En nous excusant pour le délai plus large que d’habitude qui a séparé ce top 10 du précédent, nous vous présentons un nouveau top 10 qui s’accorde avec la thématique de ces semaines spéciales Green Lantern : le top 10 des plus grands porteurs d’anneau de tous les temps ! Plutôt que de se limiter au Green Lantern Corps, nous avons choisi d’englober les porteurs d’anneau au sens large, qu’ils soient affiliés à un autre Corps ou qu’ils aient été créés avant que les Corps deviennent à la mode, comme Alan Scott.

Nous avons toutefois apporté une restriction, en n’admettant pas les personnages ayant brièvement été gratifiés d’un anneau de pouvoir, comme de nombreux l’ont été au cours de l’event Blackest Night, ou, plus récemment, comme Supergirl lorsqu’elle s’intégra au sein du Red Lantern Corps. En effet, nous considérons que si nombreux de ces Lanterns temporaires sont indéniablement d’un charisme redoutable, qu’il s’agisse de MeraLex Luthor ou de cent autres, ce n’est pas avant tout pour leur rôle de porteur d’anneau qu’on les aime, aussi, ce ne serait pas vraiment pertinent de les intégrer dans ce classement.

Sans plus attendre, voici notre top 10 des plus grands porteurs d’anneau de l’univers DC !


10. Black Hand

Top 10 - Black Hand Première apparition : Green Lantern (Vol. 2) #29 (1964)
Créateurs : John Broome, Gil Kane

En dernière place, Black Hand. Cet ennemi de Hal Jordan, arrivé à la quatrième place du classement correspondant, affronte le plus grand Green Lantern depuis le Silver Age déjà. Ennemi récurrent à cette époque, on le revit brièvement dans les pages de la Justice League International de Keith Giffen et DeMatteis, où il avait repris la gérance d’un cinéma porno (ce n’est pas une blague).

Ceci dit, William Hand doit sa popularité actuelle, et son éligibilité dans ce classement, à la reprise qu’en a faite Geoff Johns au cours de son run. Modernisant les origines du personnage en le plaçant dans une famille de croque-morts, il lui a surtout attribué un anneau de pouvoir, noir, lui conférant le pouvoir de réveiller les morts, là où, autrefois, il ne disposait que d’une sorte de pistolet capable d’absorber les pouvoirs des anneaux de Green Lantern. Une telle retcon le destinait inévitablement à devenir l’antagoniste principal de l’énorme event Blackest Night, où sa puissance s’est illustrée avec tant d’ampleur qu’il ne pouvait pas ne pas récolter les faveurs du staff.

9. Larfleeze

Top 10 - LarfleezePremière apparition : Green Lantern (Vol. 4) #25 (2007)
Créateurs : Geoff Johns, Ethan Van Sciver

Bien que ce soit grâce à Geoff Johns que Black Hand puisse apparaître dans ce top, ce dernier n’avait pas été créé par le chief creative officer de DC Comics, mais par les pères du Green Lantern-verse, j’ai nommé John Broome et Gil Kane. Pour rendre justice à l’énorme enrichissement que Geoff Johns a apporté à cette mythologie, la neuvième place est attribuée à Larfleeze, cette fois une création récente puisqu’il est apparu en 2007, soit en plein run de Geoff Johns.

Larfleeze, aussi parfois appelé l’Agent Orange (en référence à un dangereux herbicide ou au meilleur album de Sodom, difficile à dire), est le détenteur du pouvoir de l’avarice, représentée par la couleur orange. Avarice oblige, il n’est pas très chaud à partager ce pouvoir, et ses sbires sont tous des créations de son anneau, parfois néanmoins animées d’une propre volonté, à l’image de Glomulus, aperçu dans les pages de Green Lantern : New Guardians. Bien que Larfleeze soit catégorisé comme un vilain, le comique qui entoure le personnage, notamment sensible dans l’ongoing que J.M. DeMatteis et Keith Giffen lui ont accordé dans le cadre des New 52, le rend plus sympathique que bien des méchants génériques désireux de conquérir le monde, et lui a valu cette place dans ce classement.

8. John Stewart

Top 10 - John StewartPremière apparition : Green Lantern (Vol. 2) #87 (1972)
Créateurs : Dennis O’Neil, Neal Adams

Troisième Terrien à porter un anneau du Green Lantern CorpsJohn Stewart est également un des premiers super-héros afro-américains de majeure envergure. Créé au cours du run de Dennis O’Neil et Neal Adams sur le titre Green Lantern, temporairement renommé Green Lantern / Green Arrow, il s’inscrit dans la démarche de O’Neil de ramener Hal Jordan à notre Terre et aux problèmes tristement réels qui l’occupent, au nombre desquels tombe inévitablement le racisme.

Présenté d’abord comme un type non dénué d’humour et pas spécialement réservé, sa caractérisation va peu à peu évoluer en celle d’un ex-marine taciturne, et c’est cette dernière que retiendront les producteurs de la série Justice League : The Animated Series, qui avaient retenu John Stewart dans les rangs de leur roster principal plutôt que Hal Jordan, le Green Lantern d’origine, ou Kyle Rayner, le Green Lantern principal d’alors au sein des comics. Pour beaucoup de gamins à travers le monde, dont quelques membres du staff, la découverte du Green Lantern-verse se fit donc à travers John Stewart dans la série animée La Ligue des Justiciers, un rôle non-négligeable qui lui attribua une place particulière dans le cœur de nombreux lecteurs de comic books.

7. Mogo

Top 10 - MogoPremière apparition Green Lantern (Vol. 2) #188 (1985)
Créateurs : Alan Moore, Dave Gibbons

En septième entrée, on tient une curiosité, qui est également le premier membre du Green Lantern Corps non-terrien à apparaître dans ce tome. Non-terrien, et pas qu’un peu, puisque Mogo est carrément une planète consciente, et constitue probablement l’un des membres du Green Lantern Corps les plus massifs jamais conçus.

Initialement amené dans une courte d’histoire d’Alan Moore publiée dans les années huitante, le concept de Mogo fut si séduisant que Geoff Johns n’hésita pas à lui attribuer un rôle prépondérant au cours de son run, à commencer par l’arc Sinestro Corps War, où Mogo est menacée d’être détruite par les forces de Sinestro en même temps qu’il est révélé au lecteur que Mogo est un élément primordial du Corps puisque c’est elle qui mène les anneaux de membres décédés à leur successeurs. Plus tard, elle fut détruite au cours de l’arc War of the Green Lanterns, avant d’être reconstituée dans les New 52 et, après le départ de Geoff Johns, de devenir même le nouveau refuge du Green Lantern Corps à l’issue du cross-over Lights Out. Plus que ses rôles souvent passifs dans les récits du Green Lantern-verse, c’est avant tout le concept même de Mogo qui est séduisant, révélant à lui tout seul le potentiel créatif infini d’un univers cosmique.

6. Alan Scott

Top 10 - Alan ScottPremière apparition : All-American Comics #16 (1940)
Créateurs : Martin Nodell, Bill Finger

Il eût été honteux de notre part de ne pas faire figurer le tout premier Green Lantern dans ce classement ! Ceci dit, on aurait pu ruser en inventant une de ces règles absurdes qui accompagnent chaque fois nos classements, laquelle aurait stipulé que n’étaient éligibles que les porteurs d’anneau affiliés à un Corps, ce qui aurait exclu Alan Scott puisqu’il tire son pouvoir non pas d’une émotion, mais de la magie renfermée dans sa lanterne.

Ceci dit, ce n’est pas uniquement par respect dû à son âge vénérable qu’Alan Scott a attiré notre sympathie, puisque depuis son intégration sur la Terre principale suite aux événements de Crisis On Infinite Earths, il n’a cessé d’illustrer son héroïsme au travers des événements qui traversèrent l’univers DC, allant jusqu’à perdre sa fille Jade au cours de Infinite Crisis. Depuis les New 52, un nouveau Alan Scott a été introduit sur la Terre parallèle Earth-2, qui a les particularités de tirer sa puissance du Green (le même que dans Swamp Thing) et d’être homosexuel.

5. Kilowog

Top 10 - KilowogPremière apparition : Green Lantern Corps (Vol. 1) #201 (1986)
Créateurs : Steve Engleheart, Joe Staton

C’est assez flatteur pour Kilowog, un Green Lantern non-terrien, introduit tardivement et n’ayant jamais tenu de titre solo, de se retrouver devant des figures comme John Stewart ou Alan Scott. Cet extra-terrestre originaire de feu la planète Bolovax Vik est apprécié pour être le principal entraîneur de nouvelles recrues sur Oa. Autoritaire mais juste, il ne ménage pas ses pupilles et ne cesse de les désigner d’un terme devenu sa marque de fabrique : ‘Poozer’.

Si Kilowog est d’ordinaire vu comme passant la majeure partie de son temps au QG du Green Lantern Corps pour entraîner les nouveaux arrivants, sa carrière a tout de même connu des moments forts. Il faisait notamment partie des sept membres du Green Lantern Corps of Earth, basé sur Terre suite à la dissolution du Corps peu après Crisis on Infinite Earths. Après la dissolution de cette faction, il prolongea son séjour sur Terre, se rapprochant temporairement de l’idéologie communiste et rejoignant notamment la Justice League d’alors lorsque celle-ci était tenue par Keith Giffen et J.M. DeMatteis. La planète d’origine de Kilowog fait également partie intégrante de son histoire, puisqu’à la destruction de celle-ci durant la grande crise, il transféra les âmes de ses seize milliards d’habitants dans son anneau dans l’espoir de pouvoir leur redonner une planète où vivre dans le futur. Ce rêve se réalisera brièvement durant ses années au sein du Green Lantern Corps of Earth, mais prit fin abruptement lorsque Sinestro détruisit cette nouvelle Bolovax Vik, et ses habitants, cette fois, suivirent leur terre d’accueil dans l’annihilation.

4. Kyle Rayner

Top 10 - Kyle RaynerPremière apparition : Green Lantern (Vol. 3) #48 (1994)
Créateurs : Ron Marz, Darryl Banks

On pourra s’étonner de la position honorable de Kyle Rayner dans ce classement, puisque, de l’avis de nombreux, son introduction au milieu des années nonante était inutile, la Terre comptant alors déjà trois porteurs d’anneau affiliés au Corps. Toutefois, à la manière d’un Wally WestKyle Rayner attire la sympathie par son rôle de successeur, le condamnant à ne jamais vraiment sortir de l’ombre de Hal Jordan. C’est Ganthet, alors qu’il était le dernier Gardien en vie suite à l’assaut sur Oa mené par Hal Jordan, qui le désigna comme gardien du secteur 2814.

Principal Green Lantern terrien depuis la déchéance de Hal Jordan et jusqu’au retour de celui-ci, il s’est détaché de ses compatriotes planétaires par l’extravagance des projections de son anneau, justifiées par son passé d’artiste. D’une humilité plus sensible qu’Hal Jordan ou Guy Gardner, il s’est également illustré au sein de la JLA sous la plume de Grant Morrison où il se rapprocha naturellement de Wally West, tous deux étant plus jeunes que leurs collègues iconiques. On trouvera sans doute son plus grand haut fait au sein de l’event Circle of Fire, qui profite de l’écriture du talentueux Brian K. Vaughan, où Kyle Rayner tient une des plus belles occasions de prouver sa valeur en affrontant Oblivion, dont il est partiellement responsable de la naissance. Peu après, Kyle Rayner se métamorphosa en Ion en absorbant l’énergie qu’Hal Jordan avait laissée dans le Soleil en s’y sacrifiant. Disposant de pouvoirs quasiment illimités, il choisit toutefois rapidement de les abandonner afin de ne pas rompre avec son humanité, et de donner naissance à une nouvelle génération de Gardiens pour mettre un terme à la solitude de Ganthet. Depuis le retour de Hal JordanKyle Rayner connut un rôle plus effacé, même si les scénaristes redoublèrent d’efforts pour le faire sortir de l’anonymat, en, par exemple, le faisant posséder lui aussi par Parallax (Sinestro Corps War), en le faisant redevenir Ion, en le plaçant à la tête d’une team bigarrée composée de porteurs d’anneau de toutes les couleurs (Green Lantern : New Guardians), en lui accordant un anneau de lumière blanche, ou en le poussant à se sacrifier pour arrêter Relic au terme de l’event Lights Out.

3. Guy Gardner

Layout 1Première apparition : Green Lantern (Vol. 2) #59 (1968)
Créateurs : Gil Kane, John Broome

Si la place de Kyle Rayner inspirait la surprise, voire le respect, celle de Guy Gardner, en troisième position, ne peut traduire qu’une regrettable erreur ou une injustice intolérable, puisqu’il va sans dire qu’il est évidemment et incontestablement le plus grand Green Lantern que l’Univers et le monde des comics ait jamais connu, y compris ceux du passé, du présent, du futur pour les siècles à venir, et ceux de toutes les réalités alternatives possibles. Même si Batman devenait Green Lantern (quoi ça s’est déjà vu ?), eh bien Guy Gardner resterait toujours le plus cool, même sans Batmobile, eh ouais.

À l’origine, Guy Gardner faisait partie des deux meilleurs candidats à la succession de Abin Sur suite au décès de ce dernier dans son crash sur Terre. Par malheur, Hal Jordan était le plus proche du lieu du drame, et c’est à ce second couteau qu’incomba la tâche de défendre la Terre, Guy Gardner étant réduit au rôle de renfort. Sa carrière connut toutefois un renouveau suite à un remodelage de sa personnalité causé par une série d’épreuves extrêmes (dans le tas, un accident avec un bus, une explosion de la batterie centrale dans sa face, un séjour dans la Zone Fantôme, une batterie de séances de torture infligée là-bas par le Général Zod, et des années de coma). Il en ressortit vivant, mais doté d’une arrogance à la hauteur de son mérite, qu’il mit en avant au sein de la Justice League International, qui ne cessa d’admirer ses mérites et sa valeur. Hormis un bref pas de travers durant les années nonante où il prit le costume dégueu de Warrior, il ne cessa d’être mis en avant par les différents auteurs qui abordèrent le Green Lantern CorpsPeter J. Tomasi en premier lieu, et gagna enfin les faveurs d’un lectorat qui reconnut en lui le véritable Green Lantern, le meilleur, le plus grand.

2. Hal Jordan

Layout 1Première apparition : Showcase #22 (1959)
Créateurs : John Broome, Gil Kane

Plaisanteries à part, le plus grand Green Lantern que la Terre ait jamais porté est plus probablement Hal Jordan, puisque c’est véritablement ce dernier qui est à l’origine de toute la mythologie du Green Lantern-verse, qui a commencé à se bâtir depuis son introduction à l’aube du Silver Age. De tous les Terriens qui possédèrent un anneau de pouvoir, c’est lui qui eut la chance de tenir le titre principal de Green Lantern durant la plus longue période. Droit, courageux, et inspirant le respect, Hal Jordan est un des plus grands héros du DC Universe aux côtés de BatmanSupermanWonder Woman et Flash. À ce titre, il aurait pu sans autre gagner la première place sans rougir.

Le personnage a connu une carrière mouvementée. Durant les années nonante, pour des raisons éditoriales qui visaient à relancer la popularité du titre Green Lantern avec un changement de statu quo majeur, il tomba dans la folie suite à la destruction de sa ville natale, Coast City, par le Cyborg Superman. Sa démence le mena à attaquer Oa et à massacrer le Green Lantern Corps. Dans un ultime soubresaut d’héroïsme, il se sacrifia dans le Soleil, laissant le champ libre à Kyle Rayner pour reprendre son flambeau, et se destinant à devenir le Spectre en attendant qu’un auteur décide d’annuler sa mort. Ce fut une des initiatives de Geoff Johns à son arrivée sur le titre, qui relança la série avec Hal Jordan comme protagoniste principal. Sa popularité grimpa de nouveau en flèche, Geoff Johns parvenant à capturer comme peu d’autres la grandeur du personnage, à un point qu’il fut choisi comme le héros du film Green Lantern en 2011, alors qu’il n’avait pas décroché le poste pour la série animée Justice League.

1. Sinestro

Top 10 - SinestroPremière apparition : Green Lantern (Vol. 2) #7 (1961)
Créateur : John Broome, Gil Kane

Si Hal Jordan est un des tout grands de l’univers DC, on a un faible encore plus coupable pour son plus grand ennemi : le Green Lantern renégat Sinestro ! Ce personnage presque aussi vieux qu’Hal Jordan l’affronte régulièrement depuis le Silver Age. Séduisant par ses motivations ambiguës qui le font souvent tomber dans le rôle d’anti-héros ultra charismatiques, Sinestro est l’illustration parfaite de l’adage qui dit que la grandeur d’un héros se mesure à celle de ses adversaires… quitte à ce que cette dernière occulte celle dudit héros.

Depuis ses débuts, on sait qu’il s’agit d’un Green Lantern renégat, mais il faut attendre une des meilleures histoires de Green Lantern jamais écrites à ce jour – Emerald Dawn II – pour observer les circonstances détaillées qui l’ont mené à croiser la route de Hal Jordan et être déchu de son statut de gardien du secteur 1417. Son aura fut encore gonflée lorsque Geoff Johns décida de le placer à la tête d’un Corps entier décidé à détruire les Green Lantern : le Sinestro Corps, maîtrisant la couleur jaune du spectre émotionnel, à savoir celle de la peur. L’ambiguïté de sa personnalité se manifesta encore lorsque Geoff Johns décida de le remettre dans un costume vert aux côtés de Hal Jordan dans la relance du titre Green Lantern dans le cadre des New 52. Enfin, la preuve la plus éloquente du poids de ce personnage, reste sans doute le fait que c’était un des rares trucs à sauver du film de Martin Campbell, lorsque l’extra-terrestre était interprété par Mark Strong. Si Hal Jordan est un des plus grands héros du DC UniverseSinestro est sans doute l’un de ses vilains les plus charismatiques, aux côtés de Lex Luthor ou du Joker !


Voici en définitive les préférences du staff au milieu de tous les porteurs d’anneau qui ont traversé les comics depuis des dizaines d’années. Il est regrettable que Guy Gardner n’ait pas décroché la première place ou que G’nort n’ait pas réussi à se tailler une place jusqu’à la sélection finale, malheureusement, tous les membres du staff n’ont pas la chance d’avoir des goûts irréprochables comme ceux de votre serviteur. Et vous, quels goûts avez-vous? Qui sont vos porteurs d’anneau préférés ?

18 COMMENTS

  1. Mon top a moi :
    1 Sinestro
    2john stewart (he oui la série animée garde une place dans mon coeur)
    3guy gardner
    4hal jordan
    5 kilowog
    6 alan scott
    7 larfleeze
    8 mogo
    9 alan scott new 52
    10 atrocitus

  2. Perso pour moi ça fait :
    10- Arkillo
    9- Black Hand
    8- John Stewart
    7- Rankorr
    6- Larfleeze
    5- Kilowog
    4- Sinestro/Simon Baz (je trouves que ce perso à du potentiel)
    3- Le Pélerin
    2- Guy Gardner/Hal Jordan
    1- Kyle Rayner

  3. Top très intéressant.
    Mon top perso:
    1)John Stewart (Justice League Unlimited oblige)
    2)Saint Walker
    3)Sinestro
    4)Mogo (doesn’t socialize)
    5)Larfleeze
    6)Kilowog
    7)Alan Scott
    8)Ch’p
    9)Kyle Rayner
    10)Tomar Re/Hal Jordan

  4. Très intéressant ce top 10 ! Pourquoi pas un top 10 sur les speedsters pour la prochaine fois ? :D

    • Excellente idée ! On pourrait même citer des bolides de réalités alternatives pour montrer notre objectivité et éviter d’en arriver trop vite à la conclusion que Wally, eh bien c’est le meilleur ! :D

  5. j’ai cru que hal jordan serai numero 1 mais je vois son ennemi ultime a sa place et je vous comprend!il genial(bonne caracterisetion dans sa serie des new 52 a et Urban publie la serie!)

  6. Tu vois que le staff de DCP est corrompu et totalement inculte lorsqu’ils te balancent un top GL où les meilleurs personnages jamais créés, Simon Baz et Jessica Cruz, sont totalement absents.
    Plus sérieusement :

    10) Larfleeze : il a le mérite d’être drôle.

    9) Mogo : on est d’accord, le concept est terrible et ce Lantern est irremplaçable.

    8) Jade : Kyle, ce petit filou !

    7) Dex-Starr : Un chat Red Lantern, que demande le peuple ?

    6) Sentinel : Parce que le Golden.

    5) John Stewart : sympathique mais le personnage ne s’améliore pas avec le temps.

    4) Saint Walker : Un Blue Lantern, ça fait pas grand chose mais c’est classe.

    3) Hal Jordan/Kyle Rayner : l’un est un personnage générique bien appréciable mais qui n’est pas foutu d’évoluer, l’autre a un potentiel monstre jamais exploité. Et ils ont la même copine …

    2) Sinestro : Comme dit dans l’article, son ambiguïté est fascinante et Bunn fait un travail satisfaisant avec le personnage. Il est néanmoins bien plus intéressant en GL.

    1) Guy Gardner : il ne devrait même pas avoir débat sur ce point.

  7. Le meilleur c’est Dex-Starr de toutes façon… :p

    Bon, plus sérieusement j’aurais essayé de caser Atrocitus et Sodam Yat, deux de mes favoris, mais je suis assez d’accord avec ce classement.

  8. 10) G’nort (parce que Batman – the Brave and the Bold), doublé par José Luccioni évidemment !
    9) Kilowog (parce que « Poozers ! »), doublé par le regretté Marc Alfos !
    8) Alan Scott (pour son côté Maître Jedi), doublé par Bernard Tiphaine (voix de Chuck Norris)
    7) Zilius Zox (à cause du « ZZ Top » de Guy Gardner, :D ), doublé par Jean-Claude Donda ! ^^
    6) Kyle Rayner, doublé par Damien Boisseau (Matt Damon dans à peu près tous ses films)
    5) Mogo (le deus-ex machina en personne, ou presque !)
    4) Hal Jordan, doublé par Emmanuel Curtil
    3) Dex-Starr (l’histoire de son origine m’a fait mal au coeur)
    2) Sinestro (m’a redonné envie de lire du GL avec l’arc du Sinestro Corps), doublé par Michel Le Royer (John Locke dans Lost)
    1) Guy Gardner (Ah, vous l’attendiez pas, hein ? XD ), doublé par Patrick Béthune (Jack Bauer) !

    • « Il est regrettable que Guy Gardner n’ait pas décroché la première place ou que G’nort n’ait pas réussi à se tailler une place jusqu’à la sélection finale, malheureusement, tous les membres du staff n’ont pas la chance d’avoir des goûts irréprochables comme ceux… de Strax ! »

      • Oh si je m’étais accordé plus de temps de réflexion, j’aurais inséré de force Ch’p et B’dg, et j’aurais mis Alan Scott devant Zox ! ^^

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.