C’est une tâche complexe que celle de vous livrer un Par où commencer consacré au personnage de Robin, tant l’histoire de ce personnage, sidekick emblématique du chevalier noir de Gotham est riche en récits marquants et en runs cultissimes, qui méritent d’être lus par tous les fans de comics dignes de ce nom. Pour ne rien arranger, le costume du Boy Wonder a été porté par plusieurs personnages, et il faut bien reconnaître que chacun d’entre eux possède son lot d’histoires de grande qualité. Il fut donc bien difficile de faire un choix, et il est ainsi évident que certains d’entre vous déploreront l’absence de tel ou tel comic-book, qui aurait mérité un peu d’exposition dans ce dossier.

Je ne prétends donc pas vous proposer une liste exhaustive des aventures de Robin, et je n’ai pas non plus la prétention de vous livrer le guide de lecture ultime concernant le personnage, et je vous serai gré de partager avec nous d’autres conseils de lecture dans les commentaires, car c’est aussi dans l’échange que l’on développe notre culture comics.

Toujours est-il que le personnage est une figure emblématique de l’univers DC, et il serait bien dommage de le considérer comme un poids pour Batman, comme le font parfois les ignorants. Il convient donc ici de rappeler quels sont les récits les plus efficaces consacrés à Robin, en prennant en compte leur accessibilité. Nous avons donc retenu essentiellement des histoires qui constituent d’intéressants points d’entrée dans le Bat-Verse, qui se focalisent avant tout sur l’une des versions du Boy Wonder. Il est bien évident que certains trouveront quelques choix discutables, après tout on ne peut pas satisfaire tout le monde, mais soit, commençons !


1. Introduction

2. Avant les New 52

3. A partir des New 52

4. Les inclassables


16 Commentaires

  1. Intéressant que tu ais retenu ”We are Robin”. Je recommande aussi le titre ”Grayson” Je crois Didio a reconnu qu’il fallait trouver une alternative à la mort de Grayson, car il en parlait à un moment donné, il voulait carrément sa disparition.

  2. Je viens de penser à ça. On croit que les histoires modernes ont été inspirées comme ça, sans antécédent. Je vous ai concocté 2 histoires où elles ont inspirées des scénarios plus récents.

    Le 1e est cette idée de Dick Grayson qui prend la place de Batman. Elle est écrite par Bill Finger dans Batman no.131/1960

    Le 2e est l’idée que Batman adopte un autre Robin, cette fois écrit par Edmond Hamilton dans Detectives Comics no. 231/1956.

    Comme quoi tout est possible dans la Convergence de DC Comics lol

  3. Et là je me rend compte que je ne connais pas tant que ça Robin. J’espère pouvoir me procurer ces récits.

  4. Une très bonne sélection tout ça! Ca manque peut-être un peu de Batman Adventures (comics adaptés des TAS) ou de comics Pré-Crisis cela dit, avec Batman ou chez les Teen Titans.

  5. J’y pense seulement maintenant mais en fait, quitte à s’attaquer à de la VO, la meilleure entrée en matière pour le nouveau lecteur, c’est le récent “Robin The Boy Wonder: A Celebration of 75 Years”, l’équivalent US des Anthologies d’Urban.

  6. L’opus sur la mort de Jason Todd est over-hypée à mon sens, que ce soit au niveau graphique ou même scénaristique. Et puis y’a de forts relans d’impérialisme je trouve ; bien-sûr cela n’engage que moi, mais c’est un de mes plus gros regrets d’achat.

    • En règle générale, le travail de Starlin sur Batman (10 Nights of the Beast, The Cult, Death in the Family…) n’est vraiment pas son meilleur.
      Death of the Family a de bonnes scènes et de bonnes idées (la mort en tant que telle est habilement écrite et fait suite à un traitement assez solide de la relation entre Jason et Bruce, l’opposition entre Batman et le Joker est intelligemment construite, Batman hésitant plus que jamais à en finir avec le clown et Starlin jouant avec l’idée que le Joker sait possiblement que Batman est Bruce Wayne mais n’y accorde pas le moindre intérêt) et mais celles-ci sont bêtement perdues dans une intrigue franchement mauvaise sur l’identité de la mère de Jason et sur un Joker faisant un deal avec l’Iran sur l’obtention d’armes de destruction massive. Un vrai gâchis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.