1. Avant les NEW 52

2. À partir des NEW 52

3. Les Autres Indispensables


Par Où Commencer Wonder Woman

Dernière partie parce que votre patron me fait signe que vous avez déjà perdu trop de temps à lire pendant vos heures de travail.

Amazonia (1998)

Amazonia

William Messner-Loebs et Phil Winslade nous plongent dans l’Angleterre de l’époque victorienne pour nous montrer une version de Wonder Woman dans cette époque ou l’Empire britanique devient de plus en plus mysogine et ou Jack l’éventreur fait des siennes. Diana, arrachée a son monde par la marine royale, se voit forcée à se marier avec le Capitaine Steve Trevor. Ele deviendra une héroine pour toutes les femmes opprimées de ce royaume gouverné par un terrible roi. Le résultat est beau, l’ambiance est plaisante et la lecture vraiment agréable.

The Blue Amazon (2003)

30_the_blue_amazon

Pour comparer avec un films, ici on est dans une ambiance Total Recall. On est sur une Mars terra-formée et un descendant de Steve Trevor tombe amoureux d’une danseuse d’un club douteux qui se fait appeler Blue Amazone à qui on a effacé la mémoire. On a des manipulations génétiques, Luthor, Cheetah, et d’autres, un mélange sympa de l’univers Wonder Woman et de SF par Jean-Marc et Randy Lofficier au scénario et Ted McKeever aux dessins.

Justice Riders (1997)

31_justice_riders

Et voici un western fantastique. 1873, la ville natale de l’US Marshall Diana Prince vient d’être complètement détruite par un sorcier fou, Felix Faust, et la belle a juré de la venger. Elle trouve l’aide de plusieurs personnages hauts en couleur comme le tireur le plus rapide Kid Flash, le guerrier cheyenne Hawkman, et le duo génial inventeur et mercenaire Ted « Beetle » Kord et Booster Gold. Chuck Dixon nous sert du steampunk sur les splendides illustrations de J. H. Williams III dont le découpage des cases est toujours aussi intéressant, des bordure de pages originales dans un style western. Dommage que ça soit si court.

Spirit of Truth (2001) / Vérité Triomphante (2002 – Soleil)

32_spirit_of_truth

Paul Dini s’étant lancé dans une série annuelle de graphic novel qui s’attaque à Wonder Woman, avec l’immense Alex Ross aux dessins. Ici elle essaie de remplir son rôle d’ambassadrice pour la paix en tant que Diana et non en tant que super-héroïne et se retrouvera au moyen-orient pour aider une femme. Elle est à nouveau dépeinte comme une femme chaleureuse et compatissante. Le scénario est intelligent et loin des clichés post-11 Septembre puisque d’une part Dini est bien au dessus de ça et de l’autre parce que cette histoire à été écrite avant ces événements. Les illustrations sont magnifiques. Un très bon moment de lecture.

The Once & Future Story (1998)

33_the_once_and_futur_story

Diana est appelée pour partir en Irlande. Son amie Julia Kapetelis a besoin de ses talents d’experte en antiquité et vestiges grecs pour étudier une tombe et plusieurs tablette de texte. On nous raconte deux histoires en parallèles, celle des écrits anciens et celle de l’époque de Wonder Woman, et toutes les deux traitent le sujet des violences conjugales. Trina Robbins au scénario nous livre une histoire très bonne et intelligente en nous donnant le point de vue des femmes, de leurs bourreaux et des héroïnes qui assistent à tout ça.

Les dessins de Coleen Doran sont assez sympathiques et on lit tout ça avec autant d’envie que cela nous laissera à réfléchir sur le sujet à la fin.

JLA League of One (2000) / Seule Contre Tous (2001 – Soleil)

JLA League of One

Si ce graphic novel de Christopher Moeller (scénario et dessins) porte le nom de JLA, il est pour moi une véritable histoire de Wonder Woman. Ici, la Justice League se retrouve confrontée à une terrible créature, rien de moins qu’un dragon ! Habituellement, c’est bien connu, le cerveau de l’équipe, c’est Batman. Mais quand il s’agit d’affronter une créature mythique, (les amateurs de chiroptères et de mecs à bottines rouges vont crier au scandale) ça n’a rien à voir avec la poursuite d’un clown, d’un type frustré qui parle à une marionnette, d’une machine détraquée ou de se disputer un caillou vert avec un chauve mégalo ! Face à une bête de cette envergure, il vaut mieux faire confiance à une vraie guerrière, une qui mange de l’hydre au petit déj. Je vous conseille donc cette histoire qui peut se lire indépendamment des autres en tant qu’aventure de mon amazone préférée.

The Legend of Wonder Woman (2015 – 2016)

LoWW

Titre numérique lancé fin 2015, The Legend of Wonder Woman a rapidement su s’imposer comme un titre phare de la gamme Digital First de DC Comics. Réalisé par une équipe créative jeune et dynamique, composée de Renae de Liz et de son mari Ray Dillon, la série se concentre sur les origines de l’amazone, de son entraînement sur l’île de Themyscira à son arrivée dans le monde des Hommes, où elle rencontrera Etta Candy et Steve Trevor. Commencer par cette version de l’histoire de Diana est une bonne idée, puisque l’essentiel des caractéristiques classiques du personnage y sont respectées et l’on découvre peu à peu l’univers qui entoure ses aventures. Nul besoin d’avoir des connaissances particulières en matière de comics pour aborder cette série, bien que des tas de clins d’oeil à l’histoire de l’amazone soient disséminés au fil des chapitres de cette saga qui s’annonce à la fois épique et intimiste. The Legend of Wonder Woman synthétise parfaitement l’esprit du personnage et l’on tient là le titre idéal pour les néophytes, qui voudraient se familiariser avec la super-héroïne la plus emblématique de l’écurie DC, qui mérite d’être mieux connue du grand public.

Wonder Woman : Earth One (2016) / Wonder Woman Terre Un (Urban – 2017)

Longtemps considéré comme une arlésienne, le récit de Grant Morrison et Yanick Paquette se sera offert une sortie en VO pour l’année des 75 ans de Wonder Woman et vient tout juste d’arriver dans la langue de Molière. Annoncé comme le premier volume d’une série de trois (?), cet ouvrage propose à la fois une redéfinition de l’Amazone dans la tradition de ce que souhaite réaliser la collection Earth One de DC Comics, mais, Grant Morrison oblige, est également un élégant et intelligent hommage à tout le travail accompli sur le personnage, et ce depuis sa création par William Moulton Marston. Les compositions complexes de Yanick Paquette participent également à l’hommage créatif et intentionnel, qui ont inscrit très rapidement ce livre parmi les meilleures oeuvres conscarées à l’Amazone. Dire que la suite se fera attendre est un doux euphémisme.

Wonder Woman : the True Amazon (2016)

Toujours pour les 75 ans de Wonder Woman, c’est un roman graphique original qui a été proposé par DC Comics, et également une histoire d’origines – qui auront donc été particulièrement nombreuses. Deux particularités à cet ouvrage néanmoins : la première, c’est que le récit se concentre véritablement sur la jeunesse de Diana sur Themyscira et explore la personnalité d’une jeune enfant protégée de toutes, chérie à tel point qu’un certain égoïsme prendra le pas. On y retrouve de nombreux éléments déjà inscrits par George Pérez lorsqu’il racontait les origines de la princesse Amazone – mais l’angle de la psychologie de l’enfant/adolescente est plus mis en avant, menant à nous montrer une Diana capricieuse dont le comportement mènera à de lourdes conséquences, qui permettront à cette dernière de s’élever moralement. A noter que la « True Amazon » du titre n’est pas celle que l’on croit. La seconde particularité, c’est que l’ouvrage est entièrement peint par Jill Thompson, artiste récompensée qui a eu à plusieurs reprises l’occasion de travailler sur Wonder Woman. Pour les amoureux d’un style différent, le coup d’oeil est clairement à jeter.

Voilà. Merci pour ceux qui sont allés jusqu’au bout de l’article. J’espère que ça vous aura plu, voire vous fera vous intéresser plus au personnage. Et euh… Clark, je t’avais bien dit de te tenir à ton slip…

32
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
22 Fils de commentaires
10 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
21 Auteurs du commentaire
jb681131Flash Express #20 - La production 100% DCP Avril 2016 | DCPlanet.frblackpantherThématique Spéciale - 75 ans Wonder Woman | DCPlanet.fralex67 Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Biggy
Biggy

Superbe travaille d’Alice, j’avais déjà eu la chance de le lire.

DarkChap
DarkChap

Bon dossier, qui pourrait presque s’appeler « tous les TPB post-Crisis existants » en fait. ^^

Une petite remarque, c’est Fourth World, par Four Worlds.

Billy Batson
Billy Batson

Très bon travail et très instructif, à part les New 52 je ne lis jamais du WW (j’ai essayé de me mettre à Perez mais je ne sais pas pourquoi, j’y arrive jamais…) et là je me dis que j’ai du travail !
Petite précision pour The Blue Amazon : le comics est l’amalgame de deux film expressionniste allemand à la sauce super-héroïne datant d’avant Total Recall : Le Dr Mabuse et l’Angle Bleu. C’est également le troisième volet d’une trilogie avec Superman et Batman précédemment.

TheRiddler
TheRiddler

Enfin!! Depuis le temps! :D merci encore alice (et freytaw, un ptit peu) pour ce beau dossier!

SwampThing
SwampThing

Wonder Woman ne m’ intéresse pas beaucoup mais j’vais lire le dossier pour choper l’envie :p

Aquaman
Aquaman

Super dossier Alice ^^

Harley
Harley

DE LA BALLE ! MERCI MADAME ALICE !

crazy-el
crazy-el

Perez, Perez, Perez, je veux Perez. lol

 »Face à une bête de cette envergure, il vaut mieux faire confiance à une vraie guerrière, une qui mange de l’hydre au petit déj.  » lol lol Et encore. lol

Un dossier digne d’une autre guerrière, bravo Alice.

Sasahara
Sasahara

Un dossier extraordinaire !
Tout simplement l »outil simple et clair qui me manquait pour m’y retrouver enfin dans la chronologie Wonder Woman – et passer à la phase achat en VO !

J e suis ravi ! Mille fois merci à Alice et bravo pour ce travail de romain qui n’aura pas été fait en vain, je peux le garantir !

Baccano
Baccano

Wow! Merci Alice!

Pipadou
Pipadou

Superbe dossier merci beaucoup Alice! (et Freytaw)
Vraiment envie de lire du Wonder Woman depuis les quelques histoires collectées dans les anthologies que j’ai pu lire et le film d’animation. Malheureusement, je n’arrive pas à suivre aussi vite que vos dossiers, mais cette merveille me servira de référence et de motivation pour ne pas être découragé de l’attente!

alice
alice

Et merci tout le monde. Z’avais vraiment envie qu’on arrête de voir WW comme la potiche de service. Z’éspère que ca donnera envie d’en lire pour de vrai à certains.

KeyoX
KeyoX

Comment ce dossier il tue !

merci !!

Sanasaki
Sanasaki

C »est très GENTIL d’avoir fait ce dossier alice :D.
Comme quoi Diana est une super-héroïne aux possibilités scénaristiques immenses.

Gotham Kid
Gotham Kid

A quand un « Par où commencer – Batman » ? ;)