PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email
Joker By Padawan

Déjà deux semaines écoulées depuis le dernier Best of Cosplay ? Hé bien non, seulement une. C’est une feinte. Aujourd’hui, pas de sélection avec plusieurs cosplayers, non non non. Ce numéro est un numéro spécial, qui marque une nouvelle version du Best of Cosplay que vous retrouverez en complément du Best of Cosplay habituel. Nous nous centrerons sur une seule personne. Et pour fêter notre mois super-vilains, rien de mieux qu’un Joker, qui vient bien de chez nous : The Joker by Padawan (que nous remercions pour sa patience et ses réponses).

Nous sommes partis à la rencontre de ce monsieur pour en savoir un peu plus.

Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ? 

Alors pour me présenter…

Donc, Antoine, 27 ans, Parisien depuis 8 ans maintenant. J’ai fait des études de cinéma, j’ai commencé à travailler en temps qu’assistant réalisateur et je me suis ensuite spécialisé dans l’évènementiel, autour du jeu vidéo en particulier. Aujourd’hui je travaille pour une boîte de com’ qui bosse essentiellement là-dedans.

Sympa. C’est vrai que du coup ça correspond bien, tous les univers se mélangent…

Oui il y’a un côté « spectacle » qui est toujours présent dans ce que je fais. Sinon à côté je suis assez fan de cinéma, mais je  ne suis en revanche absolument pas à la page de tout ce qui ce fait maintenant, et ça surprend beaucoup les gens ! Tu vois j’en suis venu à « Batman » par Heath ledger que j’aime beaucoup, c’est lui qui m’ a fait découvrir Nolan par exemple, donc oui j’ai bien aimé ses Batman, enfin les deux derniers, car j’ai toujours pas vu le premier ! (Batman Begins) Même si j’avais déjà vu les Burton quand j’étais petit…

Je me souviens même avoir joué le rôle du joker dans une pièce de théâtre de fin d’année… Je devais avoir 7 ans ^^, c’était un signe ! Mais sinon, à part Nolan, je ne suis absolument pas à la page niveau super-héros.

Du coup, qu’est-ce qui te plaît comme univers cinématographique ? 

J’ai une culture assez vieille école, déja grâce à mes études, 3 ans au conservatoire de cinéma à Paris, puis surtout grâce à mon père. Donc en gros si tu me parles d’Errol Flynn je suis incollable, par contre j’ai toujours pas vu Iron man, pour te donner un exemple.

Du coup, comment en es-tu venu à l’univers du Joker ? Quelle est votre histoire ?

Tout a commencé avec Heath Ledger, c’est un acteur que j’aime beaucoup. À l’époque (fin 2007) j’avais dans mon entourage une fille qui était maquilleuse SFX. Elle était encore étudiante, et elle cherchait un projet de fin d’année. Moi j’avais entendu parler du nouveau Batman, c’était donc H. Ledger qui incarnerait le Joker… Il y avait très peu de visuels, quelques photos volées du tournage seulement. Et puis, on a eu l’idée de me maquiller en Joker pour son projet de fin d’année. On a essayé plusieurs versions, et je lui ai demandé de me faire le make-up d’Heath Ledger. On a fait ça un soir rapidement et ça a plutôt bien fonctionné. Il y’avait quelque chose dans la forme de mon visage. On a fait quelque photos, j’étais content. Du coup je me suis mis en tête de me faire le costume…

J’ai récupéré un manteau violet dans une friperie, j’ai customisé une chemise…. C’était pas terrible, mais avec le make-up ça le faisait ! Quelques mois plus tard, je me suis pointé comme ça à l’avant-première parisienne du film, et ça a cartonné. Je m’attendais pas du tout à ça ! Je sais plus combien de temps j’ai passé à me faire prendre en photo ce soir la, mais j’en garde un très bon souvenir.

Il faut dire que c’est plutôt frappant oui…

Merci.
Du coup à partir de là ça s’est accéléré.  J’ai fait pas mal de recherches, je me suis fabriqué un « vrai » costume cette fois-ci. J’ai beaucoup travaillé dessus : recherche des tissus, des matières etc…. Je suis finalement arrivé à quelque chose de plutôt cool. Mais le vrai challenge c’était le make-up.

Pour te le faire seul ? D’ailleurs, qu’utilises-tu pour le faire ? Du latex ?

Oui. J’ai beaucoup appris grâce aux premiers essais et à mon amie.

C’est devenu une passion, à la base c’était du latex oui, mais j’ai tout changé. Je suis tombé un jour sur une interview du chef make-up du film, celui qui a créé les prothèses d’Heath Ledger. Il donnait le nom de sa technique. J’ai ensuite fait énormément de recherches là dessus. Il y a eu beaucoup de ratés, j’ai investi dans du matos. Il a fallu faire un moulage de mon visage, modeler les cicatrices dessus, créer des moules en silicone. Le procédé est relativement long mais terriblement efficace. Au final j’ai réussi à me faire les mêmes cicatrices.

J’ai pas mal bossé le maquillage aussi. Ce n’est pas aussi simple qu’on le pense, ce n’est pas « juste » du blanc des yeux noirs et un sourire rouge. Je met environ une heure à chaque fois juste pour la couleur et une bonne demi-heure pour poser les prothèses des cicatrices, auxquelles il faut rajouter une demi-heure pour poser proprement et coller la perruque. Donc presque 2 heures de boulot pour le visage au final ! C’est long. Mais avec l’habitude je gagne un peu de temps à chaque fois. Je m’améliore !

Et le résultat est plutôt chouette. Du coup, on a pu te voir sur des évènements publics, comment vis-tu ces moments là ?

J’avoue que j’y vais de moins en moins mais c’est toujours très agréable, et c’est la raison pour laquelle je le fais ! Il m’ est arrivé de porter d’autres costumes, mais là avec ce personnage il y a un « truc », les gens ne voient pas un type déguisé, ils voient le Joker. C’est toujours étrange. Il y’en a qui te regardent la bouche ouverte, d’autres qui n’osent pas approcher.

Tu incarnes bien le personnage. Du coup, le Joker prend vie pour les fans.

Oui, je me suis toujours appliqué à coller et respecter un maximum le personnage. Si on me demande une photo j’accepte mais je le fais à sa façon. Je ne dis pas « oui » avec un grand sourire. J’accepte mais avec un regard de travers, c’est juste une posture parfois, une façon de se tenir, d’incliner la tête, de remettre ses cheveux derrière l’oreille,de passer ça langue sur les cicatrices.  J’ai l’image en tête de Mickey en backstage en train de fumer une clope en tenant sa tête en mousse dans les mains. Le truc qui te brise tous tes rêves de gosse, je m’applique à surtout ne pas donner cette image. À force de porter le costume c’est devenu une habitude, ça se fait de façon automatique, je n’y prête plus d’attention.Le costume aide de toute façon. Le manteau est lourd, ça te pousse à être vouté, les cicatrices autour de la bouche ça assèche donc tout ça fonctionne comme un automatisme, et je pense d’ailleurs que c’est ce qui a donné à Heath Ledger une partie de son interprétation.

C’est une merveille son jeu. On oublie complètement que c’est un acteur sous le maquillage. C’est juste un Joker pour moi, pas un acteur. Tu as fait Bane aussi, c’est également un coup de cœur ?

Bane c’était un challenge ! Ça a commencé avec le masque, je voulais depuis longtemps travailler les moulages, et évoluer là dedans. Même si j’avais un peu d’expérience, c’était intéressant pour moi de me lancer là dedans. J’ai mis plusieurs mois juste pour le masque, j’ai commencé avec les premiers visuels, c’était en Juin 2011. Il y a eu plusieurs versions, et finalement c’est en Janvier 2012 que j’ai achevé le masque. À l’époque j’étais le premier à l’avoir fait, sur les forums que je fréquentais tout le monde me passait commande, ça m’a permis de financer tout le reste du costume. La partie couture n’a pas été très compliquée, et j’ai eu mon costume prêt bien avant la sortie du film.J’ai même eu la chance d’avoir un retour sur mon travail de la part de Lindy Hemming, qui est la costumière des films de Nolan !

Et donc à partir des photos de mon costume j’ai démarché le Grand Rex a paris. J’ai pu grimper sur le toit du cinéma pour faire de nouvelles photos, le même jour on est aussi allé à la bourse de Paris faire d’autres photos, et elles ont fait le tour du web. Le film était encore en production. À l’époque il n’y avait pas beaucoup de photos en circulation, ou alors des photos volées. Mais ce n’est pas un costume que j’ai re-porté par la suite. En fait je prend beaucoup plus de plaisir à fabriquer un costume que le porter. Avec le joker évidement c’est différent.

Du coup tu n’as pas vraiment d’autres apparences publiques prévues pour les prochains mois ?

Ah si ! Fin octobre au Grand Rex, il y a une nuit Batman avec la projection des 3 Nolan, je serai là- bas en costume.

Rien de prévu pour la sortie de Batman : Arkham Origins ou c’est secret ? 

Rien à signaler !

Du coup pour finir, aurais tu 2 ou 3 conseils pour des débutants qui souhaiteraient se lancer dans le cosplay ?

J’aime bien cette question !

Jamais perdre de vue que c’est un loisir ! J’entends trop souvent le mot cosplay associé à conflit, ça me fait peur. C’est pour cette raison que je préfère fabriquer que porter mes costumes ! Donc LOISIR avant tout ! Il faut être curieux, touche-à-tout, et ne pas avoir peur de l’échec ! La patience aussi est une clef pour réussir.
Mais le vrai conseil en fait : c’est la curiosité ! Essayer des trucs, chercher des adresses, rencontrer des gens, créer un réseau et avec ça on apprend. Je me serais pas imaginé  il y a 10 ans posséder un jour une machine à coudre tu vois, et aujourd’hui ça n’a plus de secrets pour moi !


Harley

Harley

Nul ne saurait décrire le monstre, aucun langage ne saurait peindre cette vision de folie, ce chaos de cris inarticulés, cette hideuse contradiction de toutes les lois de la matière et de l'ordre cosmique.