[Review VO] All-Star Western Vol. 1: Guns and Gotham 1
Les points positifs:
  • Jonah Hex
  • Le duo de scénaristes toujours en forme
  • Le style crado de Moritat qui colle au sujet
Les points négatifs:
  • Back-up sur El Diablo un peu faible
  • Le même style crado peut ne pas plaire à tous

“Ah ain’t alone… Ah got two friends with me !” – Jonah Hex


  • Scénario : Justin Gray, Jimmy Palmiotti – Dessin : Moritat, Jordi Bernet (sur “El Diablo”), Phil Winslade (sur “The Barbary Ghost”) – Couleur : Gabriel Bautista, Rob Schwager, Dominic Regan


Fin du XIXème siècle, Jonah Hex arrive à Gotham City… Et là normalement, si vous êtes une personne bien constituée, vous êtes déjà sur un autre onglet de votre navigateur web en train de commander le TPB (vous pouvez tenter les comic shop, mais j’ai un peu peur que vous vous y cassiez les dents, si vous en habitez en France tout du moins), sauf si bien entendu, vous avez déjà le bouquin chez vous. Pour les autres, je vais poursuivre, si vous le permettez. Jonah Hex arrive donc en ville pour une affaire de meurtres en série, perpétrés sur des prostituées. Oui, c’est tout de suite moins glamour. En même temps, je ne sais pas ce que vous attendiez de glamour de la part de Jonah Hex. La police locale a trop à faire pour s’occuper de ces histoires et embauche donc le chasseur de prime. Oui, c’est une autre façon de dire qu’ils sont graves dans la mouise. Dommage pour Jonah qui va devoir se coltiner le docteur Amadeus Arkham (ça vous dit quelques choses ? Vraiment ?) qui s’invite dans l’enquête. Bastons et mystères, voilà ce qui attend les deux compères d’infortune, avec en toile de fond, un Gotham City naissant dont la puissance et le chaos émergent doucement, portés par les vents du Far West.

all_star_western_vol01_4

Jimmy Palmiotty et Justin Gray reprennent ici leur titre Jonah Hex qu’ils ont conduit pendant plus de 50 numéros avant le relaunch. Il se voit un peu métamorphosé, déjà par son titre, plus “généraliste”, et son contenu. La série Jonah Hex était surtout composée d’histoire stand alone (excellente) axée sur le chasseur de prime défiguré. Ici, nous avons une histoire en arc (même si ça arrivait aussi de temps en temps dans l’autre série) et des back-ups portant sur d’autres personnages “western”, avec ou sans super-pouvoirs. Toujours dans le but d’étendre l’univers DC.

Et moi, je ne peux que dire une chose : j’adore. J’ai toujours aimé le style simple et efficace du duo Palmiotti/Gray, ils connaissent leurs personnages et aiment les mettre dans des situations cocasses ou tout simplement violentes. Les histoires ne sont pas forcément des “blockbusters” (même si ici pour le coup, ça y ressemble un peu), mais la force des situations est réelle et donne envie de se plonger corps et âme dans l’univers. Jonah Hex, le personnage, est maîtrisé de bout en bout. La réintroduction du vétéran de la guerre de sécession dans l’univers n’a pas lieu ici. On ne se prend pas la tête avec ces détails. Le personnage connaît déjà sa base de fan et il est probable que seuls les lecteurs de sa série viendront sur ce titre (même si j’invite tous les autres à le rejoindre, sinon je ne serais pas là à vous en parler !). Et Jonah Hex à Gotham… c’est suffisamment percutant et cocasse pour être intéressant. Même si c’est aussi du fan service gratos et pour peu qu’il croise les Wayne… Hum…

all_star_western_vol01_5

Et de l’autre côté, nous avons Amadeus Arkham et le travail sur ce “nouveau” personnage n’en est pas moins fascinant. Il servira beaucoup de narrateur, qui abordera Hex avec un brin de psychologie (histoire de revenir sur le personnage pour contredire ce que je dis plus haut, ça fera donc office de présentation pour le chasseur de prime). Et c’est juste excellent. On se retrouve d’un côté avec un Jonah Hex violent et solitaire, qui ne pinaille pas sur la façon de faire, et de l’autre, un docteur calme et limite froussard, qui préférera tout calculer avant d’agir. Inutile de dire que le duo va avoir du mal à se trouver. Et on pourrait penser que tout se met en branle de manière un peu capilotracté, mais il n’en est rien. Tout est parfaitement fluide et plaisant. Et on se met à fantasmer sur les “comment” et les éventuels “pourquoi”. Arkham étant un personnage historique pour la ville de Gotham. Comment va-t-il être amené à fonder cet asile que nous connaissons tous, et pourquoi ? On s’imaginerait presque que Jonah Hex n’est pas étrange à tout ceci. Mais je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas dans ce tome qu’on verra l’ombre d’une réponse.

all_star_western_vol01_2

Pour l’histoire en elle même, on est peu habitué à ce que Gray et Palmiotti prennent leur temps (du moins quand ils ne font pas des histoires stand alone). Encore une fois, la série se prête plus à une version TPB et peut mettre un peu de temps à se foutre en place. Mais cela n’en reste pas moins très plaisant à lire. Gotham est elle aussi très bien développée, et on remarquera l’intelligence des auteurs, avec la manière dont ils se rapprochent et absorbent les travaux récents de Scott Snyder sur la série Batman et notamment la mini-série Gates of Gotham qui a été publiée avant l’ère New 52. On prend du plaisir à voir les fondateurs de cette ville se tirer dans les pattes. La corruption prenant déjà une place importante dans cette ville sombre et gothique.

Les dessins de Moritat renforcent la personnalité de cette BD au combien différente, en terme de ton et de personnage du reste de la production mainstream. Certains pourront dire qu’il bâcle certaines cases ou pages. Mais c’est son style qui reste “tache” et “sale”, comme le veut ce personnage de Jonah Hex et comme le veut cette ville pourrie dès ses débuts. Pour moi, ce dessin atypique est un coup de coeur assuré, sans compter que malgré le côté crado assumé, cela reste super lisible et Moritat nous offre parfois le luxe de faire de beaux paysages bien remplis (les cases représentant le ville de Gotham du XIXème siècle sont justes à tomber !).

Tout comme le “sang” prend une place importante dans le récit (Jonah Hex est quelqu’un de bourrin à la base hein…) et qu’il est ici représenté de manière somme toute assez simple, comme des taches rouges qui viennent parsemer les planches, renforçant cet aspect crado et négligé que j’affectionne particulièrement. Y’a pas à dire, c’est vraiment un excellent premier tome. L’histoire se conclut et débouche sur une seconde, qui annonce de l’ampleur et du complot comme jamais ! J’ai hâte d’y être.

all_star_western_vol01_1

Un petit mot tout de même sur les deux back-ups de ce premier tome. La première histoire reprend le personnage de El Diablo, un homme possédé par un démon. Ce dernier peut sortir et s’exprimer si on assomme son hôte. S’en suit un carnage généralement pas beau à voir pour les méchants. Surtout qu’ici, on a affaire à une histoire de zombies (ils sont partout oui…).

Le second back-up est à mon sens plus intéressant. Il présente le personnage de The Barbary Ghost, qui n’est rien d’autres qu’une jeune asiatique utilisant l’illusion pour fondre sur ses ennemis. Un personnage en quête de vengeance. On y dépeint ici ses origines et sa première affaire. Traitement classique en soit, mais idée intéressante et qui j’espère se verra reprise par la suite !

Les dessins ne sont pas de Moritat sur ces back-ups, mais restent dans un style similaire, qui tire un peu plus vers le cartoon. Ça se prête plutôt bien au contexte aussi. Amusant d’ailleurs de constater certaines ressemblances avec le style d’une BD comme Lucky Luke dans les pages de la BD sur El Diablo. Les univers, en dehors du cadre western, n’ont que peu de rapport entre eux, mais ça fonctionne tout de même.

all_star_western_vol01_3

Vous l’aurez compris, cette anthologie Western me plaît énormément et je n’en suis franchement pas déçu. J’avais un peu peur du changement de formule, vu que j’étais particulièrement fan de la série Jonah Hex (qui n’a toujours connu qu’un succès d’estime, hélas), mais je suis maintenant complètement rassuré. Et j’ai une nouvelle fois, hâte découvrir la suite !

12 Commentaires

  1. Une de mes séries favorites dans les New52, même si j’ai clairement une préférence pour les numéros du deuxième volume avec un back-up que je trouve bien plus intéressant.

    • Clairement, l’histoire va en s’améliorant, et c’est vraiment un bonheur ! Tu lisais la série Jonah Hex avant les New 52 ? Je crois, qu’avec les derniers numéros, le duo de scénariste ont atteint leur meilleur. Cela ne n’engage que moi mais c’était vraiment génial.

  2. J’aime beaucoup tes audaces dans les titres chez DC. All-Star Western était un titre que j’aimais bien. Cette série a débuté en 1951 jusqu’en 1961. Les No.2 à 11 ont racontaient les origines de Jonah Hex. Bien sûr El Diablo son nom apparaît. La série avait été interrompue, elle a reprise en 1970 jusqu’en 1972. J’aime bien le relauch de cette série, le lien qui est fait avec Gotham. On va sûrement voir d’autres personnages qui existaient aussi. On verra.

    • Merci, et moi j’aime beaucoup ta culture DC qui permet toujours d’approfondir à chaque fois le sujet :D
      J’avoues que pour El Diablo ou The Barbary Ghost, je découvre vraiment les personnages avec ce relaunch. Dans le tome 2 (et à la fin du tome 1) on voit apparaitre Nighthawk et Cinnamon. Ca te parle ?

      • Pour faire histoire courte Nighthawk et Cinnamon faisaient équipe dans une autre série de comics Western ”Weird Western Tales” dans les années 70, 1978 je crois, avant ou après je me souviens plus bien.

      • Leur histoire et leur connexion sont assez singulière. Je ne suis pas surpris qu’ils aient vu le jour dans cette série ! Merci pour l’info :)

  3. Décidément un titre à part et qui a une place bien particulière dans mon coeur maintenant que je la découvre. Je suis vraiment tombé amoureux des dessins de Moritat, ses personnages et les décors incroyables qu’il a pu sortir sur Gotham…juste woaw!
    Prenant le train en route, je ne connaissais pas l’équipe à l’oeuvre sur ce titre mais ces deux premières aventures du duo Hex-Arkham sont superbes, je me réjouis de lire les deux tomes suivant…bref, l’amour fou!
    Par contre j’ai eu du mal avec l’histoire back up sur El Diablo (je n’ai pas plus que ça accroché à l’idée, mais ça grandira en moi et certainement que plus tard j’apprécierai davantage (ou non) ce personnage. Les dessins ont eu l’effet d’une douche froide sur moi les premières secondes tellement il m’était dur de ne plus voir Moritat)…heureusement que le second back up est de meilleur qualité, histoire de terminer le tome sur une bonne note/impression.
    Merci pour ta review qui m’a fait découvrir (et patienter jusqu’à l’obtention de) cette merveille.

    • El Diablo n’a pas fait d’autres apparition pour le moment dans le titre. Donc pour le coup, je doute que tu sois plus intéressé ! Perso, les dessins de ce back-up m’ont amusé pour leur ressemblance avec les Lucky Luke de Morris, mais très vite fait :)
      Très très heureux en tout cas que la série t’aie plue et convaincue !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.