PARTAGER
nightwing infinite t2 cover
nightwing infinite t2 cover

Nightwing Infinite Tome 2 – Urban Comics – 24 euros

  • Scénario: Tom Taylor
  • Dessin: Bruno Redondo

Il ne fait aucun doute que Nightwing Infinite fait partie des meilleures lectures de tout le catalogue DC Infinite. Pas besoin d’être riche, tout puissant ou de côtoyer des dieux pour attirer le succès. Et ce deuxième tome le démontre avec brio avec via le duo talentueux Tom Taylor/Bruno Redondo aux commandes. Intitulé Cible: Grayson, ce deuxième volume mettra au premier plan Nightwing mais plus encore Dick Grayson pour qui on a mis un prix sur sa tête. Heureusement, ce dernier n’est dénué ni de volonté, ni d’alliés de choix pour aller au bout des projets d’avenir qu’il réserve pour la ville de Blüdhaven.

nightwing infinite t2 image

UNE DÉMONSTRATION DE NARRATION

Ce deuxième tome de Nightwing Infinite s’ouvre avec le fameux chapitre #87, non pas parce qu’il a été nominé aux Eisner Awards de 2022, mais parce que c’est tout simplement excellent. Il n’y a aucune chance que vous en sachiez davantage sur son contenu, car il vaut clairement sa lecture sans spoiler. Sachez juste qu’à lui seul ce chapitre justifie l’achat de ce volume. Vraiment. Tom Taylor et Bruno Redondo y font la démonstration une nouvelle fois de leur talent conjoint pour nous proposer quelque chose de rare, sans temps mort, que même le bruit de l’eau bouillante qui coule de votre cuisinière ou d’une alarme incendie ne sauraient arrêter votre lecture. Une vraie leçon de narration qui vous marquera très certainement et qui pourrait placer le titre Nightwing dans votre estime comme une des meilleures séries, si ce n’est la meilleure, que vous ayez lu cette année chez les super héros urbains.

Si seulement cela s’arrêtait là. Heureusement que non. Ce deuxième tome est plus riche que le précédent en terme de contenu en terme de pages et d’histoire: sept numéros de la série Nightwing, deux numéro bonus avec l’Annual 2021 (scénario: Tom Taylor) et Batman Urban Legends #10 (scénario: Tini Howard). On ne s’attardera pas sur celui-ci car il n’apporte pas grand chose au personnage, et Tom Taylor a déjà abordé ce même thème dans le tome précédent, et en mieux d’ailleurs. Pour en revenir à la trame principale, elle reprend après les évènements du tome précédent, et met en avant la tentative de Dick de tenir tête aux individus de pouvoir sans scrupules et de rester fidèle à ses promesses. Pour cela, le scénariste va s’inspirer de tout ce qui fut instructif dans la vie du héros et qui ont façonné l’homme qu’il est aujourd’hui, que ce soit de ses anciennes expériences ou de ses rencontres.

nightwing infinite t2 image3

L’HÉRITAGE DE BATMAN, D’ALFRED, DE MARK ET DE GEORGE

Il y a bien longtemps que dans les mémoires le nom de Dick Grayson n’est plus aussi rattaché au manoir Wayne. Le personnage a hérité des idéaux et des valeurs de ses mentors. Cet aspect est à plusieurs reprises mis en évidence en alternant scènes du présent et scènes du passé par le biais de flashbacks qui reviennent sur sa période de jeune Robin, de Teen Titan ou à ses débuts en tant que Nightwing. Alfred, Bruce et Batman, toutes ces figures lui ont inculqué la bienveillance et l’esprit d’équipe. Si aujourd’hui on peut le voir recueillir un chien, être en phase dans une relation avec Barbara, être un modèle pour le fils de Superman ou encore devenir le philanthrope de Blüdhaven, c’est parce que Tom Taylor a conscience de ce qu’il hérite de ses pairs. Il rendra d’ailleurs un hommage solennel à George Perez et à Marv Wolfman, immenses figures du milieu du comics et qui ont beaucoup contribué au personnage de Robin/Nightwing.

Côté graphisme, il y a un autre constat à faire et il faut remercier les artistes de ne pas avoir fait évoluer le personnage dans autre direction: Dick Grayson est un acrobate né. Il serait inconcevable de le montrer dans une super armure volante ou des super pouvoirs juste pour faire cool. Au contraire, voir le personnage chuter ou plonger dans les airs font de lui l’un de ceux qui sait le mieux jouer avec la gravité. Le dessin de Bruno Redondo suffit à lui seul pour servir la narration des séquences. On se retrouve au final avec un récit qui n’est ni verbeux, ni saturé de bulles de dialogues. Pour les besoins du scénario, Nightwing va avoir droit à des améliorations de son costume, et le dessinateur profitera cette opportunité pour y ajouter un accessoire qui ravira les téléspectateurs de la série Les Nouvelles Aventures de Batman de 1997.

nightwing infinite t2 image3

Il n’y a pas à chipoter, si vous avez aimé le premier, vous aimerez encore plus ce deuxième tome de Nightwing Infinite. C’est un quasi sans faute en terme de récit sur un héros urbain, de caractérisation de ses personnages et de narration par le biais de l’image uniquement. L’équipe Tom Taylor/Bruno Redondo, déjà à l’œuvre des titres Injustice 1 & 2, Suicide Squad Renégats ou Superman Son of Kal-El, font des merveilles avec ce personnage. Et bien que son nom ait une connotation avec la nuit, Nightwing baigne dans la lumière. Ce qui montre à quel point ce héros est signe d’espoir et de positivité. C’est très encourageant pour la suite en tout cas.

Fish talker

Fish talker