796042_a
Les points positifs:
  • Comics intelligent
  • Sombre, noir, violent et maintenant émouvant
  • C’est tellement bien travaillé
Les points négatifs:
  • Très, trop violent pour certains?
  • Dessinateurs inégaux

“Malgré vos différents, elle n’en était pas moins ta mère.”


  • Scénario : Jason Aaron – Dessin : R.M. Guéra – John Paul Leon – Davide Furno
  • VERTIGO CLASSIQUES – Scalped tome 3 – 5 octobre 2012 – 168 pages – 15€

J’attendais cela avec envie et impatience.

Et ma patience a été récompensée bien au-delà de mes espérances. Un tome 3 de Scalped riche en noirceur, en émotion et en psychologie.

Le nom de ce tome : Mères Mortes, cela nous annonce clairement la couleur.

On assiste enfin, après la découverte de son corps à la fin du tome 1 mais également du tome 2, à l’enquête sur le meurtre de Gina Bad Horse, mère de notre « héros ». Comme l’indique le titre ce tome, Mères Mortes, il y a une autre mère, une autre maman de décédée dans ce tome. Bad Horse ne va pas vouloir s’occuper de près ou de loin de l’enquête sur sa mère. Il va porter son attention uniquement sur la seconde affaire. Sur la seconde maman assassinée. Une jeune droguée laissant derrière elle cinq enfants.

S6

Dashiell va s’impliquer énormément dans cette enquête. S’impliquant toujours davantage tandis  qu’il s’éloigne de celle de sa propre mère. On ne peut s’empêcher de sentir dès le début que Dashiell cherche à faire malgré tout, inconsciemment, le deuil de sa maman en cherchant à aider les cinq orphelins à faire le leur.

Cela est rudement bien mené par Jason Aaron, qui nous livre là un Bad Horse beaucoup plus humain, beaucoup plus ouvert à ses émotions. Intensité dramatique à son apogée, lorsque bourré, tabassé, esseulé, triste de par la perte d’un des jeunes enfants orphelins il se retrouve devant la maison de sa mère. Il se retrouve là sans le vouloir. Comme si Aaron nous faisait comprendre, que plus on tombe bas, plus on souffre, peut importe la rancune que l’on peut avoir, on se retourne toujours vers la personne, vers l’endroit où l’on se sent protégé. Et inconsciemment Dashiell retourne chez lui dans ces moments difficiles. Devant cette maison où il avait juré ne plus revenir, ne plus jamais vouloir revenir.

S5

Hormis cet axe principal, très émouvant, on découvre un Red Crow profondément meurtri par le meurtre de Gina. C’est à partir de cet évènement que l’on se rend compte à quel point la position de Red Crow est difficile à porter et à quel point il était malgré tout attaché à Gina.

On rencontre pour la première fois un expert de la torture Hmong en la petite personne sinistre de Brass. Homme cruel et sans limite dans la torture et la cruauté. Possédant un véritable ascendant sur Red Crow.

Et on s’aperçoit à quel point Nitz, l’agent du FBI, est encore plus pourri que l’on pouvait l’imaginer en couvrant les actions de Diesel ou en manquant de respect sur la tombe de Gina.

S4

Seul petit bémol, peut-être mon premier sur les trois premiers tomes. Les dessins. Autant le style particulier et original de R.M. Guéra colle parfaitement à l’univers noir de Scalped. Autant les dessins de John Paul Leon sur le premier chapitre (beaucoup, beaucoup trop de dessins carrés) et ceux de Davide Furno (trop brouillons) m’ont vraiment gêné.

Bref un tome très sombre, très noir, mais en même temps avec quelques lueurs d’espoir. Lueurs d’espoir, qui, nous le savons très bien disparaitront très vite dans cet univers fascinant que nous dépeint Jason Aaron. Ce dernier a su me surprendre en rajoutant un nuage d’émotions dans le ciel si ténébreux de Prairie Rose.

2 COMMENTS

  1. Voilà une série qui ne m’attire pas, malgré les éloges qu’on en fait. Le dessin me rebute pas mal. La violence, ça me gêne pas, mais je suis pas inspiré. Mais merci pour les reviews sur cette série qui permette de me coucher moins ignorant le soir !

    • Essayes de te faire prêter le premier tome pour tester. Au moins tu pourras dire “j’ai gouté c’est pas bon” et si ça se trouve tu vas prendre ton pied ^^

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.