forever evil #2 review
Les points positifs:
  • Un crossover dans un ton de couleurs inhabituel !
  • Lex Luthor est dans la place
  • Les deux dernières pages
Les points négatifs:
  • Inégalité de Finch (si on veut)
  • Johnny Quick (sérieusement…)
  • Ça ne va certainement pas encore assez vite !

« This is a job for Lex Luthor. » – Lex Luthor

  • Scénario : Geoff JohnsDessins : David Finch, Richard FriendCouleurs : Sonia Oback
  • DC Comics FOREVER EVIL – Forever Evil #2 : « Rats » – 2 Octobre 2013 – 32 pages – 3,99$

Désolé, je suis à la bourre ! Pas à cause des supers-vilains. Enfin si… Mais pas les mêmes ! En plus les vilains (les mêmes là, par contre) m’ont laissé quelques névroses dont il faut que je me défasse et ce n’est pas chose aisée ! Mais bref, je n’ai pas le temps. Pas le temps ! Inutile de vous dire que cette review va contenir une masse conséquente de spoilers sur l’épisode #1 de l’event et sur l’issue de Trinity War, bien sûr. Vous voilà prévenus. Si vous ne prêtez pas garde à cette remarque, vous êtes fait comme des rats !

forever_evil_2_1

Voilà voilà, super blague mise en scène par moi même et une case de Forever Evil #2, j’ai trop de talent. Bref, on retrouve donc le Crime Syndicate, posant un pied ferme sur la Terre et à notre grand étonnement, on apprend un peu à les connaître, à les décortiquer, à les aimer peut-être pas, mais on essaye de nous faire comprendre que le temps du manichéisme gratuit et bourrin est (presque) révolu. Qu’ils ne sont pas non plus tous sur un pied d’égalité et que toute cette affaire cache (Ô surprise) un autre mystère bien plus gros. Du moins, suffisamment gros pour faire faire dans son slip à Ultraman ! Donc dans l’ensemble, cette caractérisation de ce Crime Sydicate sent la fraicheur et la bonne idée sous-entendue. On espère vraiment par contre que ce développement se profilera encore un peu plus dans le bon sens.

Un bémol par contre, c’est le personnage de Jonny Quick que je trouve complètement nul. Il fait un peu tache dans l’équipe, et son rôle est d’ailleurs tout aussi détaché du reste, ce n’est pas pour autant que j’ai nécessairement apprécié ses interventions. En gros, pour la faire simple, ce personnage à lui seul pourrait presque contredire tout ce que j’ai dit juste au dessus à propos du Syndicat. Mais bon, n’exagérons rien. Disons qu’il sert à apporter une phase action à ce comics ! Un peu comme les Teen Titans en fait, qui font rapidement le lien avec le numéro précédent et se sentent obligés d’intervenir pour tenter de sauver le monde mais qui font un gros flop face à Jonny et Atomica. Oui, ne prétendez pas que je vous gâche la surprise ! Vous le saviez que ça finirait comme ça ! Enfin « comme ça », j’ai pas trop bien saisi moi même comment ça finissait ceci-dit… Tenez, voilà donc un peu de mystère ! De rien, c’est gratuit !

forever_evil_2_3

Le vrai plaisir de ce numéro, ce n’est pas de voir les Teen Titans se faire rétamer en deux secondes, mais c’est plutôt de suivre Lex Luthor, qui dans le premier numéro de l’event avait déjà une place importante. Geoff Johns nous offre vraiment un personnage complet et qui semble entièrement réintégré dans l’univers (si en plus on considère son numéro du Villains Month comme un bon tie-in à l’event en cours). On retrouve ce personnage arrogant et tout plein de ressources tel qu’il était avant les New 52. un vrai plaisir de le voir au premier plan. Je pense que l’intention est assez claire, c’est LUI le héros de l’histoire. En l’absence de la Justice League, c’est d’autant plus frappant ! Sinon, caméo étonnant avec une issue qui l’est encore plus, c’est la présence d’Otis, l’homme à tout faire de Lex (généralement un peu stupide, le même que celui des films Superman de Richard Donner). Je ne vous raconterais pas ce qui lui arrive, mais j’ai trouvé la destinée de ce personnage (si on peut parler de destinée) assez amusante (enfin amusante, oui bon, là non plus le mot colle pas trop mais bref), et cela renforce un peu plus la force et le charisme de Luthor dans ce numéro. Sans compter le personnage (autre qu’Otis) qui va le rejoindre dans ce numéro. Pour ma part, même si cela annonce un gros changement concernant le dit personnage, je suis plutôt enthousiaste ! À voir donc.

forever_evil_2_2

Il reste aussi une petite surprise à la fin de l’épisode, les deux dernières pages, qui devraient faire plaisir aux bisounours qui ne peuvent pas se passer de vrais super-héros (non, les Teen Titans, désolé, mais ça compte pas). Mais je ne vous en dit pas plus, pour ne pas vous la gâcher. Même si ceux qui suivent les teasers de l’event doivent s’attendre à ce que l’on peut y trouver. Toujours est-il qu’il n’y a rien de lourd ou de surfait. Par contre, je trouvais que le dernier numéro souffrait d’un problème de timeline lié à Trinity War, et bien que j’aie apprécié cette fin de numéro, ce souci de timeline m’a de nouveau collé une gifle à la figure. Mais bon, je vais rengainer mes poings et arrêter de m’agacer pour des détails. Enfin je vais essayer…

Pour le reste, il y a David Finch (toujours accompagné de Richard Friend à l’encrage). Alors je ne sais pas. Je trouve ça bien, surtout sur les passages avec Luthor (même si quelques confrères ici risquent de ne pas partager cet avis), mais c’est vrai que par moment, y’a des tronches qui font peur. Johnny Quick pour ne pas le citer, mais lui c’est sans doute fait exprès. Par contre, Superboy et sa bouche en coeur, je capte pas. On va dire que c’est du Finch, c’est bien pour ceux qui aiment le sombre, moins bien pour les autres, et y’a quelques tête bizarres par moment. Mais bon sang, moi je me dis surtout qu’il arrive à visiblement livrer ses planches dans les temps dans une qualité très convenable, avec un style bien à lui qu’on a pas nécessairement l’habitude de voir dans ce genre de productions, et ça me laisse penser que si ce gars est là, sur cet event, ce n’est pas par hasard. Cela évoque pour moi une remise en question de l’univers, un côté sombre qui jusque là ne faisait que passer, sans vraiment s’affirmer. Même Blackest Night n’avait pas ce goût de je-ne-sais-quoi, ça faisait encore trop boum boum ! Je parle certainement un peu vite, et la fin du crossover me fera certainement mentir, puisque tout ira bien et les arc-en-ciel seront de retour, mais le ton donné à l’image de ce crossover, associé à son contexte et aux dialogues que j’ai lu entre les membres du Crime Syndicate, je sens comme un genre de tournant pour la franchise. Et j’aime cette tournure, cette démarcation qu’ils veulent prendre.

forever_evil_2_4

Et j’attend donc de voir la transformation, en espérant ne pas me tromper. Et ça les mecs, c’est une phrase de conclusion d’une banalité sans nom, ou je ne m’y connais pas ! Mais je vous l’ai dit,  je n’ai pas le temps ! En plus, faut remettre tout en ordre au bureau là, depuis que les autres vilains sont partis, on pensera à vous raconter comment un jour, pour le principe. Enfin bref, je vais songer aussi a arrêter de me plaindre ! Sinon on va me foutre dans le même placard que le Riddler. Et croyez-moi,  j’ai pas envie !

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "[Review VO] Forever Evil #2"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens
n00dle

Bon numéro dans l’ensemble et assez d’accord avec toi au final. Sauf pour Johnny Quick que j’aime assez, il est assez « primaire » c’est vrai mais avec sa tête de pervers et son attitude de psycho, il est assez divertissant ^^.

Sanasaki

On ne touche pas au slip d’Ultraman Frey!!!

TheRiddler

Super critique, avis pertinent et bien expliqué. (ça suffit pour que tu me laisses sortir?)

trackback

[…] début d’Octobre a tout de même était marqué par la publication de Forever Evil #2 dans les New 52 et par l’arrivée de deux des nouvelles séries Vertigo : Hinterkind et The […]

trackback

[…] numéro de Teen Titans qui tape dans Forever Evil. Mais du coup, avec le cliffhanger, comment les évènements de Forever Evil #2 ont-ils pu se passer ? Et si en plus on considère que… Enfin bref, vous m’avez […]

trackback

[…] Forever Evil #2 Spin-off : Forever Evil : Arkham War #1 Tie-in : Suicide Squad #24 Spin-off : Forever Evil : Rogues Rebellion #1 Tie-in : Justice League of America #8 Tie-in : Justice League #24 Spin-off : Forever Evil : A.R.G.U.S. #1 […]

wpDiscuz