PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Bienvenue pour les Highlights revenant sur les sorties VO de DC du 21 décembre. On espère que vous avez passé un joyeux Noël pour ceux qui le fêtent, mais on oublie pas de vous parler de nos petites lectures de la semaine, dont One Dark Knight, la série Black Label de Batman de Jock.

LES COUPS DE CŒUR

Highlights de la semaine #160 (Batman : One Dark Knight, Catwoman : Lonely City,...) 11

Supergirl : Woman of Tomorrow #6

Scénario : Tom King

Dessins : Bilquis Evely

Pour ceux qui arrivent encore à se plaindre de cette série, parce que « C’est pas une série Supergirl… C’est juste de l’héroïc fantasy basique. Tom King fait ce qu’il veut des personnages qu’il utilise. Il ne les respecte pas. », ce numéro est fait pour vous.

L’auteur revient à la base du mythe de Supergirl qui, à l’inverse de son cousin, n’a pas pu éviter la vision d’horreur qu’a été la destruction de Krypton. Petit à petit, il nous raconte comment l’héroïne a été marquée par ces événements et ceux qui ont suivi, en perdant son enfance, sa confiance en autrui, sa confiance en elle-même, son espoir, son innocence. Et plus on avance dans ce numéro, plus on comprend l’importance de ce que nous raconte Tom King depuis le début de son run. Déjà parce que Ruthie est l’exacte opposée de Supergirl au même âge, déterminée, innocente, confiante. Une enfant. Ensuite parce que chaque instant passé avec elle, chaque épreuve surmonté à ses côtés l’ont amené à réviser chacune des choses qui lui ont fait défaut précédemment. Entre son enfance et aujourd’hui, Supergirl a changé. Entre le premier numéro et celui-ci, Supergirl a changé. Et bien qu’elle ne puisse pas retrouver son innocence perdue, elle a maintenant le pouvoir de ne pas faire subir le même sort à son compagnon d’aventure.

Avec ce numéro, Tom King arrive encore une fois à nous toucher au plus profond de notre âme. Et Bilquis Evely à éblouir nos yeux de paysages flamboyants. Supergirl : Woman of Tomorrow est un chef d’œuvre et mérite largement son titre de meilleur comics de l’année !

– Justafrogg

LES VALEURS SURES

Highlights de la semaine #160 (Batman : One Dark Knight, Catwoman : Lonely City,...) 12

Batman : One Dark Knight #1

Scénario : Jock

Dessins : Jock

C’est au tour de Jock de proposer sa vision de Batman à la fois aux dessins et au scénario avec une traversée de Gotham City pour transporter un nouveau vilain nommé E.M.P., qui a donc des pouvoirs électromagnétiques.

C’est évidemment très réussi visuellement. Bien qu’il tarde à vraiment nous impressionner, Jock a un vrai talent pour mettre en scène le Chevalier Noir. En plus, l’idée de placer l’histoire lors d’une nuit d’été crée de belles opportunités au niveau des couleurs.

Pour ce qui est du scénario, on s’y perd un peu, mais la course contre la montre et l’implication de plusieurs gangs prêts à capturer E.M.P. crée une certaine tension. On nous rappelle régulièrement la temporalité et les lieux grâce à la carte de la ville qu’il nous replace à deux reprises, bien qu’une connaissance de la géographie de Gotham simplifie sûrement les choses. Le personnage de Vasquez amène un conflit plus éthique en préférant enfermer les criminels à Blackgate malgré un besoin de soins psychiatriques en s’appuyant sur les failles de l’asile d’Arkham qu’on connaît tous. Il y a donc deux fronts durant cette nuit d’été forte intéressante.

– Sledgy7

Highlights de la semaine #160 (Batman : One Dark Knight, Catwoman : Lonely City,...) 13

Catwoman : Lonely City #2

Scénario : Cliff Chiang

Dessins : Cliff Chiang

Ce deuxième numéro m’a plus conquis que le premier, qui était déjà très sympathique. Chiang dessine des planches assez chargées mais toujours bien construites, avec de belles couleurs, surtout dans les flashbacks. Il utilise les vieux personnages classiques pour créer de l’introspection facilement, mais ça marche, même si c’était pas nécessaire de nous parler des problèmes de coke du Riddler pour expliquer son excentricité d’antan. Le passé de cet univers flirte beaucoup avec le Silver Age et le Batman ’66 en tout cas, c’est assez cool de ce côté.

L’auteur/artiste développe bien plus son propos ici. Dans cette Gotham ultra-sécuritaire sans justicier, la place des héros et vilains de l’univers DC est dans un merchandising à outrance. Il y a un travail sur la mode dans cette série et Chiang en profite pour y placer plein de références, mais il en ressort surtout un gros capitalisme sur les gloires du passé. Il s’oppose au désir de liberté de Catwoman, devenant un symbole anti-système en reprenant ses activités de voleuse et en créant indirectement un début de mouvement de rébellion contre la milice et le maire Harvey Dent.

– Sledgy7

LES DÉCEPTIONS

Highlights de la semaine #160 (Batman : One Dark Knight, Catwoman : Lonely City,...) 14

Wonder Woman : Evolution #2

Scénario : Stephanie Phillips

Dessins : Mike Hawthorne

On avance toujours pas au bout du deuxième numéro. Pas dégueu niveau dessin, sans être remarquable, l’histoire n’a toujours pas dépassé le pitch de base, parce qu’une baston prend toute la lecture. Remarquez, on n’a pas le temps de s’ennuyer quand elle ne dure que deux minutes. Rien d’autre à dire, c’est le niveau zéro de l’implication.

– Sledgy7

Highlights de la semaine #160 (Batman : One Dark Knight, Catwoman : Lonely City,...) 15

Justice League Incarnate #2

Scénario : Joshua Williamson, Dennis Culver

Dessins : Andrei Bressan, Kyle Hotz, Paul Pelletier

Williamson cherche à écrire une grosse intrigue épique mêlant beaucoup de personnages, mais il ne parvient pas à faire fonctionner le tout : beaucoup d’événements et d’exposition s’enchaînent sans prendre le temps de respirer, et ça rend la lecture assez indigeste. L’intrigue avec les New Gods et la maison des héros en souffre le plus, ça se veut épique mais c’est surtout brouillon. C’est dommage, puisque l’histoire prend trop de place pour laisser les personnages être développés et n’est pas assez prenante pour le justifier.

Le numéro se retrouve avec plusieurs équipes artistiques différentes, mais il parvient à jongler habilement avec. En changeant de dessinateur pour chaque terre différente visitée, la lecture profite de la multiplicité des styles, là où elle aurait pu y nuire. On retiendra surtout Kyle Hotz, dont la patte est tout à fait adapté pour dépeindre la terre-13, celle où réside le Superman Etrigan ou John Constantine réinventé en superhéros. Le passage dans ce monde de magie est le plus réussi, il arrive à laisser un petit peu se poser les personnages et apporter une touche d’humour d’humour grâce à Captain Carrot.

– EtiennePatate

Highlights de la semaine #160 (Batman : One Dark Knight, Catwoman : Lonely City,...) 16

Refrigerator Full of Heads #3

Scénario : Rio Youers

Dessins : Tom Fowler

Les têtes continuent de tomber dans ce numéro qui nous en apprend beaucoup plus sur les personnages et les parties en jeu dans cette chasse au trésor sanglante. D’un côté un groupe de bikers, possédant 3 des 4 artefacts vikings et cherchant désespérément le quatrième. On en apprend d’ailleurs beaucoup plus sur la mythologie entourant ces objets magiques, ce qui n’est pas pour me déplaire. De l’autre, le gouvernement, représenté par deux agents du Department of Defense. Ces derniers sont en possession de la hache et ont déjà commencé à accumuler des têtes humaines dans leur frigo.

Passé cela, il n’y a plus grand chose à dire sur Refrigerator Full of Heads. Le tournant beaucoup plus action que horreur rend le tout assez inintéressant. Les personnages sont clichés et plats. Le scénario est fade, vu et revu. On s’ennuie. Le dernier titre en vie de l’imprint Hill House Comics ne convainc toujours pas.

– Justafrogg

Sledgy7

Sledgy7

Comme tout enfant des années 90, Sledgy a grandi avec Batman et DC Comics, à travers les séries et les films, avant de dilapider son argent dans les comics une fois adulte. Outre Batman et quelques héros comme Aquaman, son admiration se porte surtout sur les super-vilains. Avec sa soif de connaissances pour cet univers si riche, il aime être au courant de tout, ce qui l’a amené à rejoindre les rangs de DC Planet en tant que newseur.