprévisible, révoltant, doux, amer et parfois maladif. Toi, tu dois savoir ce que c’est non ? Peut-être que tu préféreras ne pas me répondre ou simplement sortir ta carte Joker pour que l’on passe à un autre sujet. Très bien. Je t’ai découverte comme beaucoup de monde dans la série animée Batman des années 90. À cette époque personne ne prédisait un tel succès, et pourtant, regarde toi 25 ans plus tard, tu en as conquis des cœurs et abattu ta massue sur nombres d’entre eux. Toi, la blonde que l’on a déclarée mentalement perturbée, tu sembles prendre ta revanche. Regardes-toi, après une série animée tu es apparue dans les comics, tu as eu ta propre série et tu continues encore à voguer en solo. Que tu portes ton costume arlequin ou un simple short, tu continues de rameuter une ribambelle de joyeux lurons. Pourquoi ? Simplement parce que tu es toi. Folle ou non, innocente ou non, sensible ou non, dénudée ou non, tu restes fidèle à qui tu es. Mais il est parfois difficile de te voir t’empêtrer dans des scénarios qui ne te rendent pas justice. Mais à quoi donc pensent ces gens qui décident d’écrire sur toi ? N’ont-ils pas compris qui tu étais vraiment ? Certains diront que tu es celle que l’on voit trop maintenant depuis Suicide Squad, que DC abuse de toi pour se remplir les poches. Mais les fans de la première heure sauront qui tu es. Tu es celle qui peut se permettre de foutre un coup de poing à Batman juste parce qu’il n’est pas gentil, tu es celle qui embrasse Poison Ivy parce que tout le monde rêve de le faire, tu es celle qui se révolte face aux animaux abandonnés, tu es celle qui exprime ce qu’elle ressent et pense sans se soucier des « qu’en dira-t-on ». Au final, tu es simplement une certaine partie de nous que nous aimerions souvent exprimés à voix haute. Alors, tu sais quoi ? Continue, il y aura toujours un lecteur pour te lire et rire avec toi. Espérons que dans 25 ans tu sois encore-là.

    Sincèrement, une fan.

  6. Harley Quinn, ce petit bout de femme qui il y a 25 ans est venu s immiscer dans nos vie alors que l on été, pour ma part un gamin fan de cette magnifique série animé Batman. Elle été à l époque un mignon petit électron libre qui aux files des année et devenu une femme délicieusement givré mais aussi sexy voir un peu trop selon les supports.
    Que l on aime Harley, qu’on la déteste ou qu’ on aime la détester le principal c est qu’aujourd’hui à l’aube de ces 25 bougies elle est au sommet de sa reconnaissance.
    Bonne anniversaire à vous dr Harleen Quinzel…..

  7. https://s11.favim.com/610/160325/arkham-asylum-dc-comics-harley-quinn-prison-Favim.com-4118956.jpg

    Nom : Dr Harleen Quinzel a.k.a. Harley Quinn

    Age : 25 ans

    Lieu de résidence principale : Gotham City

    Profession : Ex-Psychiatre puis Psychop… Ah oui, pardon !… puis Sociopathe

    Situation Affective : C’est compliqué

    Parents : Paul Dini / Bruce Timm

    ————————————————————————————

    Témoignage du citoyen Moonsorrow, 32 ans, recueillis par l’agent du GCPD Renée Montoya le 25/09/2017 à Gotham City:

    “J’ai connu Harley Quinn depuis quasiment sa naissance. J’étais un gosse vous savez. Je l’ai connu un samedi ou un dimanche matin de 92 ou 93, je regardais paisiblement la tv cathodique familiale quand elle a fait subitement irruption. Pour moi, j’ai fait sa connaissance en même temps que toute cette clique de fous furieux, Batman, Le Joker, votre collègue la, Bullock, votre patron Gordon, Gueule d’argile, “l’empoisonneuse”, double face, et tant d’autres… Donc pour moi, elle a toujours fait partie intégrante de la vie mouvementée de Gotham. C’était une pile ingérable avec une voix et un sacré charisme je dois avouer. Ses parents pouvaient en être fiers. J’ai donc été témoin de ses frasques pendant quelques années, puis un jour elle a disparue des radars, de ma vie.

    Les années passèrent, trop d’années passèrent, jusqu’il y a peu, quelques années. Nous avons renoué contact via une application, nommée DCUO. Nous avons beaucoup joué ensemble, nous avons pris le temps de nous retrouver. Et puis j’ai commencé à acheter ses revues, ou on y trouvait ses aventures. J’ai pu rattraper le temps perdu, voir un peu ce qu’elle avait pu faire pendant toutes ces années de Silence. J’ai appris qu’Harley Quinn avait quittée le Joker. Je n’ai pas compris, puis on m’a expliqué, on me l’a dit, j’étais stupéfait. Harley, gouine?! Quelque chose de logique émanait de cette nouvelle situation, j’ai tout de suite compris, et qui aurait pu lui en vouloir, quand Pam est la, qui saurait lui résister?!

    Puis comme tout un chacun, après la jeunesse, les années galères. Il lui ait arrivé de drôles d’aventures. Elle a enchaînée les merdes comme qui dirait. Elle est sortie du droit chemin, aussi tortueux soit-il à la base. J’ai été dans l’incompréhension, mais que voulez-vous, on ne choisi pas toujours ses fréquentations, et quelques fois, celles-ci sont néfastes. Mais je ne vous apprend rien, n’est-ce pas Agent Montoya?! J’ai donc vu ma pauvre Harley malmenée, et il aura fallut que ses parents la reprenne en main pour qu’en fin je la retouve, mon Harley, ma copine d’enfance. Certes elle vit maintenant dans son époque, ce n’est plus la même petite fille qu’en 92, et c’est bien normal. Concernant sa relation avec Nightwing?! Non ça ne m’a absolument pas dérangé de voir qu’Harley couine et prenne du bon temps. Elle l’a mérité, et c’est une relation que ses parents consentent, alors qui pourrait en tenir rigueur?! J’espère juste que ce n’était pas qu’un soubresaut, le dernier chant du cygne en quelques sortes et que cette reprise en main est une deuxième chance qui la remettra en selle. Tout ce que je peux lui souhaiter, c’est qu’elle vive de nouvelles belles et grandes aventures car elle le mérite.”

  8. Ah Harley!!sacré Harley,décidément tu en aura fait couler de l’encre et tant mieux pour mon plus grand plaisir ! Tes papa doivent être fière de toi ! alors oui certe ton évolution connait quelque derive que je n’approuve pas forcément,comme une “certaine” sexualisation” mais qui ne grandit pas en commettant des erreures? c’est sa qui rend plus fort paraît il ;) Ils ont été bien inspirés ces grands noms du comics et de l’animation en t’inventant (merci madame Arleen Sor
    kin) Harley et un personnage tellement atachant traitent d’un grand nombre de sujet notamment celui de l’amour et de la folie (est ce un pléonasme?)en passant évidemment par la recherche de soi jusqu’à l’émancipation mais pas seulement… et comme le dit si bien Paul Dini “Même si elle n’est pas entièrement guérie,elle est sur le bon (ou mauvais ?) chemin. Et s’il y a de l’espoir pour Harley quinn,il y en a pour tous les amoureux fous a travers le monde.”En gros,je t’ai dans la peau (dans tout les sens du terme) merci monsieur Dini merci monsieur Timm vous m’avait rendu totalement (mad)love.

  9. Ode à ma Quinn !

    Ma chère Harley
    Depuis notre première rencontre, il y a de cela quelques années maintenant, en 1992 pour être précis, je n’ai eu de cesse de te voir évoluer et traîner dans un coin de ma tête. J’ai apprécié tout de suite ta joie de vivre, ta gaieté et ton sourire. Même si ta personnalité et mon intérêt envers toi va bien au delà !

    Tout comme moi tu as su évoluer avec le temps, engendrant des styles à la fois surprenants et parfois un peu bizarre tu en conviendra ! Tu as su prendre ton indépendance auprès de moi, de faire de nouvelles amies, alliés, et ennemis ! Pendant que je refaisait du ciné, tu te lança dans l’écriture.

    Mais si nos séparations furent nombreuses, nos retrouvailles n’en furent que meilleurs ! De nombreux et nouveaux médias ont sus nous rendre la splendeur de notre duo (trio ;-) ?). Aujourd’hui même si je hante encore un peu, tu prends toi aussi ton envol au ciné, et à l’écriture. Et souviens toi que si tes choix vestimentaires peuvent choquer quelques uns, tu restes toi-même, et pour tous les autres tu restera toujours leur fun Harley Quinn ! Et je resterai toujours ton… fan et ton puddin !!

    Mr.J

  10. Ce personnage est trop exploité aujourd’hui. Les comics Harley Quinn New 52 et Rebirth ressemblent un peu trop à du Deadpool qui est une personnage que je trouve agaçant ! C’est dommage car ce personnage était génial avant !

  11. Oh ma jolie Harley, tu est si mignonne avec ton sourire psychopathe et avec tes yeux de sauvage . Tu est ma petite psychopathe qui ébloui mon soleil , tu est folle tout comme moi et tu est juste sexy avec ton corps. J’espère être ton prochain Mr. J. À plus ma Harley ❤

  12. Chère Harley, ça fait déjà 25 ans que tu nous remplies de bonheur. Je me souviens de la première fois que je t’ai vu, je t’ai tout de suite aimé. Je sais que quand je suis triste tu me feras toujours sourir peu importe l’heure où le jour, tu seras toujours auprès de moi pour me faire partager ton incroyable histoire. Quand j’étais petite, je disais tout le temps à mes copines que je veux devenir psychiatre pour devenir Harley Quinn et rencontrer mon joker, mes amies me regarder toujours de cette façon bizarre, je pouvais lire à travers leurs yeux, ils disaient “tu ne peux pas être normal et jouer au Barbie !”. Je m’étais et mets toujours des tee-shirts de super-héros ou vilain ( DC ! ). En 6eme on m’avait tabassés parce que j’avais un tee-shirts Green lantern, quand je suis rentre chez moi je me suis effondrée dans les bras de ma mère en hurlant “pourquoi je suis pas normal !”, Ma maternelle m’a répondu que ce n’était pas grave parce qu’Harley Quinn n’est pas normal elle non plus. C’est à ce moment là que les larmes se sont transformer en un grand sourire. Je te dois tant, tu ne l’imagine même pas… En grandissant je me suis rendu compte que je ne voulais plus rencontrer mon Joker, cette violence est juste horrible ! Je suis bien contente que dans tes comics tu ne te laisse plus faire, reste avec Ivy, je sais que tu es heureuses avec elle :)
    Mais je crois qu’on est d’accord ( ou pas ) ta meilleure prestation était dans injustice, tout les années plus injustice 2. Dans injustice 1, ton histoire m’a fait pleurer, ton amitié avec green arrow et Black canary m’a rendu très heureuse et j’adorais comment tu draguais Shazam, ça pourrait être une bonne relation si Superman ne l’avait pas tuer. Dans injustice 2, ton amour pour ta fille est juste magnifique, sublime, incroyable, j’ai toujours l’image de toi qui attrape par le Coup le mauvais Batman et lui hurle qu’il va explosé avec toi, c’était très marquant ainsi que la phrase “Lucy tourne la tête”. Aujourd’hui des années se sont écoulé mais je veux toujours être psychiatre, quand je n’arrive pas quelque chose je me pose la question “que-est ce que ferai Harleen ?”.
    Pour conclure, je te dois tout ! Mon enfance lequel le tu as amusé et mon adolescence lequelle tu as inspiré. Dommage que tu n’ais qu’un personnage de comics parce que j’aimerai tellement te dire tout ça dans les yeux et surtout te faire un énorme câlin.
    Merci pour avoir éclairer ma vie, ta plus grosse fane <3

    Pour mon héroïne Harley Quinn

  13. Harley. Ma petite foldingue de Harley Quinn, tu me rends complètement marteau, à m’en taper le citron contre les mur de la cave moisie de la chauve souris ….
    Toi et moi c’est comme le soleil et la pluie avec un soupçon de tonnerre par dessus. C’est de l’amour saupoudrée de haine. De tendresse aussi, quand tu déboules avec ton p’tit shirt qui moule, tu me rends maboule! T’as vu j’me la joue rappeur comme dans l’gang de Croc.
    Allez, viens, on va taper quelques Richards de Gotham. Et si la bande au Bat se ramène, te fais pas d’peine, on les calmera à coups de batte.

  14. Au temps charmant des cassettes et des vieilles télévisions aussi grosses et aussi poussiéreuses qu’un drone militaire que l’on aurait abandonné sur le bord d’une route, je me rappelle m’être toujours plu à regarder des films et séries que mes parents stockaient dans un meuble haut et fin de notre chambre d’amis. Parmi toutes les cassettes que j’avais en ma possession, il m’arrivait le plus souvent de regarder toujours les mêmes. Après avoir vu 56 000 fois Peter Pan ou Skyppi le kangourou, j’eus bien du voir 75 000 fois quelques épisodes de Batman TAS dont le plus souvent ceux avec ma chère Harley. Ainsi quand je tombe aujourd’hui sur une photo de ce personnage dans ces vêtements d’origine, cela produit le même effet qu’une madeleine de Proust. 25 ans que le personnage existe, et moi 19… Je l’ai pour ainsi dire toujours connu et j’ai pu voir au fil du temps ses nombreuses déclinaisons avec une vision de plus en plus décrépie du personnage. De dégénéré, intimement lié au Joker et à ses hyènes, nous la voilà aujourd’hui comme une bimbo ayant pour passe temps de taper sur des zombies tout en bougeant son cul de plus en plus dénudé. Alors oui, tout le monde dira que tout était mieux avant mais franchement, n’était-elle pas vraiment beaucoup plus intéressante dans son style, sa personnalité et son costume de bouffon du roi ? Bien sur qu’elle doit évoluer avec son temps mais par pitié qu’on lui garde son identité d’origine. Les James Bond ont bien évolués mais ont quand même tous un point commun originel. Aujourd’hui, la seule chose à dire c’est qu’Harley n’est plus Harley et comme disait Brigitte Bardot : je ne reconnais plus personne en Harley ( rajoutez le Davidson si vous en avez envie).

  15. Harley, psy et psycho sortie d’Arkham,
    Reine et sirène adulée de Gotham,
    Un jour lassée d’écouter toute la folie des autres,
    Ravie par le Joker pour en faire son apôtre.

    Oiseau de proie aux pouvoirs particuliers,
    Capable en même temps de faire rire et d’envoûter,
    Véhémente amoureuse aux costumes variés,
    Même si le rouge et noir reste mon préféré.

    Alors question : Est-ce un crime de t’aimer ?
    Je l’espère sincèrement, sinon comment te plaire ?
    Toi qui tutoie la mort et chatouille le trépas,
    Et qui à la pointe du maillet signe tes exploits,
    D’un H qui veut dire « Harley »,
    Ou bien « Hé ! Pauv’ type ! Voilà c’que t’avais commandé !! »
    (Bruit d’os et de chair mélangés)

    Allez, reine d’ici, comique et amusante,
    Timbrée, sexy, mais aussi parfois un peu chiante,
    Merci à Paul Dini et Bruce Timm de t’avoir mise en lumière,
    En formes, en couleurs… en 1992, c’était hier ;
    Et un peu au joker de t’avoir révélée
    Comme une photo plongée pour te développer,
    Solution basique et acide acétique.
    Tragi-comique.

    Je te suis même au cinéma, voire en jeu vidéo !
    Et tant pis pour les rabat-joies et tous les démagos,
    Un scénario bancal, des booty-shots…
    Ok, ce n’est pas du Hitchcock,
    Mais qu’on ose te conspuer pour ça, quelle Injustice !
    Alors que les mêmes spectateurs te révéraient jadis.
    Moi, tant que t’es badass, impertinente et drôle, je garde espoir
    Et (presque) jamais ne me lasse de tes drôles d’histoires.

    Je te pardonne tous tes écarts avec les autres clowns
    Après tout, ce n’étaient que des aventures de cartoon.
    Et puis l’amour à la folie, ça te connaît,
    Alors oublie Batman… et on pourra s’aimer.

  16. Pour moi Harley Quinn permet de donner un souffre douleur au meilleur vilain de l’industrie comics. En tant que tel et en solo elle n’a que très peu d’intérêt pour moi, le Joker peut complètement exister sans elle mais l’inverse est beaucoup moins vrai (même si il y a des exceptions comme dans Injustice ou elle est plutôt cool).
    Leur relation doit obligatoirement être dérangeante, dans le domaine du harcèlement, c’est là ou Ayer pour moi n’a pas compris leur dynamique dans Suicide Squad en nous montrant un Joker avec des pulsions sexuelles. Margot Robbie le vaut bien mais sérieux pas ça quoi.
    Donc j’espère que pour leur possible futur film ensemble Harley aura la possibilité de briller encore davantage

  17. Harley.

    Quand certains regardait le Dr Quinn pratiquer la chirurgie
    Moi je regardais Harley et sa belle carrosserie

    Quand Queen chantait We Will Rock You
    Pour Harleen je chantais We Will love You

    Quand les flèches vertes d’Oliver Queen me transperçaient
    Les couettes roses d’Harley Quinn me bouleversaient

    Harley, ce n’est pas une mauvaise blague
    Renonce à ton poussin est accepte ma bague

    God save the Quinn

  18. Trop bien. Trop. Bien. Tropbientropbientropbien !! Merci à toute l’équipe Dcplanet d’avoir voté pour mon commentaire, et à Luckystar Art pour son illustration magnifique d’Harley !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.