Nous voilà à quelques jours du Free Comic Book Day et donc de la sortie du très attendu The New 52 : Futures End #0 qui devrait plonger le DC Universe dans le chaos. À cette occasion, les auteurs Brian Azzarello et Dan Jurgens, qui sont à la tête du projet en compagnie de Jeff Lemire et Keith Giffen, se sont exprimés une dernière fois sur leurs ambitions pour cette série ainsi que sur leur façon de travailler en équipe.

On apprend d’abord que le projet est en travaux depuis le mois de Juin de l’année dernière et que les auteurs au complet se sont réunis pour la première fois en Août. Jurgens explique que cette préparation très longue est nécessaire pour ce genre chose, pour que tout le monde apprenne à travailler ensemble. Le but étant qu’au final, même si quatre personnes se chargent de l’écriture, les lecteurs ressentent la même fluidité dans le développement de l’histoire que s’il n’y avait qu’un scénariste à la tête de la série. Azzarello ajoute qu’il faut quand même que chacun laisse sa propre sensibilité d’auteur s’exprimer. Ils apportent finalement quatre perspectives à l’histoire afin d’enrichir au maximum le récit. Par exemple, Jurgens et Jeff Lemire s’attachent beaucoup à faire avancer l’histoire dans les grandes lignes alors qu’Azzarello aime se mettre un peu plus au service des personnages en les développant le plus possible. Quant à Giffen, les deux auteurs expliquent qu’il aime « casser des choses » dans cet univers et changer le status quo de façon un peu folle. 

Petit retour maintenant sur les déclarations de Dan Didio qui a révélé récemment que Futures End et Worlds End finiraient toutes les deux en Mars 2015, tandis que Batman : Eternal sera en pause durant ce même mois, qui marquera d’ailleurs le 30ème anniversaire de Crisis on Infinite Earths. À ce sujet, les deux auteurs se montrent assez hésitants avant de répondre qu’il peut s’agir d’une heureuse coïncidence… Jurgens se montre ensuite un peu plus précis en affirmant qu’évidemment Futures End, tout comme Worlds End d’ailleurs, est un gros projet pour DC Comics qui aura des répercussions et des ramifications bien au-delà de la série hebdomadaire. Avec ce projet, ils ont donc évidemment l’envie de construire une histoire très divertissante mais aussi une plateforme sur laquelle ils pourront construire des choses pour le futur.

Les auteurs parlent ensuite du casting de la série et de leur façon de se répartir le travail pour chaque personnage. Azzarello révèle qu’ils sont tous à la tête de certains arcs narratifs particuliers avec donc des personnages qu’ils traitent plus souvent que d’autres. Cependant toutes ces histoires vont finir par fusionner à un moment ou un autre et donc ils ont tendance à s’échanger les personnages au sein de leurs arcs respectifs. Ils promettent en tout cas énormément de surprises pour les lecteurs en ce qui concerne certains héros. Azzarello, toujours, affirme être en ce moment très occupé à peaufiner une histoire concernant John Constantine alors que Dan Jurgens dit être en train de travailler, en compagnie de Jeff Lemire, sur quelque chose d’important concernant Lois Lane. Pour finir, Jurgens revient sur le mois de Septembre et sur le numéro qui concernera Booster Gold. Il révèle simplement qu’ils sont en train d’écrire une histoire qui implique des voyages temporaux et par conséquent cela semblait naturel de ramener un personnage comme Booster dans l’action. Il ne dit, par contre, rien pour une éventuelle série le concernant.

Voilà, c’est tout pour le moment concernant Futures End, il ne reste maintenant plus qu’à patienter jusqu’à Samedi pour la sortie du numéro zéro. Le numéro un, quant à lui, sera disponible dès le 7 Mai prochain et cela ne demande donc plus beaucoup de patience de notre part. De votre côté qu’attendez-vous de cette série?


9 Commentaires

  1. La série Booster Gld dépendra j’imagine, du nombre de one-shot qu’il arrivera à vendre…. Vous avez intérêt à TOUS l’acheter ! TOUS !

  2. ”qui marquera d’ailleurs le 30ème anniversaire de Crisis on Infinite Earths. À ce sujet, les deux auteurs se montrent assez hésitants avant de répondre qu’il peut s’agir d’une heureuse coïncidence…” lol lol Dure de faire autrement. Mais c’est curieux mon sentiment vs ce changement, c’est comme s’il arrivait trop tôt, pas assez de développement pour s’introduire dans cette ”Crise”, enfin selon mon habitude à ces Crises, 2 ans pas beaucoup pour tout introduire. Si je nomme que 3 au hasard, je pense à Superman, Green Arrow et The Flash, il manque un développement important je crois. The Flash, on aurait pu avoir un développement essentiel sur son rôle qu’il a joué dans ces changements(Barry), qui démarquait drôlement cette fissure entre Crisis on Infinite Earth. Perso c’est Pandora qui m’a embrouillé avec l’approche Mystico-cosmique, mais au fil du temps donnait du sens jusqu’à cet événement qui s’annonce. Considérant que l’identité des Super-Héros ont été maléables aux changement de leurs principes moraux jusqu’à une méconnaissance de ce qu’ils étaient préalablement.

    En plus, avec tout ça, Morrison qui va s’en mêler. lol lol Tout ça demanderait une longue investigation sur cette vision du mythe du Super-Héro dans le New 52, ce n’est pas ici que ça se fera. lol

    • Superman, je pense que “ça va” (même si tout est relatif ^^). Action Comics et Superman/Wonder Woman tendent à rendre un Superman vraiment héroïque je trouve et qui ne se limite à claquer des taloches sans réfléchir. Green Arrow, je pense aussi qu’on est sur la bonne voie, d’ici un an il y a de quoi faire avec ces personnages (d’autant que j’attends avec impatience de voir Emiko enfiler la capuche ou devenir une sorte d’Artémis à la Young Justice ^^). Concernant The Flash, est-ce que DC ne chercherait pas à faire table-rase du passé ? La petite allusion à Flashpoint est d’ailleurs assez troublante dans l’annual d’hier. Je suis également d’accord, malgré mon avis qu’on se paye à nouveau une bonne Crisis, que c’est un peu tôt, malheureusement le New 52 est assez bordélique, on est d’ailleurs certainement beaucoup à avoir abandonné l’idée de chercher à lier les différents titres par une continuité. Du coup, ils auraient pas forcément tord de s’y prendre assez tôt pour essayer de polir le New 52 avant que ça soit vraiment la confusion non ? Entièrement d’accord avec ta réflexion sur la place assez problématique du mythe super-héroïque dans le New 52 mais j’ai l’impression avec des titres comme JLU on retrouve toute la magie et ce qui fait la “patte” DC :)
      Plus que quelques mois à attendre et notre Momo favoris devrait nous offrir quelque chose de vraiment bon !

      • Quant à Superman, on a demandé à Morrison de nous livrer ce ”nouveau” Superman. Quand tu dis ”claquer des taloches sans réfléchir”, dès le No.1 d’Action Comics, Morrison nous présente le Superman de Jerry Siegel de toute évidence et c’est celui-ci qui a continué, retenu, dans le New 52, que ça plaise ou pas, La petite histoire veut que ce soit en 1954 que DC a décidé de changer le ton sur Superman, un discours plus élevé sur ses valeurs, etc, moins comme tu dis des ”taloches sans réfléchir”, le Superman de Siegel devait sauver une femme battue, alors il prenait en grippe le batteur sans retenu, il n’était pas attendrissant avec son discour qu’on lui connaît d’habitude. C’est de là que l’on peut parler de Continuité dans le New 52 par le biais du développement de la raison pourquoi les S-H ont tous oublié ce qu’ils étaient avant. Le Superman du New 52 était entrain de développer la personnalité du kryptonien, Kal-El était entrain de se définir, étant moins lisse comme nous aurions voulu qu’il soit, il fallait lui donner cette attitude de rudesse, donc au lieu d’attendre, comme la 1e fois, jusqu’en 1954, ce sera l’avenir des New 52 qui nous dira s’il aura changé un peu.

        Je suis d’accord que la Continuité dans le New 52 est très subtile, pas évident`à première vue, mais elle est là si nous maîtrisons bien l’évolution de ces S-H au cours des Âges, il a plein de référence que moi je vois au passé de ceux-ci, Superman vs son passé est un très bon exemple, comme mentionné ci-haut. En tout cas il est encore le même pour moi depuis 1938, disons que je suis fidèle depuis belle lurette à son histoire de tous les temps lol peut-être pour ça que ça me choque moins.

        • Je trouve justement que Morrison a su donner un très bon condensé du personnage à travers les âges. Bien-sûr, il a au départ ce côté tête-brûlée qui agit avec son coeur plus qu’avec sa tête mais reste au final, le même symbole :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.