Review TV – Legion of Super-Heroes

legion of super-heroes

Dédié à la Legion of Super-Heroes, ce nouveau film d’animation s’inscrit dans le Tomorrowverse, dont il est déjà le sixième volet. Comme souvent quand il est question de la Légion, un membre de la Super-family ne se trouve pas loin, et c’est ici Supergirl qui partage les projecteurs.

Supergirl feat. Legion of Super Heroes

Le titre de ce long-métrage est en réalité quelque peu trompeur puisqu’il ne s’agit pas à proprement parlé d’un récit se centrant sur la Légion mais bien davantage sur Kara Zor-El. Le film s’ouvre en effet sur la destruction de Krypton, ce dont on se serait volontiers passé tant la revoir constamment devient lassant, quand bien même elle nous est présentée autrement que par les yeux de Jor-El. Heureusement, ce passage n’est pas inutile pour autant puisqu’il permet surtout de présenter un bref aperçu de la vie sur Krypton qui manquera tant à Kara. La suite du film nous fait en revanche rapidement échapper au déjà-vu (notamment dans le film d’animation Superman/Batman Apocalypse) et envoie la toute jeune Supergirl dans le 31ème siècle, que son cousin Kal-El espère plus à même de lui convenir. Bref, c’est bien son arc narratif qui structure tout le récit.

Review TV - Legion of Super-Heroes 6

Une fois arrivée dans le futur, Kara rejoint d’autres jeunes en quête de repères au sein de l’académie de la Légion, qui forment les héros de demain. Là-bas, elle y rencontre plusieurs personnages de second plan dont les talents sont relativement inoffensifs individuellement (voir drôles), mais qui deviendront redoutables en équipe. Parmi eux se trouve notamment Mon-El de Daxam et Brainiac 5 de Colu, que les fans de la série TV Supergirl reconnaîtront, bien que leur caractérisation et leur utilisation soient ici assez différentes.

Les amateurs de la Légion pourront en revanche être assez frustrés puisqu’il s’agit quasiment des seuls personnages de l’équipe vraiment connus qui sont mis en avant, une relation en particulier primant clairement sur le reste et constituant le cœur du film. Si on appréciera le parallèle plutôt malin établit entre les deux personnages concernés et leur amusante rivalité, on regrettera en revanche un passage largement forcé et niais dans la romance. Ni le film, ni Kara n’en avaient besoin.

La menace (trop) fantôme

Qui dit super-héros dit super-vilain, et nous ne sommes pas bien gâtés à ce niveau. Le récit parvient pourtant à intriguer par le mystère brodé autour de l'énigmatique Dark Circle, qui ne se montre finalement pas à la hauteur de son potentiel. Les révélations sont exposées trop précipitamment et, semble-t-il, pas intégralement si l’on en croit la scène post-générique qui tease un dessein plus grand. Il y a tout de même de l’idée et une certaine ambition, notamment le design de l’antagoniste qui verse surprenamment dans l’horreur, mais de façon trop grotesque. Le récit perd alors en intérêt et se finit dans un troisième acte trop verbeux mais toutefois plaisant quand les projecteurs se braquent sur les légionnaires en herbe.

Les aspirants à la Légion des Super-Héros

Un dessin pas très animé

Quand l’ancien univers de films d’animation posait problème dans son style graphique, ce Tomorrowverse plaît davantage grâce à ses contours épais et ses proportions mieux équilibrées. En revanche, l’animation en elle-même peine à convaincre tant elle manque de dynamisme. En dehors des scènes d’action qui font le boulot, tout est trop rigide. Les scènes de dialogues sont parfois mal coupées et la “caméra” mal placée, résultant en des silences bien gênants. Pour ne pas aider, les acteur.rice.s manquent d'intensité dans leur jeu, rendant le tout un peu trop plat. On se retrouve alors avec un résultat occasionnellement laborieux et qui manque de vie.

Ce film Legion of Super-Heroes a pour lui de mettre en avant des personnages qui n’ont pas souvent l’occasion de briller, mais tout en les laissant pour la majorité en arrière-plan au profit de Supergirl, qui est la véritable protagoniste. Les légionnaires n’y sont de toute façon pas vraiment perdants puisque le récit s’avère globalement moyen, partagé entre une première moitié vraiment sympathique et une seconde qui s'enlise dans un affrontement inintéressant contre une menace transparente.

Kara, dévastée par la perte de Krypton, lutte pour s’adapter à sa nouvelle vie sur Terre. Son cousin, Superman, lui sert de mentor et lui propose de quitter son espace-temps pour rejoindre l’Académie de la Légion au 31e siècle, où elle se fait de nouveaux amis et un nouvel ennemi : Braniac 5. Pendant ce temps, elle doit faire face à un mystérieux groupe appelé le Dark Circle, qui cherche une arme puissante conservée dans le coffre de l’Académie.

En passant par les liens affiliés BDfugue/FNAC/autres présents sur le site, DCPlanet.fr reçoit une faible commission. Qu’importe le montant de votre panier, vous nous aidez ainsi gratuitement à payer l’hébergement, modules, et autres investissements pour ce projet.

Mocassin

Mocassin

Ma bio est en mission sur Warworld, elle reviendra dès que possible.
DC COMICS : L'ENCYCLOPEDIE ILLUSTREE

DC COMICS : L'ENCYCLOPEDIE ILLUSTREE

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

À lire aussi

Promo -14%
Shazam : La Rage Des Dieux [4K Ultra HD - Edition boîtier SteelBook]

Shazam : La Rage Des Dieux [4K Ultra HD - Edition boîtier SteelBook]

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Rejoignez la discussion

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Valbuzz
Invité
Valbuzz
18 jours il y a

Où peut-on le voir ? Je ne le trouve absolument nulle part 🤷‍♂️

DC Universe FRA

Rejoignez la première et la plus grande communauté non officielle DC Comics Francophone et participez aux discussions Comics, Films, Séries TV, Jeux Vidéos de l’Univers DC sur notre Forum et serveur Discord.

superman
1
0
Rejoignez la discussion!x