PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email
retro gaming
Batman Vengeance – Partie 2
Les points positifs :
  • L’ambiance générale
  • Les voix
  • J’aime les carottes
Les points négatifs :
  • Gameplay
  • Les boss
  • Musique


Épisode 3 : Plant Food

Épisode 5 : Eternal Jest

Épisode 4 : Fool’s Grave

Le Mot de la Fin


EPISODE 3 : PLANT FOOD

C’est le retour de votre chronique la moins régulière et la plus bordélique ! On attaque sans plus attendre la suite de notre périple sur Batman Vengeance. Souvenez-vous on s’était quitté avec notre victoire facile sur Mr Freeze. On se retrouve maintenant pour ce troisième niveau : « Plant Food », et c’est sans surprise me direz-vous que Poison Ivy apparaît à l’écran.

Batman Vengeance – Partie 2

Ivy étudie à la loupe une plante quand un échantillon douteux et fluorescent de la Gotham Chemical est balancé dans le labo-planque-jardin de l’éco-terroriste la plus sexy de Gotham. Cette dernière s’empresse d’analyser au microscope la substance pour avoir LA révélation. Elle met alors au point une nouvelle recette de ricola à l’eucalyptus.

Batman Vengeance – Partie 2

Et sinon en vrai, elle arrose d’une seule goutte de la substance une de ses plantes en cage avec un lapin. La plante prend alors une forme agressive. On imagine bien alors que les carottes sont cuites pour le lapinou.

Batman Vengeance – Partie 2

J’entend de là les « Oh naaaaan il était trop cuuute », et finalement c’était pas une si mauvaise idée Ivy héhé. Cela dit ou va le monde si les plantes elles-mêmes ne sont plus végétariennes.

Batman Vengeance – Partie 2

Batman patrouille dans sa batmobile branchée sur Nostalgie 97.3FM quand il reçoit un appel au secours de Batgirl, capturée par Trenchcoat, une mystérieuse momie dans un imperméable. Ça ne tiendrait qu’à moi, j’accélérerais non pour aller l’aider mais me barrer le plus vite possible. Les momies ça traumatise un gosse ! Mais bon Batman il est comme ça, la main sur le cœur, il fonce vous sauver. Séquence émotion. J’ai les larmes aux yeux. La partie commence maintenant : Plant Food Yeah Bitches !

Batman Vengeance – Partie 2

Le début de niveau fait moins rêver. Oubliez l’idée des pyramides, on va se farcir l’éternel niveau du train. Les lecteurs habitués de mes retrogaming savent à quel point j’aime d’amour ces niveaux à la con. Bref, comme dirait Biggy, Batman débarque sur une ligne de métro déserte. C’est cool ça, un train fantôme. Mais pas si désert que ça, quelques hommes-plantes viendront vous embêter dans vos passages de wagons en wagons. Je passe assez rapidement sur cette partie car je risque d’être malpoli. Quelques wagons plus loin on s’interpose entre Batgirl aux prises avec Trenchcoat, mais ce dernier réussit à prendre la poudre d’escampette (j’ai gagné, je l’ai placé mon coco).

Batman Vengeance – Partie 2

Mais comme Batman c’est un hargneux, il lâche pas l’affaire et on grimpe dans la batmobile pour une course poursuite endiablée dans Gotham ressemblant fortement à l’épisode du freezecopter. Entre les différents slaloms au milieu de la circulation, les virages avec votre grappin – oui la batmobile ne semble pas avoir l’option « tourner » – et les esquives des projectiles du Trenchcoat dans sa momiemobile (pardon), on a de quoi y aller gaiement. C’est quand même un bon jobard au volant ce Trenchcoat ; une momie qui respecte pas les bandes blanches c’est plutôt un comble. Et c’est sur ce commentaire pathétique que je fais ma transition vers la séquence suivante. Après avoir suffisamment tiré sur la voiture de Trenchcoat, on provoque inévitablement l’accident de ce dernier dans un virage.

Batman Vengeance – Partie 2

Ouh le vilain Batou ! Mais bon, arrivé à hauteur de sa voiture – dans le fossé donc – on ne trouve sur place qu’une… pomme ?! Wtf. Ceci dit, Batman est fixé au moins sur le commanditaire de cette attaque, en la personne de Poison Ivy. D’autant plus qu’une fois amenée à la batcave, la pomme se révèle habitée par une sorte de ver mutant. Pas de doute Ivy est derrière tout ça, ou alors Trenchcoat a de sérieux problèmes gastronomiques.

Batman Vengeance – Partie 2

En route pour Gotham Chemical pour chercher notre copine Ivy. Si vous doutiez encore de l’identité du vilain pour ce niveau – c’est vrai après tout on a vu Ivy en tout début d’épisode, le niveau s’appelle « Plant Food » et notre indice est une pomme, bandes de blaireaux – la nouvelle déco de la Gotham Chemical va finir de vous convaincre. Ivy c’est un peu la Valérie Damidot de Gotham mais en plus sexy. C’est bien de mettre des plantes d’intérieur mais là Ivy t’en mets un peu trop. Et puis qu’elle idée de poster des gardes homme-plantes dans pratiquement tous les couloirs. T’as peur des cambrioleurs ? Et les trous dans les murs avec des lianes carnivores, je sais pas si c’est un nouveau concept esthétique, mais niveau accueil on a vu mieux, donc t’évites ma jolie. À moins que ce soit un prototype pour se débarrasser des convives bien con. Exemple :  tonton Gérard, tu sais celui que tu vois une fois par mois aux repas de famille et qui, depuis qu’il a un ordinateur, pollue ton facebook d’articles pseudo dénonciateurs et surtout xénophobes et homophobes. Oui bah ce Gégé là s’il se fait remarquer à table avec son discours sur le gaz de schiste chez Ivy, le problème est résolu. Quand tonton Gégé se lève de table et demande où sont les chiottes, Ivy a plus qu’à indiquer le couloir au fond à droite et les lianes carnivores termineront le boulot. C’est rapide, propre, sans bruits, et pratique pour l’alimentation des plantes vu que gros Gégé avait bien mangé au repas jusqu’à présent.

Batman Vengeance – Partie 2

Elle est mignonne la Ivy  mais son prototype anti-Gégé est pas encore fiable non plus. Batman est obligé de longer les murs à la Tomb Raider. Grand classique pour la prochaine séquence, du moins dans tous les foutus niveaux de forêts, jungles et autres végétations à la con : les champignons géants servant de plateformes. Au moins on est fixé sur la source d’inspiration des développeurs. Mais bon c’est assez pratique pour le coup, ça permet à Batman d’atteindre un petit escalier en hauteur pour se hisser en direction de la prochaine salle. Rien de bien transcendant par la suite, on retrouve des plantes – noooon c’est vrai ?! Incroyable ! – et Batman fait un petit bout de route dans les canalisations.

Batman Vengeance – Partie 2

On arrive ensuite dans LA salle du niveau, la plus dure finalement et où l’intrigue avance, un peu, un tout petit peu quoi, bon ok presque pas mais c’est déjà ça. En effet, après avoir ligoté quelques homme-plantes postés à des endroits bien chiants à atteindre et après quelques acrobaties au dessus de réservoirs d’acide, on retrouve le maire très silencieux Hill. Silent Hill, hahaha, non ? Bon ok, pardon… Le maire nous explique qu’il a mangé une pomme d’Api, heu d’Ivy, celle infestée par le ver mutant quoi – et qu’il a besoin d’un engrais spécial que possède Ivy pour nourrir la plante dans son estomac – no fake. Il nous informe d’ailleurs que par cette méthode Ivy contrôle un bon paquet de politiciens et businessmen pour combiner pouvoir et argent. Franchement, je pense savoir ce que les scénaristes de Batman Vengeance avaient fumé, mais franchement ils y sont allés fort sur le coup.

Batman Vengeance – Partie 2

Pas le temps pour mes conneries, Trenchcoat vient de débarquer et cette fois il nous montre son vrai visage, celui d’un monstre-plante. Quelle originalité ! Pour le battre, il n’y a pas 36 solutions. Allez y en gros bourrin des bois (sorry).

Batman Vengeance – Partie 2

D’ailleurs, on enchaîne tout de suite après le combat final contre Ivy et là encore rien de bien sorcier Jamy. Une grosse plante-cyclope sort d’une cuve, là encore l’inverse m’aurait étonné, et le seul moyen de la battre c’est d’électrifier ses lianes et rétablir le courant électrique avec l’interrupteur à l’opposé de notre position initiale. Ce boss est une blague, vraiment, même les 1er champions d’arène dans Pokemon sont compliqués à côté.

Batman Vengeance – Partie 2

Baccano

Baccano

Membre du staff DC Planet depuis septembre 2012.