Review VF – Geoff Johns présente Green Lantern Intégrale Tome 2

Scénario : Geoff Johns, Dave Gibbons, Peter J. Tomasi- Dessins : Daniel Acuña, Ethan Van Sciver, Ivan Reis, Patrick Gleason, Angel Unzueta, Dave Gibbons, Justin Nguyen, Pascal Alixe, Jam Igle  - Couleurs : Moose Baumann, Guy Major, Daniel Acuña 
Urban Comics - DC Classiques - Geoff Johns présente Green Lantern Intégrale 2 - 21 avril 2017 -  528 pages - 28€

3

Seconde intégrale regroupant le plus grand run sur Green Lantern de ces dernières années,  il est bon de voir que la qualité continue d’être au rendez-vous dans ce tome contenant Green Lantern #14-25, GLCorps #14-18 et Sinestro Corps Special #1. Un sacré pavé donc, dont nous traiterons aujourd’hui !

Chasse à l’homme

Le numéro s’ouvre sur un Hal Jordan en difficulté, capturé alors qu’il procède à une opération en Russie avec ses alliés pilotes d’avions de chasse. Arrivant à se libérer, il va décider de se venger de ses tortionnaires, en profitant pour sauver son love-interest, Cowgirl. Cette première partie dessinée par le grand Ivan Reis a pour qualité de plonger directement le lecteur dans le feu de l’action, caractérisant correctement le personnage tout en inscrivant ses actions dans le secteur terrien. En effet le porteur de l’anneau ne sera pas seul, étant aidé par de nombreux membres de la Justice League.  Geoff Johns ramène des super-héros méconnus tel les Gardiens du Globe composés notamment de Crimson fox -cocorico- ce qui fait toujours plaisir à voir.  Amon Sur, fils d’Abin Sur, a le mérite d’être bien introduit et il est facile de comprendre les motivations de ce premier antagoniste. De plus, le twist final sauvant le Lantern est habilement pensé tout en distillant quelques pistes pour la suite du récit et la guerre des anneaux à venir.

Hanté par ses ex

Car c’est une des premières grandes innovations du run de Johns, trois numéros sont ici consacrés à l’introduction du Corps des Star Saphirre. Une idée qui pourrait de prime abord rebuter – le pouvoir de l’amour, sérieusement ?- mais qui réussit à paraître crédible et divertissante. Le ton de cet arc diffère du précédent, empruntant plus à la comédie romantique accompagnée d’une dose d’épique qu’au blockbuster, rendant le tout assez rafraîchissant. Hal Jordan en fait des tonnes surtout au niveau des sous entendus tendancieux « je peux assurer pour deux » et ce ton moqueur permet d’apprécier un récit qu’il aurait été difficile à intégrer en le prenant sérieusement. L’histoire de ce nouvel anneau et du Corps qui l’accompagne est assez développée pour la rendre crédible et le final sur le fait de tourner la page amène une bonne morale, pourtant rare dans les histoires sur Hal Jordan. L’idée de remplacer Reis par Acuña sur ces quelques numéros est assez intelligente, son trait étant contrairement à son prédécesseur, moins sexualisé évitant de donner un coté combat de bimbo dévêtues à l’ensemble.

Un Sinestro vert de rage

Constituant le plus gros morceau de ce tome, la fameuse « Sinestro Corps War » est enfin là et qu’est ce que ça fait du bien. Cette guerre commence pourtant doucement. Petit à petit, différents membres en plus d’Amon Sur, sont progressivement recrutés au travers de l’univers. Leurs histoires différent et sont plus ou moins intéressantes mais contribuent à faire monter la tension au fil des numéros. Puis enfin ça commence.  Il serait compliqué de résumer point par point les qualités de cet arc tellement il y a de choses à dire. Néanmoins, un adjectif résume bien le tout : dantesque. En effet, à l’exception de la partie magique n’étant pas présente, il est possible d’assister à une véritable petite crisis au travers de ces différents événements.

Un véritable sentiment de réunion de famille se dégage de l’ensemble que ce soit du coté des héros ou de leurs ennemis et les planches fourmillent de détails, rendant parfaitement bien le gigantisme de l’action en train de se dérouler. Bien qu’il est possible de regretter, pour ma part, un manque de charisme chez le jeune Kyle Rayner placé au centre de l’intrigue, le personnage gagne heureusement en intérêt au fur et à mesure des pages. Une véritable union chez les Lanterns se fait sentir en dépit de leurs querelles personnelles dues au Jordan Parallax et la réutilisation de certains personnages fait véritablement plaisir, permettant qui plus est à ces derniers de gagner en légitimité. Ainsi, Superboy Prime, dont le revirement avait pu mitiger les lecteurs voit sa nouvelle condition de méchants entérinée. De plus, le personnage de Sodam Yat, créé à l’origine par Alan Moore est attachant et vole la vedette à de nombreux autres Lanterns, qui plus est lors de la révélation de sa véritable identité.

Avec ces  numéros, Geoff Johns réussit à créer une intrigue dantesque pouvant s’apparenter à une mini-crisis. Réutilisant d’anciens personnages et en créant de nouveaux, le conflit présenté implique la quasi totalité des Lanterns connus tout en restant lisible et appréciable pour des novices. Néanmoins, contrairement au tome précédent, il est ici conseillé d’au moins s’armer d’Infinite Crisis pour véritablement comprendre tous les tenants et aboutissants de cette aventure. Une grande lecture donc, nécessaire que ce soit pour les fans du personnage que pour les fans de l’univers DC en général. Sur ce, lisez des comics, lisez du Green Lantern et allez mater le film avec Reynolds histoire de relativiser n’importe quel film  à venir centré sur les guerriers d’émeraude  !!!

Excellent Notre avis
0 Votre avis (0 votes)
Les +
Dantesque
Magnifique graphiquement
Un sentiment de mini-crisis
Sodam Yat
De très bonnes idées
Compréhensible pour les nouveaux lecteurs...
Les -
... mais peut nécessiter "Infinite Crisis" pour être pleinement apprécié
Un Kyle Rayner manquant un chouia de charisme
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Trier par :

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Review VF – Geoff Johns présente Green Lantern Intégrale Tome 2"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jin54

Deja achete mais non lu !
Quelle plaisir de me dire que je vais enfin pouvoir attaquer cet arc dont on m’a tant vante les mérites.
J’espere qu’un jour quelqu’un de l’envergure de Johns prendra la destine des L en main pour proposer des histoires de cet envergure…

Greensmiile

Sur les anciens tomes, ça correspond auxquels ?

Dylan

3, 4 et 5

wpDiscuz