Lors d’une interview accordée à l’équipe du site IGN, les producteurs Danny Cannon et Bruno Heller se sont confiés sur la série tv Gotham qui arrivera cette automne.

Danny Cannon avoue que l’idée était de faire une histoire 20 ans avant Batman. Il voulait travailler sur un monde qui  découvre une ville corrompue. Cela les ramenaient avec Heller au New York des fins d’années ’70 début ’80. Ils sont restés sur cette idée, qui était un terrain encore vierge. L’atmosphère de Gotham sera romantique, gothique, et inspirée par Dickens. Bruno Heller trouve que c’est à ce jour le meilleur travail de Cannon. Il revient ensuite sur le fait que nous avons encore beaucoup de personnages à découvrir et qu’il est impatient que tout se mette en place.

Concernant Gotham, la ville elle même, Cannon avoue qu’il a dû trouver une maison d’effets visuels qui partageait la même vision que lui. Il a trouvé des gens qui l’ont beaucoup aidé. Il a pas mal dessiné. Il voulait que cela semble réel. Il ne voulait pas utiliser de technologie CG, il fallait donc que ce soit réel, avec un vrai temps, une vraie âme dans les lieux. Il leur faut donc en plus utiliser la pluie. Il s’est inspiré de New York, il devait ensuite prendre les différents buildings, les réorganiser, en ajouter d’autres comme des véritables bâtiments existants tels des cathédrales ou buildings gothiques de Londres, Barcelone, Paris. Gotham est un florilège d’architecture de ces villes là.

Ensuite Bruno Heller aborde le sujet de Bruce Wayne et avoue qu’il s’agit d’une histoire de rédemption et non pas de triomphe que nous découvrirons. Le personnage de Bruce est très fragile et très traumatisé, sombre, sous pression.

3 Commentaires

  1. perso, c’est la serie dont j’ai le plus peur du resultat, j’ai peur qu’il tombe dans le grand n’importe quoi en voulant sortir les version jeune de tous les persos de batman, que bruce connaisse gamins tout ces ennemis…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.