Wonder Woman s’apprête à débarquer dans toutes les salles de cinéma, sauf dans celles des irréductibles Libanais, puisque le film y est officiellement banni après une campagne de lobbying d’un groupe qui n’en est pas à son coup d’essai.

En effet, le Ministère de l’Economie du Liban a annoncé cette nouvelle en donnant comme explication le simple fait que la star de Wonder Woman, Gal Gadot, est israélienne et a même officié dans l’armée de son pays, voisin avec lequel ils sont en conflit depuis bien longtemps (et qui se fait blacklister allègrement toutes ses productions là-bas). Et ce peu importe si le personnage qu’elle interprète est un symbole de paix. Quant à nous, on ne s’empêchera pas d’aller voir Wonder Woman le 7 juin au cinéma.