1. Introduction

2. Un Batman plus sombre

3. Batman et le Fantastique

4. Batman et les Crossovers

5. Batman à une autre époque

6. Un Batman plus moderne

7. Batman chez les autres

8. Batman chez Amalgam Comics


Un Batman plus sombre

 

Batman : The Dark Knight Returns (1986)

Dossier Elworlds - Batman : The Dark Knight Returns

Vous n’attendiez que celui-ci alors que vous le connaissez plus ou moins tous, mais il est évident qu’en terme d’Elseworld, l’oeuvre majeure de Frank Miller (du moins avec Year One) sur la franchise Batman est très importante pour l’évolution du personnage. Comment ne pas évoquer ce revirement incroyable dans l’histoire du Chevalier Noir ? Considéré à l’époque plus comme un futur possible qu’un véritable elseworld (ce qui a sans doute aussi participé à son succès), le Dark Knight Returns dépeint donc, comme son titre l’indique, un Batman qui, à la retraite, décide de revenir combattre le crime face à la levée d’un groupe appelé les « Mutants » qui se déchaîne sur la ville de Gotham. Miller dépeint un monde plus ou moins futuriste, archi pourri, avec un gouvernement laxiste et des médias absolument à vomir (à noter qu’on s’en rapproche de plus en plus, c’est assez flippant). Et tout part en cacahuètes quand le commissaire Gordon part à la retraite… Donnant un grand coup de pied dans la fourmilière, Miller dépeint un Batman plus violent et plus fou que jamais, qui atteindra plus ou moins son apothéose quand, dans cette même BD, il affrontera et battra Superman, ici présenté comme le boy scout aveugle et défenseur de son pays. C’est une image fantasmée des personnages comme ils étaient perçus à l’époque, Batman de plus en plus dur, et Superman, revenant sur un passé de niaiseries et de bon sentiments écœurants et trop patriotique. On y retrouvera aussi une nouvelle Robin, au féminin, peu entraînée, que Batman, dans sa folie, prendra sous son aile. Le Joker trouvera aussi sa place dans le titre de fort belle manière, donnant une conclusion forte aux deux personnages. Un cri du cœur qui aura à juste titre marqué les esprits. Le titre frappera tellement fort que DC Comics appellera de nouveau Frank Miller, deux ans plus tard pour réécrire les origines de Batman, qui resteront canoniques jusqu’à l’arrivée de Zero Year en 2013…

Batman : The Dark Knight Stikes Again (2001)

Dossier Elseworlds - Batman : The Dark Knight Stikes Again

Où le début du « craquage » de Frank Miller. Il écrira cette histoire dans la même période que ce triste jour du 11 septembre 2001, ce qui se fera ressentir énormément sur cette histoire qui est bien plus controversé que sa préquelle (mais peut-être un peu moins que l’oeuvre dont on vous parle juste après). L’histoire fait bel et bien suite à Returns, et le Batman (ainsi que toute sa troupe) vont devoir intervenir une fois de plus pour « sauver Gotham » des fous qui l’habitent. Violent, sale, caricatural, cette oeuvre est souvent considérée comme un crachat gigantesque sur la société avec pour porte parole, des personnages DC caricaturés au possible et un contexte politique absolument délirant. Le titre devient très vite une galerie grotesque et là aussi, hyper fantasmée, de ce que sont chaque super héros DC connus. Suite logique de la folie grandissante du personnage Batman et de son univers, Miller ne renie rien et assume totalement cette histoire. Pour la curiosité et pour comprendre l’ensemble de l’oeuvre de l’auteur, vous pouvez bien sûr vous penchez sur cette histoire, mais dites vous bien que c’est un Miller déjà en roue libre et qui n’a que peu de respect pour les fondements de l’univers DC ou de ses personnages, il en fait son terrain de jeu violent et fou, sans aucune retenue.

All Star Batman & Robin, the Boy Wonder (2005-2008)

Dossier Elseworlds - All Star Batman & Robin, the Boy Wonder

Série inachevée, réalisée par une équipe créative de renom, All Star Batman & Robin est une œuvre qui a fait couler beaucoup d’encre, tant elle est controversée. Toutefois, ne pas la lire serait une grave erreur, tant cela s’avère amusant si on prend cela au second degré. Le récit s’intéresse sur les origines de Robin, ici recruté de force par un « Goddamn Batman » un peu chtarbé qui le kidnappe, le jette dans sa « Goddamn Batmobile » en lui disant qu’il doit participer à une guerre contre le crime, alors qu’il vient de voir ses parents se faire assassiner. Et ce n’est pas tout, puisque Bruce, en bon père de famille, le laissera dans la batcave et lui dira de manger des rats s’il a faim. Ajoutons à tout cela des versions étranges de personnages familiers, écrites par un Frank Miller en roue libre : Superman et Wonder Woman forment une sorte de couple SM, le Joker est une espèce de Yakuza, Batgirl est une ado rebelle accro au mot « bullshit » et Alfred est une montagne de muscle sous son costume de majordome. La série ne plaira pas à tout le monde mais force est d’avouer que la confrontation entre Batman et Robin, peints en jaunes dans une pièce jaune, avec Hal Jordan, est magique, et restera à tout jamais l’une des plus drôles que j’aie lue dans l’univers DC .

Si vous voulez encore du Miller, mais dans un registre qui n’est plus vraiment Batman, même si à la base, l’auteur l’aurait souhaité très fort (et ça se ressent bien à la lecture), vous avez le titre Holy Terror (2011) chez Legendary Comics, qui raconte la croisade d’un héros bad ass (the Fixer) contre Al Quaïda. Miller décrit lui même l’oeuvre comme « une pièce de propagande qui est là pour offenser à peu près tout le monde ». Le ton est donné…

31 Commentaires

  1. Sans oublier un moment d’anthologie où Batman s’envoie Black Canary dans un cimetière sous la pluie… J’adore All-Star, c’est un Robert Rodriguez dans l’univers de Gotham ^^
    MERCI POUR CE BEAU DOSSIER (tout les participants sont englobés dans cette déclaration solennelle!). Avec ça et le Par Où Commencer, je pense renoncer à tout espoir de vie sociale pendant quelques temps.

  2. Yeah !! Un bon dossier, encore une fois ;)

    Bon, j’imagine que ç’aurait été précisé dans l’article, mais à tout hasard, j’pose la question quand même, Urban Comics a-t-il annoncé la parution d’un d’ces albumz ?

    • Arkham Asylum de Morrison, oui. Sinon, tu peux déjà trouver Dark Knight Returns et Strike Again. Mais Urban va a priori se focaliser d’abord sur les histoires en continuité (déjà, le temps qu’on ait fini No Man’s Land…)

  3. Je rajoute juste un commentaire pour déclarer ma flamme au Batman de Kingdom Come, peut être mon itération elseworld préférée avec DKR (on voit d’ailleurs assez clairement la filiation). Le charisme de ce Batman en exosquelette, souriant et inquiétant, charismatique et tendancieux, est juste extraordinaire. Ajouté aux designs des armures et Bat-Robots signés Alex Ross, et au reste du bouquin absolument fantastique (d’ailleurs tiens, j’ai envie de dire un truc: Shazam. Voilà, c’est tout^^), il faut le lire, c’est du bonheur.

  4. On va pas tortiller, c’est une habitude avec DC Planet, vous faites de très bons dossiers ! ^^
    J’aimerais néanmoins ajouter un titre à cette liste !
    On peut parler aussi d’un Elseword, puisqu’il s’agit d’une version manga de Batman, réalisée par Asamiya Kia (auteur plus célèbre aux états-unis qu’en France, même si quelques titres de l’auteur nous sont parvenus dans les années 90).
    Il s’agit de « L’enfant des Rêves », titre en deux volumes sorti en France au tout début des années 2000 chez Semic, en format comic (et aussi malheureusement dans le sens de lecture occidental).
    L’histoire se déroule à Gotham puis à Tokyo. On suit le parcours d’une journaliste japonaise, Yuko, personnage central de l’histoire, et l’intrigue tourne autour d’une nouvelle drogue nommée « Otaku ».
    On croisera Double-Face, le Sphinx, le Pingouin, le Joker, etc… et bien sûr Batman.
    C’est une histoire qui manque de punch, je trouve, et qui verse dans la redondance (sans vous gâcher le plaisir, une fois qu’on a compris ce qu’il se passe, et ce n’est pas difficile, on verse dans la routine, sans jamais être surpris), et le final est assez prévisible. Mais bon, c’est une version manga de Batman, c’est une histoire complète en deux volumes, et c’est sorti chez nous, contrairement à Death Mask de Yoshinori Natsume (ou alors j’étais malade quand c’est arrivé, ou sur une autre planète).
    Le dessin de Asamiya Kia est facilement reconnaissable, et si dans les illustrations de couverture, et dans l’histoire, son Batman est classe, ses autres personnages manquent de diversité, surtout niveau visage.

    Bon, pour le trouver aujourd’hui, faut se lever de bonne heure, ou avoir un beau coup de bol et trouver les deux volumes en bon état dans un magasin d’occaz !

  5. C’est irresponsable de conseiller All star Batman and Robin the Boy Wonder XD
    Enfin c’est vrai que ça constitue un elseworld  »intéressant » et qu’il possède son lot de scene culte à la manière du Batman de 66^^

    Par contre par rapport à Kingdom Come, mon ouvrage urban comics dit qu’il a été blessé suite à l’assaut mené par double faces et Bane, ce qui me semblait logique vu qu’il a été blessé au dos. Après c’est peut être la traduction Urban qui laisse à désirer?!

    En tout cas très bon dossier, vraiment passionnant et instructif! Mais j’ai bien l’impression que c’est la norme à Dcplanet d’avoir des super dossier :)

    • C’est à moi que revient la faute pour All Star Batman & Robin, mon collègue Freytaw avait totalement effacé ça de son esprit, pour des raisons évidentes.

  6. C’est pas grave vu le dossier c’est juste une petite coquille^^
    Par contre j’avais cru avoir un bug ce qui fait que j’ai j’ai envoyé trois fois le même message :/ si y avait moyen de faire le ménage ^^ désolé d’avoir polluer

  7. très bon dossier une fois de plus.

    Les cross-over de type « batman vs Aliens » ou « Batman vs Predator » sont-ils à ranger dans la catégorie elseword ? Ou est-ce encore une catégorie à part ? La trilogie avec Dracula jel’ai bien appréciée, beaucoup de mal à me procurer le tome 1 mais c’est chose faite, au prix fort. Le vol3 est totalement WTF, avec -vous avez raison- des boucheries à la pelle !

    Pour avoir acheté à sa sortie le « earth-one » de 2012, on peut voir sur la reliure qu’il est numéroté « un ». Un second tome est donc prévu ?

    • On peut considérer ça comme des elseworlds oui. Même si leur qualité est assez médiocre ^^
      Sinon, un tome 2 de Earth One serait prévu, mais on ne sait pas pour quand !

  8. Ouais c’est pas mal mais vous avez oublié un des elseworld les plus importants du Batverse. Ca concerne Alfred dans un futur alternatif. On sait que c’est dans un avenir lointain parce qu’il a le nez plus ridé et les oreilles plus velues que d’habitude. Dans cette histoire on suppose qu’après de si longues années à côtoyer la haute société pour faire leur larbin, le vieux majordome se retire et décide d’agir en anti-Alfred. Il ne sert plus personne, il se sert lui. Il débarque dans une famille plus modeste (probablement à cause de son overdose de riches) et se comporte vraiment comme si il venait d’une autre planète. Il vide leur frigo, passe ses journée a regarder la télé en mettant le bazar. Fini les costume a queue de pie. Désormais Alfred se ballade a poil et se fait appeler par son diminutif pour faire encore plus désinvolte. http://www.tvshows.de/alf/poster/alf-po3.jpg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.