PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email
Justice League Bendis Marquez

C’est déjà le mois prochain que Brian M Bendis et David Marquez se retrouvent pour un run sur Justice League dans le cadre de l’initiative Infinite Frontier, et l’auteur a parlé de ce qu’on pourra y retrouver, en plus de nous laisser quelques planches de l’artiste.

Ce que Bendis apporte avec lui

Après avoir passé 2 ans sur Superman et une multitude d’autres titres qui n’ont pas tellement duré, la prochaine étape du scénariste chez DC était toute tracée. Il a pu se faire la main sur cet univers et se sent prêt à attaquer un titre Justice League, où tout ce qu’il a pu écrire sur l’Homme d’Acier existe toujours et aura son importance sur la dynamique de groupe. Autre apport majeur, son personnage Naomi rejoint l’équipe et amène avec elle un nouveau lore : nous visiterons sa planète d’origine et découvrirons de nouveaux conflits et idées au sein du DC Universe avec elle.

En parlant de Naomi, Bendis assure qu’une suite à sa série solo est prévue avec Jamal Campbell, pour l’instant occupé avec Far Sector (qui avait été retardé pour qu’il fasse la première partie de Naomi).

Une multitude de héros de prévue

La situation sur la planète de Naomi nécessite toute la ligue, et même les héros qui ne sont pas dans le roster principal. Si l’histoire est très ancrée sur la science, alors le scénariste souhaite ramener les meilleurs scientifiques du DCU, par exemple. Tous les héros peuvent potentiellement intervenir. Quant aux membres principaux, ils ont été choisis selon ce qu’ils vivent en ce moment dans leurs titres solo (quand ils en ont un). Certains choix de personnages atypiques comme Black Adam apportent un peu d’originalité dans une dynamique déjà bien huilée entre certains héros classiques.

Il écrit ces dynamiques sans trop réfléchir, laissant chaque personnage les développer « tout seul », mais Bendis semble apprécier particulièrement l’amitié entre Black Canary et Hawkgirl. Pour lui, ils sont tous les leaders de la série, chacun a son but, souvent liés d’ailleurs.

Au sujet du backup Justice League Dark

Avec un backup, qui fait tout de même la moitié du numéro, la question s’est vite posée : est-ce que le scénariste compte faire un crossover avec Ram V et sa Justice League Dark ? Vous vous en doutez bien, ça va arriver. Après avoir établi le récit, l’auteur souhaite qu’elles commencent à s’affecter entre elles, mais pas d’une manière punitive pour qui que ce soit. Il veut qu’on puisse lire une histoire, et la redécouvrir de l’autre côté jusqu’à mener un grand event mystique qui prendra tout le numéro. Parfois, c’est le backup qui sera l’histoire principale du numéro et vice-versa, et Ram V a l’air d’aller dans son sens.

On vous laisse désormais avec quelques planches de David Marquez, avec qui Bendis a déjà travaillé sur Miles Morales entre autres et qui est donc un duo qui a très bien fonctionné par le passé. Justice League #59, départ de leur run, débutera le 16 mars 4.99$.

Sledgy7

Sledgy7

Comme tout enfant des années 90, Sledgy a grandi avec Batman et DC Comics, à travers les séries et les films, avant de dilapider son argent dans les comics une fois adulte. Outre Batman et quelques héros comme Aquaman, son admiration se porte surtout sur les super-vilains. Avec sa soif de connaissances pour cet univers si riche, il aime être au courant de tout, ce qui l’a amené à rejoindre les rangs de DC Planet en tant que newseur.