Fables Tome 5 : La Marche des Soldats de Bois
Les points positifs:
  • Belle bataille
  • Bonne gestion des personnages
  • Histoire prenante
Les points négatifs:
  • L’épisode #22 à la rigueur

« J’étais sûre que tu nous sauverais! Comme chaque fois. »


  • Scénario : Bill Willingham – Dessin : Mark Buckingham et Tony Atkins
  • Vertigo Classiques – Fables tome 5 – 7 décembre 2012 – 152 pages – 15€

Les choses sérieuses commencent vraiment pour les Fables. L’Adversaire est bien décidé à continuer de les harceler, même dans notre monde, l’ennemi semble vouloir les harceler. Et nous avons donc assisté dans le précédent numéro à l’arrivée de quelques uns de ses agents dans notre monde, le pauvre Jack s’en est pris plein la tronche, et comme je le soupçonnais, le Chaperon-Rouge n’est pas ce qu’elle laisse paraître, enfin ce qu’elle essaie de laisser paraître…

Alors que les Fables connaissent leur première période électorale, ils découvrent que l’Adversaire a pour projet de conquérir Fableville. Pour défendre leur terre et protéger leur communauté, il leur faut s’unir et se préparer militairement à l’offensive de l’ennemi. Mais que penser du retour inopiné du Chaperon Rouge, espion de l’Adversaire ou nouvel espoir venu des royaumes conquis ? (contient #23-27 et 22)

C’est la guerre !!!! Ce que nous prenions pour une simple approche de l’Adversaire dans le nouvel univers des Fables, s’avère en fait être un véritable assaut. Et les trois gus identiques en costume noir à la Men in Black s’avèrent être en fait une véritable armée. Après montage des kits (oui c’est une surprise, mais avec un peu d’observation, on voyait bien qu’ils ressemblaient trait pour trait à Pi…), facile après de découvrir qui à offert cette armée terrifiante à l’Adversaire.

Fables Tome 5 : La Marche des Soldats de Bois

La résistance se met en place sous l’impulsion de Blanche-Neige, Bigby étant très loin des Fables afin de vérifier le passage où le soi-disant Chaperon-Rouge est arrivé dans notre monde. Du coup tous les autres Fables stressent un peu, le Grand Méchant Loup est l’un de leurs meilleurs atouts. Mais tout se met en place, chacun mettant du cœur à l’ouvrage pour se défendre face au responsable de leur exil. Subtil de la part de Willingham de faire en sorte que les Fables se protègent du regard des Communs, afin de garder leur aspect secret. C’est le genre de petit détail qui m’est cependant important.Même les habitants de la Ferme viennent en ville prêter main forte. Cela nous permet d’apprendre que Rose-Rouge a un nouveau chéri, et si vous connaissez vos contes pour enfant, de deviner l’identité du Chaperon-Rouge

En parlant du Chaperon-Rouge, il n’y a pas que Bigby qui avait quelques doutes. Blue Boy aussi. Et le pauvre après un moment d’extase, va vite redescendre de son nuage et subir une bonne séance de torture en règle. Il ne s’en relèvera que plus fort, grimpant dans notre estime par ses actions.L’Adversaire ne cherche pas, dans un premier temps à envahir notre monde, non il veut récupérer tous les objets magiques que les Fables ont emmené avec eux dans notre monde, ainsi qu’un Fable en particulier…

Equipe de sorcières, troupes de monstres, surprises, Blanche-Neige et les Fables vont opposer une belle opposition à l’armée de l’Adversaire.

Fables Tome 5 : La Marche des Soldats de Bois

La bataille aura également lieu dans ce tome, et si l’issue est assez facile à deviner, de nombreux Fables vont passer l’arme à gauche, malheureusement, au cours d’actes héroïques. Chose surprenante, ils semblent vraiment mort, alors que l’on nous avait laissé entendre que les Fables ne mourraient pas forcément, du moins pas forcément tous. Nous assisterons à de belles oppositions, et certains personnages se révéleront au cours de cette bataille, en bien comme en mal. Blue Boy par exemple, ou encore la sorcière de la maison en pain d’épice. Et surtout Bigby qui va nous dévoiler qu’il n’a pas beaucoup de limites quand il s’agit de défendre et protéger les Fables.

Le tome se termine avec l’épisode #22 (oui la saga d’avant reprend les épisodes 23 à 27). On y découvre une Cendrillon travaillant sous couverture et dans le secret pour Bigby. Cette courte histoire est surtout l’occasion de nous montrer que Bigby reste malgré tout le Grand Méchant Loup, et qu’il se permet un peu trop facilement à franchir la ligne jaune…

Petit mot sur la lutte pour la mairie qui n’est pas occultée. Le Prince Charmant, tout en tentant (aussi surprenant que cela puisse paraître) de défendre les Fables, n’en oublie pas de déplacer ses pions (comme la Belle et la Bête ici) pour prendre la place du maire actuel.

Niveau dessin, hormis l’épisode 22 qui est signé Tony Atkins et qui n’est vraiment pas super beau, de par des traits un peu trop simplistes et semblant bâclés, cela reste du Mark Buckingham. Il maîtrise ses personnages (sauf Bigby qui ressemble toujours à rien sans bouche selon moi) et sait les mettre en valeur, les rendre vivants. Le tout est toujours aussi coloré et dans une mise en page variée et amusante (comme les pages en forme de fanions par exemple).

Fables Tome 5 : La Marche des Soldats de Bois

Bref, un très bon tome, très riche en action, et on assiste à une terrible et excitante bataille dans la rue entre les soldats de bois et nos Fables, mettant de côté (officiellement du moins) leurs querelles pour défendre leur liberté et repousser l’envahisseur. On rentre bien dans l’histoire, le tout est prenant, de bons dessins, un très bon tome. Vivement de voir comme les Fables vont tourner la page…