Depuis le bruit et la fureur qui ont suivi la sortie de Batman v Superman, j’ai l’impression qu’une partie de plus en plus importante du public se lasse ou pire, se fiche, du futur de DC Comics au cinéma. Alors que c’est quelque chose qui aurait pu me réjouir, il y a un certain temps, de par une certaine envie d’élitisme culturel (« laissez les films de super-héros aux vrais connaisseurs, les lecteurs de comics, bande de gueux ! »), je constate avec tristesse un certain sentiment de lassitude. Ce n’est peut-être qu’une impression, mais certaines observations ne trompent pas : vous êtes bien moins présents à consulter les actualités brûlantes concernant le DCEU, les commentaires sont eux aussi moins nombreux, et l’enthousiasme général n’est plus là.

L’explication semble se tenir assez facilement : après la sortie de Man of Steel, il aura fallu attendre trois ans d’attente pour voir un nouveau film DC au cinéma, et un qui aura cristallisé énormément d’espoirs et d’attentes, puisqu’il réunissait pour la première fois Batman et Superman sur le grand écran. L’arrivée de chaque nouveau trailer a fait monter une hype sans précédent ; 2016 marquait l’arrivée en grandes pompes du DCEU, ce nouvel univers chargé de concurrencer directement Marvel sur le terrain cinématographique, avec également le lancement de Suicide Squad qui, dans ses préparatifs, s’annonçait lui aussi comme une bonne surprise. Avec un film qui pourrait se montrer différent de tout ce qu’on a pu voir, alors que la concurrence pouvait s’égarer dans des ratés ou des films sans retentissement comme Ant-Man ou le tristement célèbre Fantastic Four (sérieusement, qui se souvient encore de ces deux films ?). La hype, ou les attentes, simplement très haut placées. Quelque part, cette attente avait du bon : j’ai eu l’impression que de nombreuses personnes ont commencé à s’intéresser à ce qui allait arriver sur grand écran, et à préparer leur terrain culturel en allant lire des comics (entre autres).

Et 2016 est arrivé. On ne va pas refaire l’histoire, mais les sorties successives de Batman v Superman au printemps puis Suicide Squad à l’été, n’auront pas eu l’effet auquel tout fan de DC rêvait (communion générale des lecteurs et du grand public dans une effervescence de joie et de compliments pour fêter la qualité et la grandeur des personnages de DC Comics). Malgré un succès au box-office présent, les accueils critiques auront déchiré jusqu’au plus profond même de la communauté des fans, et la rédaction se rappelle encore des nombreuses altercations – qu’on voit encore parfois revenir – qui ont égrené le site (et ce même dans ses murs internes, si tant est qu’on puisse parler de murs). A présent ? Le calme commence à revenir (la version Extended de Suicide Squad d’ici la fin du mois devrait remettre un peu de feu aux poudres), et il est surtout temps de regarder vers l’avant, avec l’arrivée de Wonder Woman et Justice League.

Pourtant, malgré deux trailers diffusés, et un petit footage pour le prochain film de Zack Snyder, j’ai l’impression que l’envie n’y est plus. Qu’une bonne partie des lecteurs a perdu de l’intérêt pour le DCEU, et pour l’envie de voir apparaître la Justice League au complet sur grand écran. Même le grand public ne semble pas si intéressé que ça – parce qu’après tout, ça fait maintenant pas mal d’années qu’on nous sort plusieurs films de super-héros par an, que de toute façon les super-héros c’est un peu tous pareils. Même du côté de la concurrence, alors qu’il connaît un début assez impressionnant, je ne vois personne se hyper autant pour Doctor Strange, contrairement à l’effet qu’ont pu produire en leur temps Guardians of the Galaxy ou le récent Deadpool. Les super-héros sont-ils véritablement en train de lasser tout le monde ? Le choc des critiques des nouveaux films du DCEU ont-ils à ce point dégoûté une partie des fans pour que le futur ne l’intrigue plus ? On s’apprête à avoir l’an prochain le premier vrai film de super-héroïne (ouais, on oublie Elektra et Catwoman, please) au cinéma, et la Justice League ensuite, mais l’envie de s’enflammer n’est pas là. Ou alors, je ne la ressens pas. Et je me demande vraiment s’il s’agit d’une mode qui a passé, du contrecoup de 2016, ou si, comme je le crains, les personnages DC ne provoquent plus autant d’intérêt.

Il serait donc temps que les films de super-héros réussissent à véritablement se renouveler pour attirer à nouveau l’intérêt. Et dans le cas du DCEU, à fédérer les fans de tous bords – et pas seulement les plus hardcore. Si je suis certain que le film Lego Batman en début d’année prochaine sera unanimement acclamé, je commence déjà à avoir une certaine angoisse à l’idée d’aller au cinéma au mois de juin, et d’en ressortir avec les mêmes échos que j’ai connus par deux fois cette année.