PARTAGER

Bienvenue pour les Highlights revenant sur les sorties VO de DC du 21 septembre. Cette semaine, nous accueillons l’une des nouvelles mini-séries Aquaman, The Becoming, autour de Jackson Hyde. Nous revenons aussi sur les premiers chapitres du Webtoon Batman : Wayne Family Adventures, qui est immédiatement devenu très populaire.

LES COUPS DE CŒUR

Highlights de la semaine #147 (Aquaman : The Becoming, Wayne Family Adventures,...) 10

Batman : Wayne Family Adventures #1-4

Scénario : CRC Payne

Dessins : Starbite

Après quelques incartades par la case manga, Batman débarque en Webtoon. Une étape de plus a été franchie. Depuis le Batman Day, les premiers numéros de Wayne Family Adventures sont enfin disponibles, et pour le coup, le résultat est très agréable. 

Divisés en chapitres très courts -les quatre premier numéros se lisant aussi rapidement qu’un seul numéro classique-, cette nouvelle série centrée sur l’univers du chevalier noir prend le parti du format slice of life, en présentant la vie au manoir Wayne, entre arrivée de Duke Thomas à la résidence, bataille pour des cookies, et vol de matériel. 

Se rapprochant de l’humour d’une série telle que Wonder Twins par certains aspects, le titre se doit de s’apprécier pour ce qu’il est : une succession d’histoires courtes et innocentes, dont l’humour parfois référencé fonctionne bien. Graphiquement, si la sobriété est de mise, le style de Starbite reste agréable et les transitions verticales entre les cases s’enchaînent d’une belle manière. Ainsi, pour les non rompus à l’exercice, lire un comics à la verticale -format webtoon oblige- ne devrait poser aucun problème majeur. La colorisation est également de bonne facture, quoi qu’il sera possible de s’étonner de la couleur de peau de Damian. Enfin, je veux dire, qu’il soit un peu plus mat que Bruce, ok, mais rarement à ce point. Mais bon, les Al Ghul sont originaires d’Afrique du Nord techniquement, donc pourquoi pas. 

En conclusion, en plus d’être une agréable surprise qui saura à coup sûr vous occuper quelques minutes, la gratuité de la série devrait être suffisante pour laisser sa chance aux aventures de la famille Wayne.

– Blue

Highlights de la semaine #147 (Aquaman : The Becoming, Wayne Family Adventures,...) 11

Supergirl : Woman of Tomorrow #4

Scénario : Tom King

Dessins : Bilquis Evely

Le road trip galactique de Supergirl et Ruthye continue cette semaine, nous emmenant de monde en monde pour nous toucher en plein cœur. Après l’extraordinaire #3, King et Evely maintiennent cet excellent niveau pour la série, maniant la narration avec dextérité autant au dessin qu’à l’écriture. Il est vrai que depuis le premier épisode, on a droit à une série fantastique sur le plan formel, méticuleusement écrite et formidablement bien représentée. Mais là où les deux premiers numéros pouvaient sembler un peu étranges dans la caractérisation de l’héroïne de Krypton, le tandem créatif montre désormais leur maîtrise du personnage, assumant le regard subjectif d’un narrateur non-fiable qui transmet un portrait en creux, dans lequel il faut apprendre à lire entre les lignes. Cette dernière livraison nous montre une fois de plus que les oiseaux de mauvaise augure (dont j’ai fait partie) qui accusaient Tom King de n’avoir rien compris à leur Kara adorée ont eu bien tort. Voilà longtemps que Supergirl n’avait été aussi bien cernée dans sa complexité, loin de l’aspect naïf et un peu teenager dans lequel on l’a parfois cantonnée. 

J’ai particulièrement été sensible à l’abnégation de Kara, qui se met au service des autres en toute circonstance, portant sur elle une souffrance qui parfois éclate. Les uns accuseront Tom King de la rendre dépressive, soit. Mais ils ne réalisent pas combien Evely et lui ont profondément raison. Supergirl ne porte pas l’insouciance de son célèbre cousin. Elle a tout vu. Elle a connu la chute de Krypton, en toute conscience, observant la corruption, l’effondrement, la mort de tous ses proches. Et pourtant, elle continue de porter sur elle, portée par sa bonté et son sens du service, s’abaissant au niveau des autres. Cela me rappelle un épisode de Justice League animée, où Superman assumait déjà cet aspect kénotique, condamné à l’abaissement dans un monde en carton. Ici, c’est encore plus formidablement apporté par King sur Supergirl, notamment en mettant en contraste avec la mélancolie du personnage, au vu du passé que le lecteur connaît. 

Je faisais partie des sceptiques au départ, mais très clairement, Bilquis et King sont en train de nous offrir une série sur Supergirl dont on saura se souvenir pour les prochaines années. Une sorte de récit fondamental, qui montre combien l’héroïne porte en elle le potentiel d’être l’un des personnages les plus fondamentaux de l’univers DC. C’est tout ce qu’elle mérite.

– myplasticbus

LES VALEURS SURES

Highlights de la semaine #147 (Aquaman : The Becoming, Wayne Family Adventures,...) 12

Aquaman : The Becoming #1

Scénario : Brandon Thomas

Dessins : Diego Olortegui

Malgré quelques tropes de premier numéro assez simples, Aquaman : The Becoming commence bien. On nous représente le personnage de Jackson Hyde, un sidekick cool, gay et qui aime sa daronne. Il apparaît très lumineux et ça aura son importance dans l’histoire qu’essaie de construire Thomas, même si on ne sait pas trop où il va. Les dessins d’Olortegui, que je ne connaissais pas, vont aussi dans ce sens. C’est assez classique et dense mais son trait lié aux couleurs d’Adriano Lucas rendent la lecture agréable.

Tout reste à faire, mais on sent déjà dans ce #1 que Jackson Hyde a une personnalité et des choses à raconter dans ses aventures, et ça n’a pas souvent été le cas en un peu plus de 10 ans.

– Sledgy7

Highlights de la semaine #147 (Aquaman : The Becoming, Wayne Family Adventures,...) 13

Batman Secret Files : Miracle Molly #1

Scénario : James Tynion IV

Dessins : Dani

S’il est un personnage intéressant parmi la dizaine qu’a introduit Tynion IV dans son run sur Batman, c’est Miracle Molly. L’auteur décide donc ici de nous révéler son passé et les causes de son arrivée dans l’Unsanity Collective. Et je dois avouer que cette origin story nous est contée de manière plutôt efficace. Malgré une histoire globale plus que classique (la société elle est pas gentille, la vie elle est trop injuste, et si j’allais me faire laver le cerveau ?), c’est dans la narration que ce comics tire son épingle du jeu. Au fil des cases, on nous dépeint une société pesante, monotone, rythmée par la pression sociale, dans la vie privée comme publique. Une réalité plus qu’actuelle dans notre monde, où chaque lecteur pourra se retrouver dans la jeune Marie Kovalski.

Cet épisode donne à voir une lente et inéluctable descente aux enfers, soutenue par les dessins de Dani qui dépersonnifient complètement les personnages secondaires, et par sa composition, avec des rangées de cases très longues, pour représenter inlassablement les mêmes moments de vie qui se répètent. Les cases sont de plus en plus petites. L’action y est de plus en plus étouffante. Les couleurs ne sont pas en restent et témoignent de la vie fade de la jeune femme qui se tourne peu à peu vers la lumière en fin de numéro.James Tynion IV nous livre donc un aparté agréable, intime, qui contraste avec son titre principal et nous fait encore une fois regretter cette débauche de moyens, lorsque, souvent, une mise en scène simple et concise reste bien plus efficace.

– Justafrogg

Highlights de la semaine #147 (Aquaman : The Becoming, Wayne Family Adventures,...) 14

The Flash #774

Scénario : Jeremy Adams

Dessins : Christian Duce

Si on pouvait reprocher à Jeremy Adams de ne pas mettre assez en avant la famille de West, qui servait davantage de papier peint dans les deux précédents numéros, voilà qu’il change la donne. En effet, on trouve ici un récit centré sur Wally et sa fille Irey, ce qui fait d’emblée plaisir à voir tant cette famille a pu nous manquer lors des dix dernières années.

On a ici un numéro assez agréable à lire tant la dynamique entre le père et sa fille est mignonne. Pas question de drama inutile entre les deux personnages, c’est même tout l’inverse puisque Irey adore son père. On s’amusera plutôt de la voir prendre les devants pendant cette aventure où Wally tend davantage à vouloir la mettre à l’écart pour la protéger, mais accepte rapidement de la suivre.

En revanche, l’histoire en elle-même est bien moins convaincante puisque nous avons un simple vilain aux dessins revanchards. Un classique qui fonctionne toujours mais ne marquera certainement pas les mémoires. On espère qu’Adams continuera à développer les dynamiques familiales par la suite, mais dans un tout plus ambitieux et alléchant.

– Mocassin

Highlights de la semaine #147 (Aquaman : The Becoming, Wayne Family Adventures,...) 15

Nightwing #84

Scénario : Tom Taylor

Dessins : Robbi Rodriguez

L’event Fear State s’est emparé de tous les titres de la Bat Family, et Nightwing n’y fait pas exception. Taylor met donc en pause ses ambitieux plans pour Blüdhaven et ramène Dick Grayson au bercail pour combattre l’Épouvantail et le Magistrat. Ne nous mentons pas, il est un peu frustrant de quitter le récit de Taylor alors qu’il prenait une toute autre ampleur dans le dernier numéro, mais il va falloir composer avec.

Heureusement pour nous, l’auteur continue à livrer du bon boulot même quand il s’inscrit dans le récit de Tynion IV. Ici il s’agit d’un numéro principalement centré sur l’action, délivrée non pas par l’habituel Bruno Redondo mais Robbi Rodriguez. Bien qu’ayant un style bien différent de son prédécesseur, Rodriguez livre un boulot tout à fait convaincant, plus dynamique et stylisé, bien que le visage de Dick soit un peu difforme par moment.

En soi, il ne se passe pas grand chose dans ce numéro, on est davantage dans l’introduction, mais c’est effectué de façon assez efficace, que ce soit le retour de Barbara en Batgirl dans une page assez badass, ou même l’instant émotion entre papa Bruce et son fiston Dick. Taylor ne se refait pas, et c’est tant mieux.

– Mocassin

Highlights de la semaine #147 (Aquaman : The Becoming, Wayne Family Adventures,...) 16

Catwoman #35

Scénario : Ram V

Dessins : Nina Nakueva

C’est le début de Fear State pour le titre Catwoman. On clôt donc les intrigues en cours. On en met d’autres de côté. Et on se tourne vers quelque chose de plus grandiose et événementiel. L’introduction de ce nouvel arc est très bien amenée. Ram V y reprend les éléments clés de l’event de la rentrée pour les réarranger à sa sauce et monter une intrigue parallèle dans les rues d’Alleytown. Plusieurs éléments des arcs précédents ressurgissent alors pour une confrontation qui s’annonce dantesque. De plus, une nouvelle équipe d’anti-héros vient faire son apparition ici. On sent l’aura des Secret Six dans la composition et les motivations du groupe et ça donne envie d’en découvrir plus.

C’est également l’heure du changement côté dessins. Et il n’y a pas à dire, Ram V, tout comme Tom King et James Tynion IV avant lui, sait très bien s’entourer. Les dessins de Nina Vakueva sont un régal pour les yeux. Le tout magnifiquement mis en couleur par Jordie Bellaire qui n’a plus rien à prouver.

Un numéro d’introduction solide donc. Avec une pointe de réflexion sur le totalitarisme, mais surtout une grosse exposition des enjeux à venir pour la série, avant que l’auteur ne quitte le titre.

– Justafrogg

LES DÉCEPTIONS

Highlights de la semaine #147 (Aquaman : The Becoming, Wayne Family Adventures,...) 17

Shazam! #3

Scénario : Tim Sheridan

Dessins : Clayton Henry

Billy perd plus ou moins ses pouvoirs et va les chercher en enfer avec ce qui se trouve être le fils du Diable. Entre deux papotages, le numéro consiste en la rencontre avec Neron, qui n’a pas grand chose à ajouter au récit. C’est du blabla et des résolutions bêtes, avec des dessins sans décor qui ne donnent pas envie.

– Sledgy7

Sledgy7

Sledgy7

Comme tout enfant des années 90, Sledgy a grandi avec Batman et DC Comics, à travers les séries et les films, avant de dilapider son argent dans les comics une fois adulte. Outre Batman et quelques héros comme Aquaman, son admiration se porte surtout sur les super-vilains. Avec sa soif de connaissances pour cet univers si riche, il aime être au courant de tout, ce qui l’a amené à rejoindre les rangs de DC Planet en tant que newseur.