9782365770484-couv-M244x367
Les points positifs:
  • Enorme classique
  • Les dessins de Mazzuccheli
  • La narration et la mise en page
Les points négatifs:
  • Ca peu être un peu vieillot pour certains, notamment la colorisation
  • Trop court

 

“Bienvenue à Gotham, Jimmy. C’est pas si moche que ça en a l’air.”


  • Scénario : Frank Miller – Dessin : David Mazzucchelli

Quand il avait six ans, Bruce Wayne a vu ses parents se faire assassiner sous ses yeux. Après un entrainement intensif, il revient à Gotham City pour mener une guerre sans merci contre le crime… mais ce ne sera pas facile. Face à la corruption des autorités de la ville et leurs liens avec la pègre, Bruce, sous le déguisement du vigilant Batman, va forger une alliance avec un policier nouveau venu à Gotham : le lieutenant James Gordon.

Batman Année Un c’est quoi?

C’est l’arrivée du Batman et de Gordon dans les rues de Gotham! De nouvelles origines pour le, les justiciers de Gotham.

YO1

Le premier, Bruce Wayne revient dans sa ville de naissance, qu’il avait quitté il y a 12 ans. Entraîné, confiant (peut-être un peu trop), avec un objectif en tête et aucun doute sur la façon de l’atteindre. Le second, vient prendre son nouveau poste de policier à Gotham. L’histoire se déroule donc sur un an, comme le titre de l’album l’indique.

Et la première chose qui me vient c’est le sentiment de fluidité et de rapidité. Tout cela est dû selon moi à deux choses. En premier, la découpe. On va commencer par le 4 janvier en haut de page, enchaîner avec le 12 février trois pages plus loin au milieu de la page. Les coupes sont franches, nettes et défilent les unes après les autres. En deuxième, l’alternance entre les actions de Batou et celles de Gordon. Là aussi ça défile. Tout cela grâce au talent de David Mazzucchelli. Car oui, pour cette réécriture des origines de notre héros, Frank Miller a eu l’excellente idée de laisser les pinceaux à un autre que lui.

D’ailleurs la question que l’on peut se poser est de savoir si Batman Année Un est vraiment centré sur Batman mais pas plutôt sur Gordon. Car le policier moustachu est le plus souvent mis en avant. J’irais même plus loin en me demandant si Batman Année Un n’est pas une mise en avant sur ce qui fait que Gordon ait autant confiance en Batman. Je pense sincèrement que c’est sur point crucial de la relation des deux justiciers de Gotham que Frank Miller a voulu appuyer.

Une fois de plus, Miller arrive à nous retranscrire l’atmosphère néfaste et mauvaise de Gotham comme si on y était. Le mal, la corruption y règnent. Et l’arrivée de Batou et de Gotham est comme une petite lumière dans les ténèbres. Autre grand point fort de Batman Année Un, les dessins de David Mazzucchelli. Ses planches sont justes somptueuses, un régal pour nos yeux.

YO3

L’édition d’Urban Comics quant à elle est de toute beauté! Grand format, beau et bon papier mat, encore un travail génialissime de l’éditeur. Avec en bonus un Blu Ray et un DVD ainsi qu’un sacré paquet de planches bonus de dessinateur.

Bref c’est culte, c’est immanquable! Frank Miller réécrit les origines du mythe Batman en réinventant la façon de faire un bon comics de par une narration et une découpe novatrice pour l’époque. Ajoutons à cela une vision dystopique de Gotham à laquelle s’oppose l’espoir que représente Batman, et une édition Urban d’une très grande qualité et vous obtenez un must-have.

7 Commentaires

  1. Très bonne review Biggy. :)

    J’ai adoré que ce soit au niveau de scénario que du dessin !

    Surtout qu’il n’est vraiment pas cher !

  2. Un scénario très fluide mêlant intrigue policière à origin story batmanienne sur une ambiance sombre et réaliste et de splendides dessins.. Un classique !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.