PARTAGER
nightwing infinite cover
nightwing infinite tome 1 cover

Nightwing Infinite Tome 1 – Urban Comics – 16€

  • Scénario : Tom Taylor
  • Dessins : Bruno Redondo, Adriano Lucas

Il est des personnages que l’on apprécie pour leur histoire, leur sympathie ou leur identification vis à vis du lecteur. Et on peut dire que Dick Grayson fait partie de cette catégorie. Si en plus, vous réunissez le duo Tom Taylor au scénario et Bruno Redondo au dessin pour annoncer le retour du personnage dans Nightwing Infinite, alors tous les signes semblent réunis pour passer un bon moment de lecture, n’est ce pas?

LE HÉROS DONT BLÜDHAVEN A BESOIN. NIGHTWING OU DICK GRAYSON?

Si la ville de Gotham est le fief de Batman, alors Blüdhaven est clairement celle de Nightwing. Toujours aussi gangrénée par le crime et la corruption, le héros fait son retour autour d’une affaire de cœurs arrachés tout en gardant un œil sur la nouvelle maire aux commandes de la ville, une certaine Zucco. En parallèle, son alter ego Dick Grayson, doit s’occuper d’un héritage que lui a transmis Alfred Pennyworth. Désirant s’investir pour améliorer durablement la qualité la vie à Blüdhaven, il voudrait en faire profiter les plus nécessiteux, comme ceux qui ont perdu un bien ou une personne, mais il cherche encore la meilleure manière.

Bien que Nightwing Infinite conserve la numérotation débutée avec Nightwing Rebirth, Urban Comics a décidé de passer outre la période Ric Grayson du héros suite à son accident survenu Batman Rebirth Tome 9, pour se concentrer vers un nouvel avenir. Ainsi, avec l’arrivée de la nouvelle équipe artistique, ce tome peut être considéré comme un nouveau point d’entrée sur le personnage car il ne reprend quasiment rien de ce qui a été développé précédemment. La seule révélation qu’il faut accepter, c’est bien entendu la mort d’Alfred, qui constitue un élément majeur dans la caractérisation que veut installer Tom Taylor, le scénariste, au personnage. En effet, ce dernier souhaite autant ancrer Dick que Nightwing à Blüdhaven avec la fortune qu’il vient d’acquérir.

Review VF - Nightwing Infinite Tome 1 : Le saut dans la lumière 10

UNE IDENTIFICATION TOUJOURS AUSSI JUSTE

S’il y a longtemps que Nightwing n’est plus le premier Robin de Batman, il parait toujours récent de le considérer comme réellement indépendant de son mentor, à cause de son passé et de son entourage. Pourtant le personnage n’a plus rien à prouver et s’est bâti une renommée solide grâce au travail de Chuck Dixon, Grant Morrison, Scott Snyder ou plus récemment Tim Seeley. Nightwing n’est pas Batman. Et même s’il fait partie des candidats potentiels pour reprendre le rôle du Chevalier Noir, il est fort peu probable qu’il en conserve les méthodes. Aujourd’hui, c’est au tour de Tom Taylor d’écrire sur le héros, et ce n’est sans doute pas un hasard.

Si ce nom ne vous dit pas grand chose, sachez que ce dernier a œuvré sur les titres Earth 2, la série Injustice et sa suite, DCeased ou encore Suicide Squad. En parallèle, l’auteur est également très actif sur la série Superman : Son of Kal El où il met en avant Jon Kent. DC a confié les rennes de l’héritage de deux de ces héros majeurs, et c’est clairement pour marquer leur différence vis à vis de leurs paternels. En ce qui concerne Nightwing, Taylor fait tout pour mettre en valeur dans la lumière ou le fait intervenir au niveau de la rue comme dans la scène du chien. Il montre également son caractère plus terre à terre à travers son appartement et les endroits qu’il fréquente pour manger à l’extérieur. Le discours est tellement simple et accessible qu’on s’immerge complètement dans l’histoire.

Review VF - Nightwing Infinite Tome 1 : Le saut dans la lumière 11

LE DUO DYNAMIQUE

Il n’y a pas que Batman et Robin qui forment la paire, mais aussi Taylor et Redondo. Parmi toutes les séries citées ci-dessus, la plupart sont des fresh starts ou des nouvelles créations. Et Bruno Redondo a collaboré avec Tom Taylor sur plusieurs d’entre elles. Côté scénario, l’auteur peut plus facilement se détacher de la continuité pour orienter son écriture vers sa vision propre. Dans Nightwing Inifinite, Taylor excelle à nouveau son talent dans la caractérisation de ses personnages et de leur relation. Dans ce tome de six numéros, on croisera pas moins de 6 personnages centraux avec chacun une relation propre à Nightwing et/ou Dick. L’auteur prend le pari de retravailler le passé des Flying Grayson à coup de continuité rétroactive. A voir comment il développera cela tout au long de son run.

Pour ce qui est du dessin, on est également sur une valeur sûre avec Bruno Redondo. Parmi ses récents travaux sur Injustice 2 ou Suicide Squad Renégats, l’auteur met toujours aussi bien en valeur ses personnages en situation. Mais, là où on voit que le dessinateur est monté d’un cran, c’est dans le découpage ou les plans d’exposition. Le dessinateur a montre qu’il maitrise sa mise en scène et qu’il peut avoir un style très diversifié. Rarement on voit ce style de graphisme, et il est important de le mentionner.

Review VF - Nightwing Infinite Tome 1 : Le saut dans la lumière 12

Démarrage réussi pour Nightwing Infinite qui signe le retour d’un des héros les plus « cools » et apprécié de l’écurie DC. L’arrivée de Tom Taylor/Bruno Redondo sur le titre était attendue, et le duo remplit parfaitement le cahier des charges avec un personnage qui se veut toujours plus accessible pour le lecteur. Tout en apportant de nouveaux enjeux, l’histoire ne se perd pas dans une continuité déjà très dense car il n’est pas nécessaire d’avoir lu Nightwing New 52 ou Nightwing Rebirth. Ainsi, Nightwing Infinite ne constitue pas qu’un nouveau point d’entrée sur le personnage, mais surtout une entrée de qualité.

Fish talker

Fish talker