Justice League War blu-ray specs
Les points positifs :
  • L’ambiance fidèle à l’original
  • Un gros blockbuster
  • Des proportions de personnages plus variées
  • Des combats spectaculaires
Les points négatifs :
  • Pas vraiment subtil
  • L’émotion un peu absente

“Chains. Really?” – Superman


  • Justice League : War – 21 Janvier en digital – 4 Février en Blu-Ray/DVD – France : 14 Mai en Blu-Ray
  • Blu-Ray/DVD et Téléchargement Digital –  80 minutes – 14,99€

Justice League : War est un film important pour DC Entertainment et cela pour plusieurs raisons. La première c’est qu’il fait entrer le département animation du géant dans une nouvelle ère, celle des New 52 en version qui bouge. C’est aussi et surtout le retour d’un univers partagé que l’on n’avait pas vu depuis longtemps puisque même si certaines histoires seront auto-suffisantes, il y aura un semblant de continuité entre la majorité d’entre eux. Est-ce là une façon pour DC de tester ce modèle avant de l’appliquer sur grand écran ? Peu importe en fait, le plus important étant que le film est enfin là (version digitale) et de savoir s’il tient toutes ses promesses.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Justice League : War est l’adaptation de l’arc Justice League : Les Origines écrit par Geoff Johns et dessiné par Jim Lee et raconte simplement comment les héros qui composent la Justice League sont venus à travailler ensemble et créer cette équipe hors norme. Comme toujours, il s’agit d’une adaptation et si d’une manière générale le film reste fidèle au matériel d’origine, celui-ci prend bien évidemment quelques libertés de-ci de-là. Ainsi, Aquaman est totalement absent du film puisqu’il est remplacé par Shazam en tant que membre fondateur de la Justice League. On pourra pester autant que l’on veut sur ce choix mais très honnêtement Shazam fait largement l’affaire et on ne perd pas forcément au change. Le personnage apporte une petite fraicheur juvénile plutôt bien sentie. D’ailleurs, l’ensemble des personnages sonne exactement comme leur contrepartie de papier puisque Superman est un beau prétentieux bien trop sûr de lui, Green Lantern a un problème niveau Q.I. et devient l’une des cautions humour du film, Flash est sans aucun doute le plus mature et posé de tous tandis que Wonder Woman sonne comme une féministe un peu revêche qui parle comme un chevalier et devient de fait l’anachronique qui doit s’adapter. Cyborg est sans doute le plus sérieux de tous avec Batman mais n’arrive pas à gérer les problèmes qu’il rencontre avec son père, un peu pleurnicheur sur les bords, et enfin le Batman qui reste fidèle à lui-même. En parlant des héros, Justice League : War mets aussi très clairement en place une hiérarchie des pouvoirs. Je vous laisse vous en rendre compte, mais c’est tellement gros qu’on ne peut pas ne pas le voir !

Avec des personnages pareils, forcément, les échanges sont forcément hauts en couleurs et ce n’est pas pour me déplaire. Toutefois, ceux qui avaient trouvé les premiers numéros de Justice League débile, je vous rassure, rien n’a changé de ce côté-là. Il y a cependant quelques modifications/améliorations du côté des affinités puisque Superman et Wonder Woman sont tout de suite attirés l’un par l’autre et l’on pourrait même penser qu’il s’agit d’un coup de foudre pour la demoiselle tellement on insiste dessus. De là à conclure que l’on aura un film Superman/Wonder Woman n’est pas forcément trop fou. Pareil pour Cyborg qui se trouve une sorte de sidekick en la personne de Shazam puisque les deux personnages dès le départ ont beaucoup de choses en commun et se retrouvent à interagir très rapidement. Un bon moyen pour donner à ces deux-là un espace pour les développer sans nécessairement chambouler le reste. Batman semble s’imposer plus naturellement en tant que leader et le fait qu’Aquaman ne soit pas là ne nous donnera sûrement pas une bataille de pouvoir. Le duo Green Lantern et Flash reste sensiblement le même à part le fait que Flash semble un peu plus distant pour on ne sait quelle raison. Si l’on accepte qu’il s’agit vraiment de version plus jeunes des héros qu’ils sont censés devoir devenir alors il n’y a pas à tergiverser, ça colle parfaitement et c’est même réussi puisque certaines répliques claquent et font mouche alors que d’autres apportent un peu d’humour bienvenue. D’ailleurs par moment on dirait presque un peu Justice League 3000 et finalement on se dit que le concept de cette série était déjà là au tout début des New 52.

Il ne faut pas se leurrer non plus, Justice League : War n’est pas parfait. Je reste toujours sur ma faim sur le plan technique qui pour moi ne se démarque vraiment pas assez d’un dessin animé comme Young Justice. Même si le niveau est supérieur, il n’est pas suffisant pour justifier le format et le temps de création. La différence devrait être bien plus nette, comme le sont certains dans l’animation japonaise. Toutefois, il ne faut pas cracher dessus parce qu’il faut reconnaitre que l’ensemble est d’une grande classe. On passera sur les modifications de costume de Wonder Woman et Green Lantern qui en soi ne sont pas importantes, pour se concentrer sur le dynamisme et la puissance des affrontements. Ca explose dans tous les sens, les immeubles sont traversés par centaines comme une lame chaude dans du beurre, les effets spéciaux sont légions et les dommages collatéraux incalculables. Justice League : War est très cinématographique dans sa construction et pourrait être une très bonne base pour un film Justice League au cinéma. Cette profusion d’action ne laisse malheureusement pas trop de place pour autre chose et les moments un peu plus pesant ou lourds ne sont finalement pas assez bien exécutés pour réellement impacter le spectateur.

Un autre détail m’a chiffonné, il s’agit des voix. Plus particulièrement celle de Batman et Wonder Woman. Batman sonne un peu comme un attardé et je le trouve anti-charismatique à souhait alors que celle de Wonder Woman me parait un peut trop caricaturale par rapport au personnage. Il faudra s’y faire puisque ce de côté-là il devrait aussi y avoir une certaine continuité. Il s’agit vraiment de préférences personnelles et cela ne gênera sûrement pas tout le monde. Là où j’ai été agréablement surpris c’est au niveau des personnages. Flashpoint Paradox nous avait servi des espèces de bodybuilders gonflés au hormones aux têtes microscopiques et tous identiques. Ici, même si c’est toujours un peu abusé, les corps sont plus variés qu’à l’accoutumée. Ainsi Superman est largement plus large que tout le reste de la bande, plus large également même si Cyborg n’est pas loin. Batman reste plus réaliste tout comme Flash et Green Lantern. Wonder Woman reste naturelle elle aussi. C’est très agréable d’avoir des variations plus marqués à ce niveau là, apportant ainsi une vraie reconnaissance physique au delà du simple costume. Pareil pour les visages !

Il ne faut pas chercher la subtilité, Justice League : War est un film d’animation de très bonne facture et très bourrin. Si vous voulez voir vos héros préférés casser du monstre vous allez indéniablement vous régaler. Les autres, prenez pour ce que c’est, un très bon divertissement qui trouvera sa place dans votre collection et qui sonne le début d’une nouvelle aventure pour DC et Warner. Combats dynamiques et puissants, personnages classes et un peu d’humour font de ce film une belle addition au catalogue de films animés et il serait dommage de passer à côté. Petit conseil, ne vous arrêtez pas dès que le générique (superbe soit dit en passant) de fin commence !

UN DEUXIÈME AVIS C’EST BIEN AUSSI !!

Justice League, Justice League, Justice League… J’ai lu quelques uns des premiers numéros de la Justice League New 52 avant de vite arrêter puis revenir sur les events importants ou en lien avec d’autres séries que je lis. Du coup, je me suis dit que cet animé serait bien pour m’aider à suivre le début du truc. Franchement il est pas mal, plus ou moins fidèle par rapport à ce qu’il me reste de mes lectures, avec Shazam à la place d’Aquaman. Shazam est bien intégré, ils ont fait du bon boulot de ce côté, même si j’aurais aimé voir Aquaman débarquer comme un gros ouf. L’ambiance entre Hal/Batman et entre Hal/Flash est bien respectée et c’est appréciable. Par contre, le gros point négatif est pour  Wonder Woman/Superman. Si toi aussi à ce regard long sous Air Force One tu as compris que les animés vont surfer à mort sur la romance entre les deux, tapes dans tes mains ! C’est vrai quoi, limite ils mettaient un gros baiser c’était pareil. D’un coup, j’étais déçue d’en arriver là si vite alors que tout semblait plutôt bien parti.

Autre point qui pêche selon moi, les designs. Quand on se retrouve avec des héros qui ont des trapèzes encore plus développés que Batista (WWE), c’est pas possible. Certes ce sont des super-héros, mais il y a quand même un certain esthétisme à respecter non ? Enfin, remarquez, vu le costume de Wonder Woman, tout est possible. Il est pas mal en soi, il dénature pas le personnage ni rien, juste que je ne le trouve pas joli. Au premier abord ça passe, puis en fait non, ça ne passe pas.

Je finis donc plutôt assez déçue par cet animé qui n’est autre que du gros mainstream à muscles. Même si la dynamique de l’équipe fonctionne plutôt bien, ce n’est pas Justice League : War qui me fera changer d’avis sur la Justice League et ses fines subtilités.

– Harley

34 Commentaires

  1. Un très bon animé qui respectent bien le comics. Les membres de la ligue sont tous mis en valeur, même Shazam. Question action c’est dynamique, bourrin par moment, spectaculaire et les combats sont géniaux. Les dessins sont super et j’ai bien aimé le côté humoristique de certains personnages. C’est vrai qu’il manque un peu d’émotions dans ce film animé mais bon j’ai passé un très bon moment.

    PS : Je confirme, n’arrêtez pas le film quand le générique de fin arrive ;)

  2. Ça m’a énormément fait penser à Avengers dans le sens où ça se combat dans tous les sens pour finir par “Bon c’était cool, on fait quoi maintenant?” mais ça n’avait pas vraiment de profondeur. Un bon blockbuster, un peu déçu pour ma part.

  3. Le support d’origine de toute façon c’était un gros blockbuster qui était loin de faire dans la finesse. J’aime bien c’est bourrin et pas prise de tête, de temps en temps ça fait pas de mal. Du coup pour l’animé le contrat est respecté, ça se fout bien sur la figure avec quelques punchlines et répliques bien senties. J’y ai trouvé mon compte.

  4. J’ai beaucoup aimé ce film, on ne s’ennuie pas un seul instant. Et je suis content de voir que je ne suis pas le seul a ne pas avoir aimé ce voir ces moment(s) “romantique” entre Wonder Woman et Superman.

  5. Film sympa, mais comme dans le comics on se dit “Et”. On nous laisse un peu sur notre fin. Flashpoint étais mieux sur la construction.
    Dc a vraiment un problème avec superman XD.

  6. Un film sympa, sans plus. Je n’en attendais de toute façon pas monts et merveilles, disons que je n’ai jamais été un grand passionné de ce genre de films, même si une petite séance de temps à autres ne fait jamais de mal. Au niveau des voix, je rejoins Nathko, je trouve celle de Batman plutôt mal adaptée. Un petit quelque chose que je ne pourrais décrire qui m’a pas mal dérangé durant le visionnage. M’enfin, quand on a l’habitude d’entendre Kevin Conroy, c’est sûr qu’on peut être facilement déçu dès que la tâche est confiée à quelqu’un d’autre. Au niveau des costumes par contre, je suis plutôt satisfait. Mention spéciale à Batman, qui hérite d’un costume sobre mais badass, à l’image de ce qu’on peut voir sur papier. Je ne suis pas ultra fan de celui de Hal, cela dit, notamment au niveau des épaules, si vous voyez ce que je veux dire ! Bref, un film agréable, sans prise de tête, mais quand même loin d’être mémorable me concernant.

  7. J’ai trop envie de le voir!
    Merci pour la review.
    J’ai vu une petite faute: […]comme une lame chaude dans du beurre, les effets “spécieux” sont légions et les dommages collatéraux incalculables.

  8. Je viens de le voir à l’instant, j’ai pas bien aimé bon ça ne fait pas réfléchir. C’est un bon divertissement.
    J’ai particulièrement apprécié le personnage de Wonder Woman.

  9. Moi je me suis bien éclaté ! ça castagne sévère et ça fait du bien et franchement le comic allait pas plus loin que ça ! J’exagère peut être mais je trouve l’animé plus intéressant que le comic original même si j’aurai vraiment aimé qu’il y ait Aquaman mais bon la suite s’annonce bien …
    Les dialogues sont assez bien foutues entre batman et lantern, ça m’a bien fait marrer et effectivement captain marvel pose pas de problème, il est bien amené.

  10. trop impatient je le matte ce soir apres le taf enfin une bonne soirée film il etait temps apres faudra que j attende pour Damian

  11. D’accord avec les avis dans l’ensemble, si ce n’est sur le point du son (3 étoiles). D’une part je trouve que les voix des personnages sont excellentes en VO (surtout Darskeid, quelle présence!), et d’autre part avec du bon matériel la piste audio est juste excellente (musique présente mais voix audibles, bonnes bass, son dynamique). Le 5.1 est un bonheur, un cran au-dessus de Flashpoint.

  12. Je voulais de la baston j’ai été servi !! perso j’ai adoré le personnage de wonder woman, et le fait que les super héros mâles font leur kéké pour l’impressionner c’est assez marrant.
    Green lantern est “the best kéké ever” dans l’animé par contre il est trop sure de lui et limite arrogant ( même si je suis fan des GL la c’est un peu trop quand même )

  13. Film certes divertissant mais un peu trop bâclé à mon goût. Et je suis d’accord sur le fait qu’ils aient trop changer la personnalité de certain super-héros. Bonne critique !

  14. Un excellent anime niveau baston, j’ai beaucoup aimé.
    Sauf, c’est pas flash qui arrête le combat entre GL/batman et superman (j’adore flash), et même si shazam est bien intégré à l’histoire, niveau caractère il fait doublon avec GL, et ça m’embête, il pique même des répliques à GL

  15. Ce film respecte vraiment très bien le comic dont il s’est inspiré. Dommage que le comic en question soit nul. Sûrement une des pire insulte jamais faite par DC à la justice league ainsi qu’aux superhéros qui la compose. Résumons, en crescendo:
    Aquaman remplacer par shazam, pas une grande perte le perso a au moins le mérite d’être sympathique. A défaut d’être efficace.
    Flash est mature (ce qui n’est pas un mal en soit, mais perso, ça me fait bizarre de penser à lui comme au plus mature de la bande. car dans ce film, il l’est.).
    green lanterne parait un peu con-con, mais au moins on retrouve le personnage.
    cyborg : ? il est très bien mais qu’est-ce qui vient foutre dans la justice league? en tant que fondateur en plus?
    Et là, la vraie merde commence.
    Superman a de toute évidence échangé sa personnalité avec Batman. En plus prétentieux. Je sais que DC veut assombrir le perso pour le rendre plus populaire mais quand même.
    Wonder woman n’a plus de cerveau.(encore pire que dans le cimic ce qui est dire.) c’est tout simplement une brute épaisse qui frappe avant et pense…non, elle frappe c’est tout. elle a cependant gagner une panoplie de phrase toutes faites inspiré du moyen-âge, histoire de la rendre encore plus intelligente. féministe? euh… seulement sur le papier alors.
    Enfin…. Batman. Batman qui a un peu changer étant donner qu’il n’est plus un sombre héros solitaire (ça maintenant c’est superman) paranoïaque et secret inspirant la terreur. Non. c’est un mec avec un costume de chauve-souris qui ne sais de toute évidence pas faire grand chose. Doté d’un charisme de ver de terre, il veut tout de même absolument être le chef de la justice league quit à se battre avec green lanterne à coup de phrases débiles et clichés. Oh, et il n’en a absolument plus rien à foutre de son identité secrète, puisqu’il part combattre sans son masque et révèle son ID (ainsi que toute sa putain de biographie) à un mec qu’il connait depuis 3h. voilà.
    Je pleure.
    bon on passera sur l’histoire d’une originalité inexistante (après tout, pour une première aventure c’est pardonnable surtout comparé au reste). Mais on peut alors s’intéresser à une des grosse liberté que ce film s’est permis: une prise d’avance remarquable dans la romance entre Edward et bella..euh je veux dire SM et WW. alors c’est simple déjà que dans le comic c’était lourd et rapide, là, on est passé à un autre niveau! Bon alors la rencontre déjà c’est violent d’in-suptilité au possible mais alors après pendant tout le film ils continuent hein. SM, a peine il a posé les eux sur elle qu’il grogne sur tout les mâle qui tente de parler à sa femelle, ils combattent cote à cote jusqu’à cette superbe (comprendre ridicule) scène finale où ils tabassent ensemble, syncro, dark side. Sinon, le film s’amuse faire plein de plans d’eux côte à côte. mais quand je dis plein, c’est limite dés que y en a un à l’écran l’autre apparait avec lui. (et, chose amusante, jamais seule avec batman, son “copain” dans la justice league pré-52). je rajouterais juste qu’ils ont complétement détruit ce qui restait de personnalité et de dignité à WW pour la faire sortir avec SM.
    Bref,déjà que de base leur histoire d’amour est aussi passionnante que celle d’un quaterback et d’une cherleader….
    Donc perso, c’est 2 étoiles pour l’animation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.