1. Introduction

2. Un Batman plus sombre

3. Batman et le Fantastique

4. Batman et les Crossovers

5. Batman à une autre époque

6. Un Batman plus moderne

7. Batman chez les autres

8. Batman chez Amalgam Comics


Batman et le fantastique

 

Trilogie Batman & Dracula (1991 – 1999)

Dossier Elseworlds - Trilogie Batman & Dracula

L’image de la chauve-souris étant intimement liée à celle du vampire, il était inévitable que Batman connaisse un jour un crossover avec Dracula, ce qui a été réalisé par Doug Moench et Kelley Jones, équipe créative mythique des années 90. C’est dans ces années que l’on a vu évoluer l’image des super-héros vers quelque chose de plus sombre et plus violent, suite à l’apparition d’Image Comics. Quoi de mieux qu’un Batman assoiffé de sang pour symboliser ce changement ? Dans le premier graphic novel de la série, Batman & Dracula : Red Rain, notre héros se retrouve embarqué dans une traque au seigneur des vampires, alors qu’il s’allie à Tanya, une succube qui avait appartenu aux sbires de Dracula et qui est à présent une rebelle. Cette dernière fera de Bruce un vampire afin qu’il puisse vaincre le fameux aristocrate des Carpates. L’album ayant connu un franc succès, il connaîtra deux suites, La première, intitulée Bloodstorm, paraît en 1994 et insère la rogue-gallery classique de Batman dans l’univers fantastique de la trilogie : on y retrouve le Joker à la tête d’une horde de vampires et une Catwoman qui est maintenant une sorte de chatte-garou. Ajoutons à cela une partie du GCPD qui fait office de groupe de chasseurs de vampire, dirigé par le commissaire Gordon et Alfred. Batman devenu vampire a de plus en plus de mal à respecter son code d’honneur et sa soif de sang le pousse à devenir plus extrême, ce qui le conduira à commettre un acte irréparable. C’est dans Crimson Mist, publié en 1999, que l’histoire de ce Batman vampirique se termine, dans un carnage total, alors qu’Alfred décide d’avoir recours à l’aide de notre héros, en dépit du danger qu’il représente, afin d’éradiquer le crime à Gotham City, ou la criminalité a une fois de plus explosé. On y trouvera de nombreux ex-pensionnaires d’Arkham prêts à en découdre avec le chevalier noir, et qui serviront surtout de cocktail façon « bloody mary » à ce dernier, tant l’album est une boucherie sans nom, le nombre de morts étant à peine calculable. Ce dernier tome n’est pas le meilleur du lot, mais l’ensemble mérite toutefois qu’on y jette un œil, par curiosité.

Arkham Asylum : A serious House on a Serious Earth (1989)

Dossier Elseworlds - Arkham Asylum : A serious House on a Serious Earth

Écrit pas Grant Morrison, on a longtemps hésité sur la présence de ce titre dans ce dossier. Techniquement non Elseworld, Grant Morrison a tout de même écrit ce graphic novel pour fêter l’anniversaire des 50 ans de Batman. Et c’est une oeuvre terriblement intemporelle qui fait honneur à la fois à la folie du Chevalier Noir, mais aussi et surtout à sa galerie de vilains. Oeuvre ovni incontournable (un peu comme tout ce que fait Morrison), l’oeuvre prend des racines fantastiques surtout à travers ses dessins complètement fous eux aussi, véritable galerie d’art par l’illustrateur Dave McKean. Le commissaire Gordon fait appel à Batman car l’Asile est pris par ses patients, menés par le Joker. Ils ont des otages et la situation est critique. En s’enfonçant de plus en plus dans l’asile, Batman va peu à peu s’enfoncer dans la folie ambiante en écoutant et vivant chacune des histoires des patients qu’ils croisent. On se souviendra notamment de ce Two-Face avec son dé à six face et son jeu de carte qui lui offre plus de choix possible qu’une simple pièce à deux faces, et de ce Joker répugnant, qui invitera le justicier à visiter Arkham et découvrir (littéralement) tous ses secrets. Une histoire sombre, glauque, terrifiante et fantastique, où seule la folie est omniprésente.

Dans un thème plus science-fiction que fantastique, vous pourrez aussi vous tourner vers Batman : Castle of the Bat (1994), qui dépeint un Bruce Wayne scientifique qui, à la manière d’un docteur Frankenstein, tente de ramener son père Thomas Wayne, à la vie, sous la forme d’un Bat-Man vengeur. Et si vous voulez un peu de Mignola (créateur d’Hellboy), vous avez aussi Batman : The Doom That Came to Gotham (2000), où le justicier affronte des créatures toutes droit sorties de l’esprit de Lovecraft… le même genre de choses que côtoie Hellboy en fait.

31 Commentaires

  1. Sans oublier un moment d’anthologie où Batman s’envoie Black Canary dans un cimetière sous la pluie… J’adore All-Star, c’est un Robert Rodriguez dans l’univers de Gotham ^^
    MERCI POUR CE BEAU DOSSIER (tout les participants sont englobés dans cette déclaration solennelle!). Avec ça et le Par Où Commencer, je pense renoncer à tout espoir de vie sociale pendant quelques temps.

  2. Yeah !! Un bon dossier, encore une fois ;)

    Bon, j’imagine que ç’aurait été précisé dans l’article, mais à tout hasard, j’pose la question quand même, Urban Comics a-t-il annoncé la parution d’un d’ces albumz ?

    • Arkham Asylum de Morrison, oui. Sinon, tu peux déjà trouver Dark Knight Returns et Strike Again. Mais Urban va a priori se focaliser d’abord sur les histoires en continuité (déjà, le temps qu’on ait fini No Man’s Land…)

  3. Je rajoute juste un commentaire pour déclarer ma flamme au Batman de Kingdom Come, peut être mon itération elseworld préférée avec DKR (on voit d’ailleurs assez clairement la filiation). Le charisme de ce Batman en exosquelette, souriant et inquiétant, charismatique et tendancieux, est juste extraordinaire. Ajouté aux designs des armures et Bat-Robots signés Alex Ross, et au reste du bouquin absolument fantastique (d’ailleurs tiens, j’ai envie de dire un truc: Shazam. Voilà, c’est tout^^), il faut le lire, c’est du bonheur.

  4. On va pas tortiller, c’est une habitude avec DC Planet, vous faites de très bons dossiers ! ^^
    J’aimerais néanmoins ajouter un titre à cette liste !
    On peut parler aussi d’un Elseword, puisqu’il s’agit d’une version manga de Batman, réalisée par Asamiya Kia (auteur plus célèbre aux états-unis qu’en France, même si quelques titres de l’auteur nous sont parvenus dans les années 90).
    Il s’agit de « L’enfant des Rêves », titre en deux volumes sorti en France au tout début des années 2000 chez Semic, en format comic (et aussi malheureusement dans le sens de lecture occidental).
    L’histoire se déroule à Gotham puis à Tokyo. On suit le parcours d’une journaliste japonaise, Yuko, personnage central de l’histoire, et l’intrigue tourne autour d’une nouvelle drogue nommée « Otaku ».
    On croisera Double-Face, le Sphinx, le Pingouin, le Joker, etc… et bien sûr Batman.
    C’est une histoire qui manque de punch, je trouve, et qui verse dans la redondance (sans vous gâcher le plaisir, une fois qu’on a compris ce qu’il se passe, et ce n’est pas difficile, on verse dans la routine, sans jamais être surpris), et le final est assez prévisible. Mais bon, c’est une version manga de Batman, c’est une histoire complète en deux volumes, et c’est sorti chez nous, contrairement à Death Mask de Yoshinori Natsume (ou alors j’étais malade quand c’est arrivé, ou sur une autre planète).
    Le dessin de Asamiya Kia est facilement reconnaissable, et si dans les illustrations de couverture, et dans l’histoire, son Batman est classe, ses autres personnages manquent de diversité, surtout niveau visage.

    Bon, pour le trouver aujourd’hui, faut se lever de bonne heure, ou avoir un beau coup de bol et trouver les deux volumes en bon état dans un magasin d’occaz !

  5. C’est irresponsable de conseiller All star Batman and Robin the Boy Wonder XD
    Enfin c’est vrai que ça constitue un elseworld  »intéressant » et qu’il possède son lot de scene culte à la manière du Batman de 66^^

    Par contre par rapport à Kingdom Come, mon ouvrage urban comics dit qu’il a été blessé suite à l’assaut mené par double faces et Bane, ce qui me semblait logique vu qu’il a été blessé au dos. Après c’est peut être la traduction Urban qui laisse à désirer?!

    En tout cas très bon dossier, vraiment passionnant et instructif! Mais j’ai bien l’impression que c’est la norme à Dcplanet d’avoir des super dossier :)

    • C’est à moi que revient la faute pour All Star Batman & Robin, mon collègue Freytaw avait totalement effacé ça de son esprit, pour des raisons évidentes.

  6. C’est pas grave vu le dossier c’est juste une petite coquille^^
    Par contre j’avais cru avoir un bug ce qui fait que j’ai j’ai envoyé trois fois le même message :/ si y avait moyen de faire le ménage ^^ désolé d’avoir polluer

  7. très bon dossier une fois de plus.

    Les cross-over de type « batman vs Aliens » ou « Batman vs Predator » sont-ils à ranger dans la catégorie elseword ? Ou est-ce encore une catégorie à part ? La trilogie avec Dracula jel’ai bien appréciée, beaucoup de mal à me procurer le tome 1 mais c’est chose faite, au prix fort. Le vol3 est totalement WTF, avec -vous avez raison- des boucheries à la pelle !

    Pour avoir acheté à sa sortie le « earth-one » de 2012, on peut voir sur la reliure qu’il est numéroté « un ». Un second tome est donc prévu ?

    • On peut considérer ça comme des elseworlds oui. Même si leur qualité est assez médiocre ^^
      Sinon, un tome 2 de Earth One serait prévu, mais on ne sait pas pour quand !

  8. Ouais c’est pas mal mais vous avez oublié un des elseworld les plus importants du Batverse. Ca concerne Alfred dans un futur alternatif. On sait que c’est dans un avenir lointain parce qu’il a le nez plus ridé et les oreilles plus velues que d’habitude. Dans cette histoire on suppose qu’après de si longues années à côtoyer la haute société pour faire leur larbin, le vieux majordome se retire et décide d’agir en anti-Alfred. Il ne sert plus personne, il se sert lui. Il débarque dans une famille plus modeste (probablement à cause de son overdose de riches) et se comporte vraiment comme si il venait d’une autre planète. Il vide leur frigo, passe ses journée a regarder la télé en mettant le bazar. Fini les costume a queue de pie. Désormais Alfred se ballade a poil et se fait appeler par son diminutif pour faire encore plus désinvolte. http://www.tvshows.de/alf/poster/alf-po3.jpg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.