Review TV : Gotham – Saison 1, épisode 9

Les points positifs :
  •  Un méchant différent
  •  Harvey Dent, une arme de plus contre la corruption
  •  La constante Oswald
Les points négatifs :
  • Bruce et Selina niais à souhait
  • Plus de Harvey Dent aurait été bien
  • Ce cliffhanger…

“Did you ever kiss a girl ?” – Selina Kyle à Bruce Wayne


  • Réalisé par  Karen Gaviola – Écrit par Ken Woodruff – 17 novembre 2014

Alors qu’on déplorait la baisse du niveau de la série au dernier épisode sans que ce soit dramatique (forcément, puisqu’il suivait le super épisode “Le parapluie du Pingouin”), cet épisode là est encore un peu inférieur puisque les intrigues les moins intéressantes prennent beaucoup trop de place par rapport à celles qui ont du potentiel. Avec un titre comme “Harvey Dent”, on aurait pu s’attendre à une histoire dans laquelle Harvey Dent aurait une place centrale, détrompez-vous !

Depuis le début de l’épisode, ajouté à la découverte du départ de Barbara, on a affaire à Selina Kyle et dès les premières minutes, elle provoque un certain agacement. Mauvais jeu d’actrice, rôle d’une gamine insupportable qui croit tout connaître de la vie, les raisons sont multiples à cet agacement. On pourrait alors tenter de se rassurer en se disant que ce n’est qu’un petit aspect de l’épisode et se réjouir de voir le reste, malheureusement la venue de miss Kyle au manoir Wayne va prendre une place beaucoup trop grande dans l’intrigue de l’épisode alors que les événements décrits dans ces scènes sont vraiment anecdotiques pour la trame générale de la série. Il aurait peut-être été possible de faire l’impasse sur cet aspect si les scènes étaient bien réalisées mais la performance franchement mauvaise des deux acteurs nous empêche d’y croire une seule seconde, la citation est bien représentative du niveau. L’accent est mis de manière vraiment étrange sur les actions qui en valent le moins la peine.

Concernant le personnage qui nous intéresse vraiment ici, Harvey Dent, les moments où il apparaît à l’écran sont plutôt bons. On sent l’impact qu’il peut avoir sur la série entière et on espère qu’il aura plus de place dans les épisodes suivants dans la lutte contre la corruption à Gotham, puisque cet épisode-ci le négligeait un peu trop. Autre aspect intéressant concernant le personnage, le voir s’énerver assez violemment dans une scène (sans qu’il n’aille trop loin pour passer du côté des méchants, ne vous inquiétez pas) n’est pas sans rappeler l’origin story du personnage présente dans la série si chère à nos cœurs Batman : The Animated Series dans laquelle on dépeignait un nature un peu colérique chez monsieur Dent avant que son accident ne le fasse basculer définitivement du côté déformé du visage. Alors on se réjouit beaucoup à l’idée de voir un épisode intitulé “Bruce and Selina’s adventures in Wayne Manor” plus centré sur celui qui deviendra peut-être Double-Face dans lequel les personnages de Bruce et Selina seront absent durant plus de la moitié de l’épisode.

Finalement, concernant les autres éléments qui auraient pu être intéressants mais qui ont été négligés, le “vilain” pourchassé durant l’épisode, même s’il est rendu très anecdotique puisqu’il n’apparaît finalement que peu, a le mérite de changer des petits psychopathes habituels (non je ne parle pas de Zsasz, je l’aime bien lui) puisqu’on est face à quelqu’un qui n’est pas spécialement malveillant, juste un peu malade. Ce trait d’originalité vient alors créer une scission entre les criminels méchants et les criminels fou, aspect qui, on le sait, est primordial quand on parle de Gotham City. Comme chaque semaine, l’épisode est ponctué d’apparitions du jeune Cobblepot, et comme chaque semaine, le personnage est toujours aussi intéressant. C’est quelqu’un sur qui l’on peut compter, du moins en tant que spectateur. Par contre, il y a un autre personnage qui me dépite systématiquement dans la série et, dans cet épisode, le cliffhanger final me donne assez peu envie d’en savoir plus sur cet aspect particulier de la trame.

Après la légère déception provoquée par l’épisode de la semaine dernière, celui-ci n’arrange rien et ne répond pas aux attentes provoquées par son titre puisque finalement les scènes assez mauvaises avec Bruce et Selina sont bien plus nombreuses que celles, plus sympa, avec Harvey Dent. Un épisode qui aurait pu être bon mais qui a choisi de mettre en valeur les plus mauvais éléments, on espère quand même se concentrer un peu plus sur des intrigues plus intéressantes dans les semaines à venir.


Un avis supplémentaire c’est bien aussi !

Oh bordel. Vous savez ce que c’est que de se lever à 5h du matin pour regarder CE TRUC avant de partir travailler ? Je crois que j’ai jamais eu autant de mal à prendre mon petit déjeuner. Alors les courtes apparitions de Cobblepot font toujours plaisir, Nygma est un peu rigolo, la guerre des gangs en trame de fond c’est toujours agréable, on a l’introduction d’un Harvey Dent relativement sympathique (même s’il n’y aucune subtilité dans son jeu et ses clins d’oeil)… Mais le reste, mon dieu. Avec cet épisode Gotham a mis en route la machine à facepalm (et le facepalm avec une tartine beurrée dans la main, c’est pas cool). Avec la palme d’or du caca pour la jeune Camren Biconvoda absolument insupportable dans son jeu tout pourri et juste aussi crédible que si je me mettais en cosplay de Bane. Et qu’est-ce qui leur est passé dans la tête aux scénaristes de vouloir lui donner un côté pin-up alors que merde elle a DOUZE ANS ! Et cette scène des petits pains. Au secours, butez-moi ces deux gamins s’il-vous-plaît j’en peux plus, et on a l’impression que le pauvre Alfred a vraiment envie de se casser de cette sous-intrigue en perdition. Et je vous passe la scène finale qui m’a fait hurler de rire tant elle est juste… je sais pas, ridicule ? J’pensais pas qu’un épisode de Gotham pourrait m’énerver puis me faire rigoler autant, un ascenseur émotionnel dingue. Mais pitié, plus jamais ça. Une étoile pour ma part, et c’est déjà bien donné…

– ArnoKikoo

16 Commentaires

  1. Pas rassurant tout ça… Je viens de commencer la série et pour l’instant… mouais mouais mouais… Un peu ridicule tout ça. Hyper déçu.

  2. Un épisode à oublier au plus vite…J’ai apprécié le méchant sortant de l’ordinaire, l’ouverture d’un lieu spécial de Gotham, les rares apparitions de Cobblepot.
    J’ai détesté : les scènes de Selina et de Bruce + le cliffhanger.
    Le parfait opposé à Penguin’s umbrella…j’en ressors enragé et peu confiant pour les 13 épisodes à venir.

  3. Virez-moi Bruce et Selina, par pitié… Mais quand on a un bon épisode, on est souvent déçu par le suivant…

  4. C’est clair qu’il faudrait quand même que les producteurs aient une petite discussion avec le responsable des titres d’épisode !
    Moi qui suis la série avec plaisir depuis ses débuts, qui la défends plus ou moins ardemment, je dois dire que cet épisode est celui qui me plaît le moins, et de loin !
    Cela dit, je n’ai rien contre les scènes du Manoir Wayne, au contraire. Excepté cette scène de la piscine… Pourquoi Bruce s’est senti le besoin d’aller se baigner… avec ses vêtements ? Il a eu peur que Selina le voit en slip de bain ? Là, c’était ridicule. Le reste (au Manoir Wayne, encore une fois) ne me dérange pas. J’aime bien l’interaction Alfred / Bruce / Selina. Je n’ai pas eu l’impression que les auteurs tentaient de faire de Selina une pin-up, franchement.
    ===
    Non, ce qui m’a énormément dérangé, c’est Harvey Dent !
    OK, la pièce de monnaie et le côté sombre, ça ne date pas de la période Double-Face, mais quand c’est extrêmement appuyé et à ce point lourd, ça devient gênant.
    Et il faut ajouté que dans quasiment toutes les scènes en intérieur où il apparaît, son visage est à moitié caché par une ombre ! Troooop appuyé, vraiment.
    ===
    La dernière scène de l’épisode, j’étais juste consterné… sérieusement, j’attends son explication et pour ma part, je pense que c’est à ce moment-là que je vais vraiment me marrer !
    ===
    Bref, pour moi il s’agit là du plus mauvais épisode de la série. Je ne suis pas souvent d’accord avec vos avis ou vos notes sur Gotham, et je prends toujours le temps d’expliquer pourquoi, mais là, pour le coup… bon en fait je ne suis toujours pas d’accord avec la note, mais dans le sens contraire ! 3 étoiles sur 5, je trouve ça plutôt gentil, Maddy ! ^^

    • Oui j’avoue que je déteste mettre des notes (pour ça que je ne suis pas prof!) et souvent la review est bien plus représentative de mon avis puisque j’ai de la peine à noter, je réfléchis toujours trop avant de la mettre et au final elle ne veut plus dire grand chose…

  5. Tout comme Strax, j’ai un peu de mal à défendre la série cette semaine –”
    Je pense que c’est le souci des 22 épisodes, c’est à double tranchant : d’un côté on peut mieux développer les personnages et les interactions (Bruce/Selina,…) et de l’autre on a des épisodes très moyens (pour pas dire pas terrible) qui font très peu avancer l’histoire comme celui d’hier :-/

    J’ai trouvé Harvey Dent sympa, après tout son surnom a toujours été pile ou face bien avant de devenir Double-Face, j’ai été un peu plus gêné lorsqu’il essaye de provoquer Lovecraft trop psycho à mon goût.

    La dernière scène ? Je préfère faire comme s’il n’y en avait pas eu ;-)

  6. Mon dieu que j’ai aimé me tromper sur la série en regardant “Le parapluie du Pingouin”….mon dieu que je déteste avoir raison sur la série en voyant le reste.

    Les bons points : Dent qui est très bien introduit avec son lot de tiques qui feront de lui Double Face (la pièce, le passage colérique qui calme tout le monde) et même si on aurait aimé en voir plus, il faut en réserver pour ses futurs épisodes.
    Cobblepot…égal à lui même, fabuleux.
    Le fait que Selina pousse Bruce à comprendre que c’est pas en faisant de l’apnée qu’on apprend à survivre dans les rues de Gotham.
    Nygma assez sympathique (même si trop caricatural)

    Les mauvais points….ben tout le reste.
    Mise en scène à deux balles, jeux d’acteurs à la ramasse pour quasiment tout le monde (hors Cobblepot et Dent), musique sans intérêt, cliffhanger à hurler de rire, SFX pourris, intrigue inintéressante (hors le fait que ce ne soit pas vraiment un méchant), love story de Gordon digne de Vampire Diaries, love story Bruce/Selina pareil, si Bruce continue comme ça, on aura un Batman avant la fin de la saison et plus jeune que Dick Grayson quand il devient Robin, Bullock…ah bon par ce qu’il était dans l’épisode ?
    Trop de choses vont trop rapidement et trop de choses vont trop lentement.

    Bref, comme d’hab, je ne regarde que pour Cobblepot.

  7. J’vous trouve durailles avec Selina et Bruce xD Franch’ment, j’truove que pour des gosses de 10-12 ans, ils s’comportent exactement comme tel :p Le jeu d’acteurs n’est pas parfait, mais faut pas déconner, niveau enfants-acteurs y’a carrément pire (même chez les adultes d’ailleurs. .. . ), j’trouve qu’ils s’en sortent plutôt bien, et les réactions des personnages en soit m’semblent logique, la bataille de p’tits pains là, ç’a m’a rappelé plus d’une colo avec des gosses de cet âge. . …
    Et a contrario, Dent je l’ai trouvé juste ridicule, sur-jeu, aucune finesse, aucun charisme, que dalle, j’ai même eu l’impression, lors de la scène avec le gosse là, qu’il imitait Eckhart. .. …

    • Je te rejoins pleinement Joke, je publie ma critique dans l’après-midi, c’est surtout le jeu de Dent qui m’a gonflé, les gamins ont des réactions de… gamins, ils s’amusent quoi. C’est pas super top, ça mérite un bashing si extrême à mon sens, ça suit la logique évolution du parti pris de la série (malheureusement pour nous, on est d’accord…). ^^

  8. 1. Nygman / Cobblepot : toujours au top
    2. Le jeu des gosses bof. Et puis les scènes genre “tu me touches avec le pain je te laisse m’embrasser”. J’étais déjà pas emballée par leur rencontre mais là, c’est au dessus de mes forces.
    3. J’ai bien aimé le “vilain” de l’épisode et la manière d’introduire Arkham c’était chouette
    4. Harvey Dent fait déjà beaucoup trop Two-Face mais sans le côté amoché, c’est un peu prématuré.
    5. Cliffhanger inutile. On va se retrouver avec un triangle amoureux digne de la CW dans les semaines prochaines avant que Barbara revienne à la maison pour tomber enceinte de Barbara Jr.

    Bref, j’ai pas aimé.

  9. Un peu comme tout le monde.

    Même les bons le massent, je trouve qu’ils ont font trop, trop , trop. Tout va trop vite (dent je vois déjà double face, alors que c’est dans quoi, 15-20 ans..). Même après coup, Cobblepot, franchement, trahison, mort, revenu en si peu de temps, je l’aime beaucoup, mais ils auraient mis un peu plus de temps pour son histoire ça aurait été plus sympa.

    Les gamins, hmm, pas catastrophique, sauf certain passage/réplique (Selina qui est la où Bruce arrive, elle balance une “vérité”, puis se barre. J’ai l’impression qu’elle a fait ça à chaque fois. La bataille pourquoi pas, mais pour un bisou….

    Arkham a peine rouvert qu’il y a déjà 4 bus bondés arrivé devant. A croire qu’ils ont mis tous ceux de la prison à arkham.

    Et Barbara… Réaction de joie au début: elle est partie \o/ . Ou pas…….

    Dire que j’ai vu Flash un peu avant où là j’ai que de la joie presque aux larmes parfois…

  10. Il est vrai que cet épisode n’était pas des plus trépidants. Je suspecte Arnokikoo de fournir le meilleur de lui-même pour ne pas apprécier, sans déconner se lever à cinq heures du matin pour mater du “si tu me touches avec la brioche t’as le droit de m’embrasser”, pourquoi te malmener comme ça?? ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.