[Review VO] Teen Titans Spotlight : Wonder Girl
Les points positifs :
  • Une lecture sympathique
  • Les Female Furies
  • De jolies couleurs
Les points négatifs :
  • Une Wonder Girl tête de mule
  • Des dessins qui manquent de détails
  • Une histoire… sans fin ?

“Let go of her, you big hairy perv ! ” – Supergirl


  • Scénario : J. Torres Dessins : Nathan Massengill, Sanford Greene

À l’occasion de notre semaine spéciale Teen Titans, nous vous proposons de faire une petite pause fraicheur pour se centrer sur le personnage de Cassandra Sandsmark, alias Wonder Girl. On la retrouve dans un spotlight de six numéros qui lui est consacré avec du bon guest de compétition à l’intérieur. Maintenant, ne vous méprenez pas, Wonder Girl n’est pas une fille tout ce qu’il y a de plus joyeux et boute-en-train, bien au contraire. C’est une fille assez tête de mule, qui se retrouve prise au piège dans une guerre qu’elle n’a pas demandée et doit s’occuper du foutoir laissé par les amazones.

Dès le premier numéro, il est clair que Wonder Girl se sent seule et dépassée. Elle a besoin de faire ses preuves, de montrer au monde qu’elle peut gérer ce qu’il se passe, comme pour se racheter une conduite. Mais, le problème c’est que ses actes n’aident pas l’opinion du public, ce qui la fera d’autant plus enrager. Elle veut juste rétablir les choses, mais ne se déroulants pas comme elle le souhaite, elle enverra (pas très gentiment) tout le monde (surtout Robin) sur les roses. Seulement, à vouloir tout gérer toute seule, il y a un moment où elle se fait dépasser et la seule personne capable de l’aider n’est autre qu’Hercules, fils de Zeus. Et là, tête de mule oblige, Wonder Girl le rembarre à chacune de ses approches, même après avoir découvert une certaine générosité quand il lui offre une nouvelle tenue. On se dit alors que le personnage est détestable, car même seule il y a bien un moment où il faut baisser sa garde et faire amende honorable. Sauf que… Les furies du quatrième monde, les championnes de Darkseid et Mamie Bonheur, débarquent, et ce n’est pas pour jouer à la dinette avec la jeune fille… quoique.

Teen Titans Spotlight : Wonder Girl

En fait, il y a au niveau de la présence des Female Furies un petit twist bien sympathique. Elle ne sont pas là simplement pour se mettre à mal avec Wonder Girl, mais pour lui proposer une alliance afin de vaincre une menace commune. Wonder Girl n’est pas prête à leur faire confiance et se lance alors une chasse à la demoiselle qui cherche à leur échapper. Hercules tentera de ramener la jeune fille à la raison en utilisant un stratagème qui passera sacrément de travers pour Cassandra (il faut dire qu’utiliser l’image de son petit-ami mort, c’est pas la meilleure idée). Il en fera les frais. Et après cette tentative ratée, les female furies tenteront de s’en prendre à un autre membre de la famille de Cassandra. Bien sûr Wonder Girl ira seule et se fera ratatiner par Stompa avant de finir inconsciente.

S’ensuit toute une série de révélations impliquant un autre champion des dieux. Une alliance inattendue se forge alors pour aller affronter à nouveau les Female Furies, sauf qu’une petite surprise attend les lecteurs. On se rend compte qu’en fin de compte Cassandra n’est pas si seule qu’elle le pense et qu’elle a toute une famille sur Terre, que malgré sa tête de cochon, elle fait partie d’une équipe et qu’elle ne doit pas se mettre en danger seule pour prouver sa valeur. Du coup, c’est du combat pur et dur, parfois astucieux mais souvent très direct auquel on assiste avant que Wonder Woman arrive et que les Female Furies ne repartent retrouver Mamie Bonheur. Bon cela dit, c’est sympathique, mais je reste légèrement sur ma faim car il y a des questions qui restent sans réponses, et alors que j’espérais les trouver plus loin, ce n’est pas le cas. En fait en gros, les Female Furies viennent sur Terre pour se débarrasser d’une menace, mais nous n’en voyons que l’ombre. Et puis du coup, on a l’impression d’avoir lu tout ça pour rien puisqu’au final on est pas plus avancé et la situation n’est pas encore réglée, bien que le tueur de dieux disparaisse par enchantement de ce spotlight.

La dernière partie n’est qu’une sorte de conclusion assez plate avec beaucoup de discussion bilan, et un échange musclé mais sincère entre Wonder Woman et sa protégée. Cette dernière doit suivre sa propre voie et arrêter de compter sans cesse sur Wonder Woman, elle ne doit plus être dans son ombre mais assumer son rôle de leader, de championne des dieux. C’est assez frustrant d’avoir cette dernière partie posée là comme ça, on aurait très bien pu rajouter un petit événement ou une citation choc de Wonder Girl, mais non, ça reste malheureusement plat. On a une histoire qui est plutôt bien travaillée, originale, même si ça ne transcende pas non plus. C’est efficace mais la fin semble bien trop longue et inadaptée par rapport au récit que l’on vient de lire.

Teen Titans Spotlight : Wonder Girl

Côté dessins c’est pas mal. C’est mignon, même si la tête boudeuse de Cassandra peut finir par taper sur le système. C’est bien colorisé, très lumineux. Ce que je reproche aux dessins c’est que selon les cases, il n’y a pas le même travail effectué. On se retrouve lorsqu’il y a trop de personnages avec des têtes sans visages, ou parfois des personnages sans bouche, ce qui est dommage. Les plans serrés sont travaillés alors que les plans larges sont juste dessinés dans les traits principaux, il y a peu voire quasiment aucun détail, et ça, ça me chiffonne. De plus, entre Cassandra et sa mère, on a l’impression de voir des amies, il manque un travail au niveau de la différence d’âge. Oui, parfois, je peux être difficile, mais si vous me lisez vous savez que je n’aime pas avoir un travail inégal sur un même numéro voire une même page.

Dans l’ensemble ce Teen Titans Spotlight : Wonder Girl n’est pas un incontournable. C’est une lecture distrayante qui nous montre le changement de personnalité de Cassandra, mais dans l’absolu, c’est pas non plus une sublimation du personnage. C’est juste un spotlight sur le personnage, qui mériterait peut-être plus d’attention, et qui mériterait certainement plus de détails dans les cases.

2 Commentaires

  1. Je me suis procuré il y a quelques semaines, le spolight sur Cyborg, en effet, pas une lecture incontournable, mais ça se laisse lire ! Celui-ci à l’air pas mal également !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.