Review VF – Flash Infinite Tome 1 : En un clin d’œil

flash infinite t1 cover
flash infinite t1 cover

Flash Infinite Tome 1 – Urban Comics – 16€

  • Scénario : Jeremy Adams
  • Dessin : David Lafuente, Brandon Peterson, Marco Santucci, Jack Herbert, Kevin Maguire, Fernando Pasarin

Après Wonder Woman, Batman et Superman, voici le quatrième titre DC Infinite consacré à un héros solo de DC. Et qui de mieux que le speedster écarlate pour prendre le relais, d’autant plus qu’il semble signer le grand retour de Wally West sur le devant de la scène. Ou peut être pas en fin de compte. En effet, l’ex-Kid Flash a décidé de raccrocher les crampons pour se concentrer sur sa famille dont il était séparé depuis longtemps et qu’il a enfin pu retrouver. Bien décider à couper son lien avec la Force Véloce, tout ne se déroule pas comme prévu, et le voilà transporté à travers l’espace-temps en intégrant le corps de différents speedster.

THE FLASH DANS LES LIBRAIRIES EN 2022

Avant toute chose, il faut savoir que ce premier tome de Flash Infinite doit se lire en prenant en considération que l’intrigue se situe avant DC Infinite Frontier. En effet, sorti en janvier 2022, ce gros volume nous narrait le récit d’un Flash, Barry Allen, impliqué dans une autre mission bien loin de la Terre. Vous risquez donc d’être perdu dans la chronologie et l’ordre des évènements. Et c’est pour cela qu’il y a deux cas de figure qui se présentent. Soit vous êtes uniquement intéressés par la lecture des récits solos de Flash, et vous oubliez le reste. Soit vous devez considérer que l’histoire de ce premier tome Flash Infinite se situe grosso modo entre Batman Death Metal Tome 4 et DC Infinite Frontier.

Cet aparté étant terminé, il est temps d’aborder le point essentiel de ce tome: Wally West. A l’instar de quasiment tous les héros majeurs de DC, plusieurs personnes ont porté le costume ou partagé l’héritage de Flash. Techniquement, Wally West est le troisième Flash. Beau-neveu de Barry Allen, à qui il succèdera pendant plusieurs décennies, il a connu pendant l’époque DC Rebirth une période de dépression profonde car il avait été effacé de la réalité, et donc de la mémoire de ses proches. Cette caractérisation du personnage a fait couler pas mal d’encre et de sang chez les lecteurs à cause de la direction éditoriale de l’époque sur le personnage (coucou Heroes in Crisis, hello Flash Rebirth). Ce n’est qu’après la fin de la période Rebirth que Wally retrouve enfin sa famille, et qui le pousse aujourd’hui à raccrocher sa carrière de justicier.

flash-infinite-t1-image1

LE VRAI TITRE DU TOME : WALLY WEST INFINITE

Ainsi, pour les raisons citées ci-dessus, le récit se veut une histoire qui essaie de réconcilier les lecteurs avec Wally West, et aussi permettre aux nouveaux lecteurs et lectrices de connaitre le personnage pour ses valeurs comme son rôle de père qu’on avait peu vu avant. Il est toujours bon de rappeler que ce dernier a marqué le public,et qu’il est souvent considéré comme le meilleur Flash mais aussi le plus rapide. Alors, quand le tome commence sur cette note qui sonne le glas, beaucoup de questions se posent quant à la postérité de l’ex-Kid-Flash-anciennement-traumatisé-et-à-nouveau-père-de-famille. Le scénariste Jeremy Adams pose sa question, et laisse son protagoniste trouver la réponse durant ses visites (très) succinctes dans le corps de différents speedsters.

Vous l’aurez compris, ce tome ne traitera absolument pas de Barry Allen, du moins pas au premier plan. Ce dernier est complètement mis en retrait pour former avec Mr. Terrific et Green Arrow un trio aux personnalités bien distinctes (l’expérimenté de la Force Véloce, le scientifique et le pragmatique) qui tente de venir en aide à Wally. Même l’antagoniste, celui qui a œuvré au court-circuit de la Force Véloce, est très peu considéré et son apparition reste anecdotique. D’ailleurs, la partie graphique est très complice de la narration, et l’accompagne avec pas moins de six dessinateurs pour cinq numéros. Une hétérogénéité dans les styles de dessins qui risque de ne pas plaire à tout le monde.

flash-infinite-t1-image2

Pour celles et ceux qui ont suivi Flash Rebirth, le changement de scénariste pour ce Flash Infinite semble annoncer de meilleurs auspices. Là où Joshua Williamson, son prédécesseur, inventait des concepts qu’il n’exploitait plus dans les numéros suivants (ex: la tempête de Force Véloce, les autres Forces, ou la Force véloce négative), Jeremy Adams préfère miser sur la caractérisation psychologique de son protagoniste, Wally West. De par cette volonté, l’auteur réconcilie le lecteur avec le héros face au traitement du personnage depuis 2016. Espérons que le deuxième tome soit écrit avec le même soin.

En passant par les liens affiliés BDfugue/FNAC/autres présents sur le site, DCPlanet.fr reçoit une faible commission. Qu’importe le montant de votre panier, vous nous aidez ainsi gratuitement à payer l’hébergement, modules, et autres investissements pour ce projet.

Picture of Fish talker

Fish talker

DC Comics : L'Encyclopédie (mise à jour et augmentée) / Edition augmentée

DC Comics : L'Encyclopédie (mise à jour et augmentée) / Edition augmentée

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

À lire aussi

Shazam La Rage des Dieux [4K Ultra HD + Blu-Ray]

Shazam La Rage des Dieux [4K Ultra HD + Blu-Ray]

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Rejoignez la discussion

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

DC Universe FRA

Rejoignez la première et la plus grande communauté non officielle DC Comics Francophone et participez aux discussions Comics, Films, Séries TV, Jeux Vidéos de l’Univers DC sur notre Forum et serveur Discord.

superman
0
Rejoignez la discussion!x