PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email
le monde de flashpoint t3 image cover

La série Le Monde de Flashpoint poursuit son petit bonhomme de chemin et enchaîne son troisième tome. Après deux volumes à la qualité mitigée, la plupart des récits s’étaient avérés avares en informations et nouveautés autour du Flashpoint. Certains s’en servaient comme simple motif pour développer leur propre arc, tandis que d’autres semblent tellement indépendants qu’on se demande pourquoi ils sont inclus sous l’appellation Flashpoint. A-t-on toujours le même constat avec ce troisième tome? Cette série est-elle destinée uniquement aux plus férus?

Comme à son habitude, Urban Comics tente de justifier ce tome en lui attribuant un titre. Après Batman et Green Lantern, on peut désormais compter avec celui de Flash. Ce qui ne va toujours pas, c’est que dans le fond les histoires n’ont toujours aucune conséquence directes avec Flash. Même si celle de Kid Flash semble la plus intéressante du lot, l’ensemble pêche sur la pertinence de leur intérêt à être lu. En revanche dans la forme, cinq histoires parmi les six nous permettent de suivre des personnages connus du Flashverse. Comme pour les précédentes reviews, voici quelques détails des différents récits que vous pourrez lire dans ce troisième tome du Monde de Flashpoint.

CITIZEN COLD : CITOYEN MODÈLE

Version alternative de Captain Cold, l’histoire dépeint un personnage qui n’a jamais fait partie des Lascars – les ennemis récurrents de Flash – et est même d’ailleurs le héros de Central City. Ce qui n’empêche pas Cold d’être une vraie tête brûlée, très superficiel et susceptible. Le récit traite d’un contrat sur une mise à prix sous fond de vengeance personnelle. Malheureusement, il faudra se contenter de peu d’éléments nouveaux à se mettre sous la dent. La caractérisation des protagonistes tels qu’Iris ou des Lascars est proche du néant tant elle ne décolle jamais. Comme la plupart des séries Flashpoint, celle-ci est du même acabit, c’est à dire assez passable.

le monde de flashpoint t3 image1

GRODD OF WAR : SE BATTRE POUR VIVRE OU VIVRE POUR SE BATTRE

Le récit se présente comme un one shot sur l’un des ennemis jurés du speedster écarlate. Succinct mais clair, on suit le destin de Gorilla Grodd en tant que conquérant du continent africain. Et cela a également un impact sur la psychologie du personnage. Plus violent voire bestial, il est néanmoins démuni de ses qualités de stratège car il n’y a jamais de speedster ou d’adversaire à sa mesure.

C’est donc sans mal que Grodd a pu se hisser jusqu’au sommet de la chaîne alimentaire. Ici, on constate enfin un des rares tenant et aboutissant direct du Flashpoint. Comme Flash et la Ligue de Justice n’ont jamais existé, voici une des repercussions de l’effet papillon. Au final, le récit n’apporte pas grand chose, ce qui est difficile aussi avec un seul chapitre, mais il a le mérite d’étayer un peu la situation géopolitique d’autres régions que l’Europe ou les USA.

KID FLASH LOST : LES COULOIRS DU TEMPS

Voici sans aucun doute le récit qui mériterait à lui seul la lecture de ce troisième tome de Le Monde de Flashpoint. Il se concentre sur Bart Allen, et explique beaucoup de choses, tant sur les évènements du Flashpoint que sur le devenir du protagoniste par la suite dans la chronologie. Sans trop en révéler de l’histoire, Bart se réveille dans un monde qui s’inspire fortement du postulat de Matrix/Terminator. Rapidement rejoint par un personnage croisé récemment dans l’univers de Flash, le duo va devoir tenter de survivre, mais aussi de comprendre comment sauver la réalité avant qu’il ne soit trop tard.

L’histoire se lit très vite car on ne s’ennuie pas du tout. De plus, elle prend le temps d’aller au bout de ses enjeux tout en faisant le lien avec le Flashpoint. Enfin, il est indispensable d’avoir lu Flashpoint – Le Prélude pour comprendre toutes les références dont il est fait mention sinon vous risquez d’être pris de court. A part cela, on est sur une bonne lecture, et c’est bien de le signaler.

le monde de flashpoint t3 image2

REVERSE FLASH : LA BOUCLE DOIT SE BOUCLER

Voici un des chapitres du Monde de Flashpoint qui met enfin en lumière la caractérisation d’un personnage clé de l’event Flashpoint, et qui aurait, par la même occasion, dû figurer soit dans le tome de base, soit dans celui du prélude. En effet, il s’agit aussi d’un one shot sur Eobard Thawne, alias le Reverse Flash, qui ne raconte ses origines, mais plutôt qui les justifie.

Le récit nous fait voyager à travers les grands moments de vie de Barry Allen et d’Eobard pour aborder des points, des « noeuds », qui semblent indubitablement lier les deux personnages l’un à l’autre. Même si cela a déjà été avoué dans des récits précédents, on comprend davantage les motivations du Reverse Flash, et ce qui le pousse constamment à faire souffrir Barry.

THE LEGION OF DOOM : VENGEANCE À SERVIR CHAUD

Il s’agit d’un des tie-in les plus surprenant depuis le début de la série. Après avoir assassiné la moitié de Firestorm, Heatwave est condamné à mort dans une prison pour méta humains. Nourrissant une grande haine envers l’homme qui l’a arrêté, Cyborg, Heatwave élabore un plan pour prendre le contrôle de la prison et former sa version de la Legion of Doom. Ce qui est certain lorsque l’on suit les péripéties d’un vilain qui s’assume, c’est qu’on ne va faire pas dans la dentelle.

Ainsi, ce tie-in est ce qui s’accorde le mieux avec les codes du elseworld. Tout est permis, rien n’est possible. Les méthodes d’Heatwave sont à plus d’un titre comme étant particulièrement expéditives. Bien que le récit constitue plus une parenthèse scénaristique, il nous dévoile néanmoins comment est jugulée la criminalité avec des méthodes pas si incontestables qu’il n’y paraît.

le monde de flashpoint t3 image3

THE WORLD OF FLASHPOINT : METTRE FIN À LA GUERRE FAÇON 1945

Ce récit du Monde de Flashpoint fait partie des inclassables également tant on se demande quelle est son utilité. Dans cette réalité, Traci Thirteen, jeune magicienne, sauve son père in extremis du déluge atlante qui survient à Paris. Quelques temps plus tard, ce dernier père rejoindra une coalition de super-héros qui comptent prendre des mesures drastiques pour stopper les Amazones et les Atlantes, mais au prix de plusieurs millions de morts. Malheureusement, le récit est très brouillon dans sa narration. Les personnages sont crédules au possible, et l’on a du mal à en prendre certains au sérieux quand on croise quelqu’un qui s’appelle Captain Nazi ou bien le père Jason Todd.

le monde de flashpoint t3 image4

Même défauts et qualités que les deux tomes précédents, vous ne serez pas surpris si vous lisez ce troisième volume du Monde de Flashpoint. Heureusement que les histoires centrées autour du Reverse Flash, mais surtout de Kid Flash apportent une vraie valeur ajoutée à cette série. Cependant, il est regrettable de constater que ce ne sont que les récits qui touchent au Flashverse qui soient les plus intéressants à lire. À croire que DC n’avait aucune inspiration en ce qui concerne les autres personnages. Reste à savoir s’il en sera de même dans le prochain et dernier tome qui traitera enfin des causes de la guerre entre Atlantes et Amazones.

Fish talker

Fish talker