the flash vol 1 review
Les points positifs :
  • Le Flash et ses pouvoirs !
  • Barry Allen, surprenant.
  • Les dessins de Manapul.
Les points négatifs :
  • Parfois trop centré sur le méchant.
  • Des intrigues posées là et laissées en suspens.

“My name is Barry Allen. To the World, I’m the fastest man alive !” – Barry Allen, the Flash


  • Scénario : Francis Manapul et Brian Buccellato – Dessins : Francis Manapul– Couleurs : Brian Buccellato et Ian Herring


Barry Allen est le Flash depuis cinq ans (en terme de chronologie New 52), mais il galère encore à maîtriser complètement ses pouvoirs. Faut dire, aller aussi vite, c’est pas forcément toujours aisé de suivre ce que l’on fait. Pendant ce temps, un vieil ami de Barry fait son retour dans la ville double (Central et Keystone City). Et Barry va l’apprendre en découvrant son prétendu cadavre. Sauf que bien évidemment, c’est toujours plus compliqué que ça… C’était lui sans être vraiment lui. Pour le reste, je vous laisse découvrir le bazar par vous même !

the_flash_vol1_1

Francis Manapul reprend le titre au dessin (il dessinait la série pré-relaunch écrite par Geoff Johns). Mais il se met aussi à l’écriture ! Secondé par Brian Buccelatto. Et qu’est-ce que ça donne me direz-vous ? On sait que quand les dessinateurs se mettent à écrire, c’est pas toujours super brillant. Pourtant, J.H Williams III a déjà réussi à prouver le contraire (selon moi) avec Batwoman, pourquoi pas Francis ? Et bien je brise le suspense direct (on est pas là non plus pour se faire balader par l’auteur de la critique…), il s’en sort plutôt pas mal. De là à dire que c’est du pire génie, je ne pense pas. Mais c’est plus que correct. Mais d’abord, décortiquons un peu le personnage !

Le Flash est un personnage qui a subi pas mal de changements ces dernières années. Le retour de Barry Allen dans le costume en est le principal. Johns n’avait pas vraiment su me convaincre sur la psychologie du personnage. Tout le monde jugeait que Wally West, la seconde incarnation du bolide écarlate (ou troisième, suivant dans quel contexte on se place, oui, n’oubliez pas Jay Garrick) était bien plus intéressant. Wally étant vachement plus réputé pour notre génération (c’est Wally qui nous a accompagné pendant notre jeunesse, on était pas encore né ou trop gamin pour lire quand Barry était encore là et je ne parle pas à vous les vieux, vous vous reconnaîtrez ! C’était aussi Wally dans l’incarnation de la Justice League à la télévision… Mais si rappelez-vous… Oui je parle pas aux plus jeunes non plus en fait) mais il a aujourd’hui disparu dans les limbes scénaristiques et son statu quo étant bien sûr bien plus qu’incertain depuis le relaunch.

the_flash_vol1_2

Quid de ce Barry version New 52 donc ? Ben je dois dire, je le trouve plus sympathique. Plus “fun”, plus abordable aussi. Exit le lourd passé de sauveur du monde. On a ici un Barry plus jeune, plus inconscient… et finalement, plus Wally West. Manapul ne fait pas l’erreur non plus de le transformer en Wally, mais on prend du plaisir à saisir les clins d’œil… Quand Barry chipe une pomme sur un étalage pendant qu’il sauve des vies par exemple. Simple détail, mais simple plaisir aussi. Pour ceux qui se foutent de savoir qui était Wally, dites vous simplement que Barry sait aussi se lâcher un peu par moment, malgré les problématiques qu’il rencontre. Et ces problèmes vont être lourd de sens pour le personnage, du moins un temps. Les scénaristes partent sur l’idée que Barry créée des vortex temporels quand il dépasse une certaine vitesse, provoquant ainsi des désastres pour les personnes alentours… Je vous passe les détails, vous découvrirez ça par vous même. Je dois dire que l’idée de faire de Flash un danger potentiel malgré lui est superbe. Dommage que (là aussi sans en dire plus, désolé pour le côté mystérieux, mais je veux pas tout spoiler non plus) cette idée ne soit pas assumée jusqu’à la fin du tome et posera à mon sens un léger bémol sur le personnage à ce moment précis. En gros, il va se mettre à reprocher verbalement le même “quelque chose” pour lequel il culpabilisait l’instant d’avant, c’est idiot et ça n’a pas vraiment de sens.

En dehors de ce léger problème (qui est un peu trop général aux comic books mainstream, qui dès qu’on va un peu loin dans les concepts et qu’on met à mal les héros, on fait un revirement à 180° pour ne choquer personne… c’est pénible), le tout est quand même super prenant et super bien mené. Tout comme la menace, le “Mob Rule” qui, New 52 oblige, est totalement inédite. Manapul n’hésite pas un seul instant à approfondir ce nouvel ennemi, et use et abuse de flashback, certains chapitres/numéros ne parlent quasiment que de lui, ce qui est peu courant dans le domaine du mainstream, surtout pour un titre en cours de lancement (ou “relancement” dans ce cas là). Moi je n’ai pas du tout été gêné par ça, bien au contraire, j’aime quand les scénaristes donnent du poids à leurs personnages. La série a été un peu critiquée pour ça, étant donné que certains numéros étaient plus centrés sur l’ennemi que sur Barry, ce qui donnait moins l’impression de lire du Flash. Une fois n’est pas coutume, ça parait bien plus équilibré en recueil. Quant aux pouvoirs du Flash, je trouve que les scénaristes font preuve d’une belle inventivité (moins inventive si on se matte toutes les dernières séries SF à la mode, mais tout de même), notamment l’idée que le cerveau de Barry peut aussi procéder à une vitesse plus rapide que la normale, lui permettant de deviner plus ou moins à l’avance ce qui va se produire (on parle de devinette à la seconde près, pas de prédiction emballée sur la fin du monde). Plus tard aussi dans l’intrigue (qui part un peu en vrille à la fin et finit sur une saloperie de cliffhanger, enfin, à moitié…), on a aussi le plaisir de découvrir le Captain Cold, dans une version étonnante, bien que quelque peu cliché selon moi. Pour le coup, j’ai carrément préféré le nouvel ennemi.

the_flash_vol1_4

Enfin, petit mot rapide aussi à tous ceux qui s’attendent à avoir des références à Flashpoint (et qui n’ont toujours pas lu le titre ni en VO, ni en VF). N’espérez rien de ce côté là. Transition seulement, Barry ne fait aucune allusion dans ce premier tome à ce qui se serait passé dans cet autre univers dont il est sensé avoir gardé les souvenirs. Difficile de savoir si on peut encore la considérer comme canonique ou non. Peut-être a-t-il fini par oublier ? Pour l’instant, je vous conseille de jouer la carte du “on s’en tape”. Même si moi ça me gêne un peu (maintenant, dans certaines cases des séries Batman, des fois on voit la fameuse lettre de la fin de Flashpoint, alors bon, je ne sais plus quoi penser).

Là où cette BD est sublimée, c’est par les traits de Manapul. On peut là aussi comparer le titre à Batwoman, où l’on pourrait presque dire que le scénario sert plus aux dessins que l’inverse. Mais pour Flash, je trouve que le dessinateur/scénariste s’en sort mieux. C’est parfaitement équilibré et à aucun moment, l’auteur n’abuse des pages doubles et autres joyeusetés. Il se lâche parfois dans le découpage, mais toujours dans une logique propre à la narration (beaucoup plus que ne peut le faire Williams III sur Batwoman). Et c’est juste sublime et intelligent ! Mais dans le genre vraiment. Gros coup de cœur. En terme de beauté et de logique du dessin (tout en restant donc totalement subjectif), je placerais ce titre juste derrière le Swamp Thing de Paquette, en ce qui concerne les premier tome des New 52 en tout cas. J’adore totalement !

the_flash_vol1_3

Pour conclure rapidement, parce que j’ai déjà pas mal bavassé, ce titre Flash se laisse lire avec plaisir ! On arrive presque à oublier Wally et on commence même à apprécier Barry. Sacrilège ? Peut-être, l’avenir nous le dira, mais pour l’instant, je me laisse faire par ce plaisir presque coupable ! Puis ça reste plutôt bon, faut pas cracher dans la soupe, mamie m’a appris !

16 Commentaires

        • Clairement, surtout que Urban répète à qui veut que Flash ne sera pas publié en VF ailleurs que dans les kiosques. Désolé pour vous …

          • Alors espérons qu’ils nous fassent des “Geoff Johns présente Flash” !

      • Pas en 2014, certes, mais il y a fort à parier que ça finira bien par arriver, je les vois quand même mal se priver de sortir dans un format “grand public” une publication (De qualité) sur un héros quand même assez connu (surtout quand on est dans la Justice League !) et qui va avoir une nouvelle série Live à côté (Après, elle, est-ce qu’elle sera réussie et qu’elle marchera, là, c’est une autre histoire). La justification est toute trouvée (D’autant que, par exemple, au début, ils annonçaient bien régulièrement sur leur FB qu’ils ne rééditeraient pas Flashpoint. Résultat…).

        Après ouais, va falloir être patient, surtout qu’on se doute bien que si c’est niet pour le moment, c’est parce qu’il faut bien des arguments de vente pour DC/JL Saga (Ce qui est compréhensible après tout), vu que les 2 séries principales JL sont/seront en librairie (Et c’est pour ça que j’achète pas le mag perso). S’ils “retirent” l’exclu kiosque pour Flash, ils vont faire 3 ventes par mois :/

  1. ce tome fut mon deuxième TPB VO, j’ai trouvé la lecture assez fluide et globalement c’est de la bonne qualité. J’ai eu un gros coup de cœur pour les dessins! Par contre au vue de sa réputation je trouve que Captain Cold manques singulièrement de panache, mais ce qui m’a le plus choqué (ayant grandit avec le dessin animé justice league) c’est la caractérisation de Grodd… Je suis le seul a le trouvé trop “brutal”?!
    A part ça pour moi ça reste globalement une bonne lecture, j’ai lu le tome 2 et préco le tome 3!
    Bonne review au fait!

    • Merci !
      Pour Grodd, il a toujours été plus ou moins brutal dans le comics, même si cette version là possède quand même une certaine brutalité bien appuyé.
      Pour Captain Cold, il brillera plus par la suite, mais je trouve que tu as raison le concernant.

      • Merci pour tes précisions! Du coup je dois pas m’attendre à un Grodd qui joue avant tous sur ses qualités de télépathe^^ bon pour Cold je trouve que c’est déjà mieux au tome 2 mais j’espère qu’il vas encore se bonifier par la suite^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.