Spécialiste du genre, James Tynion IV se devait d’écrire un comics d’horreur dans le DC Black Label, et ce sera le cas à partir de juin avec The Nice House on the Lake.

The Nice House on the Lake dessiné par Álvaro Martínez Bueno

Pour ce récit de 12 numéros (du moins pour sa première saison, suggérant la possibilité d’une deuxième si le succès est au rendez-vous), James Tynion IV retrouve l’artiste Álvaro Martínez Bueno, son collaborateur sur Justice League Dark partageant un certain goût pour l’horreur, et la coloriste Jordie Bellaire. C’est le Black Label qui accueillera cette histoire, l’imprint mature de DC qui laisse The Nice House on the Lake être un comics creator-owned, fait assez rare chez l’éditeur pour le signaler.

Nous suivrons un groupe de personnes dans leur trentaine, invitées dans une maison au bord d’un lac par leur ami commun Walter. Certains le connaissent depuis l’enfance et d’autres seulement depuis quelques mois, il est un peu bizarre, mais cette offre semblait pour tous être une belle opportunité d’échapper à leur quotidien. Cependant, une fois arrivé, ce groupe découvre que le monde a plongé dans le chaos et qu’ils ne pourront peut-être jamais partir, et bien sûr Walter n’est pas ce qu’il semblait être.

Si son comics The Woods (BOOM! Studios) était un regard sur son adolescence alors qu’il avait la vingtaine, James Tynion IV regarde cette fois sa vingtaine alors qu’il est désormais âgé de 33 ans. Selon lui, il arrive à un âge où l’humain s’écarte de ses groupes d’amis pour devenir quelque chose de plus individuel. Vous voyez toujours vos amis, mais ils ne sont plus autant une grande part de votre vie que quand vous avez 20 ans.

Ainsi, la dichotomie entre « une volonté de retrouver le moment parfait de votre vie mais le besoin de grandir et d’avancer sur son propre chemin, cette tension est le le cœur du récit ». La pandémie mondiale n’a fait qu’exacerber l’horreur de l’isolation et de l’extérieur et rendre ces thèmes universels, même si le projet a été pensé il y a déjà 5 ans.

Concernant Bueno, l’auteur déclare qu’il réfléchit à son histoire en pensant à son style de dessins et qu’il lui offre toute la liberté dont il a besoin. Là où Tynion IV s’est impliqué est dans la création de la maison, cherchant tous deux des architectures sur Pinterest pendant le premier confinement il y a un an. La structure est en partie inspirée par l’hôtel Juvet en Norvège, qui a servi de lieu de tournage pour le film Ex Machina, sorti en 2014.

L’aliénation autour de nos amis proches et de l’enfermement est donc la grande horreur de The Nice House on the Lake, qui débutera donc en juin prochain et sera assurément un comics à suivre cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.