PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Et nous voici déjà au trentième numéro du Best of Cosplay. Dans cette sélection, vous retrouverez un pitchoune en Robin, plusieurs versions de Black Canary, Deathstroke et bien d’autres. Mais vous trouverez également des personnages très rares nous venant tout droit de la série I, Vampire (arrêtée trop tôt à mon goût).

Comme d’habitude, n’hésitez pas à laisser votre cosplay préféré dans les commentaires en fin d’article !

Commençons par un petit bout de chou dans le costume de Robin, version Damian Wayne. Ce Robin par Jackey est souvent aperçu dans les conventions. Vous pouvez le retrouver sur la page de sa soeur. On peut également retrouver GillyKins en Raven.

Passons maintenant à une Poison Ivy par Callie Cosplay, nouvelle venue dans le monde du cosplay.

Tout le monde connait maintenant le jeu Injustice : Les Dieux sont parmi nous, mais tout le monde ne connait pas le DLC Red Son. Petite séance de rattrapage avec cette Wonder Woman Red Son version Injustice par Evgeniya Rukavitsina.

Pour les nostalgiques de la belle Catwoman par Michelle Pfieffer, voici un cosplay inspiré par le personnage par Camille Wright photographiée par Javier Padilla.

Un monsieur cette fois dans la sélection. Voici Cadmus130 en Deathstroke, photographié pour Superhero Photography par Adam Jay.

Maintenant place à Alexa Karii, dans le costume de Aquawoman, mais aussi dans son costume revisité de Black Canary.

Encore une Black Canary, cette fois par Marie Doll Cosplay, photographiée par Michael Shum.

Décidément, Black Canary est très populaire ces derniers temps, peut-être à cause de sa présence à venir dans Arrow. Cette fois c’est Ryuu Lavitz qui porte le costume.

Pour finir, encore une Black Canary par Florencia Muir, mais nous la retrouvons également dans le costume de Mary Queen of Blood de I, Vampire, avec Andrew Bennett à ses côtés. Le photographe est Peck Gonzalez.


Les Best of Cosplay précédents :

Harley

Harley

Nul ne saurait décrire le monstre, aucun langage ne saurait peindre cette vision de folie, ce chaos de cris inarticulés, cette hideuse contradiction de toutes les lois de la matière et de l'ordre cosmique.