C’est le mois prochain que Nightwing reprendra du poil de la bête sous la plume de Tom Taylor et les crayons de Bruno Redondo, dont nous découvrons les premières pages (et c’est déjà génial).

Nightwing sauve un chien avec panache

Ces derniers temps n’ont pas été tendres avec Nightwing, qui s’est vu recevoir une balle dans la tête avant de perdre la mémoire et de se renommer Ric. Ne vous inquiétez pas, tout cela, c’est du passé. Dès ses premières pages, Tom Taylor choisit de s’amuser de l’état dans lequel le personnage avait été laissé. On reconnaît alors bien là la promesse de Death Metal et Infinite Frontier : tout a de l’importance, même les moments les moins glorieux de l’éditeur. De là à ce que Taylor aille encore plus loin en plaisantant sur le sort de Nightwing dans Injustice (où qui il était déjà en équipe avec Bruno Redondo), il n’y a qu’un pas !

Si des fans n’étaient pas rassurés par la simple évocation du nom de l’équipe créative reprenant le personnages, ils ne pourront que sourire devant ces magnifiques premières pages dont l’ambiance crépusculaire du coloriste Adriano Lucas nous promet un avenir plus radieux. Dick Grayson nous revient fidèle à lui-même, aussi solaire que drôle et empathique, et ça fait du bien. Bien entendu, sa bonne humeur sera rapidement mise à l’épreuve par la dernière élection municipale de Blüdhaven qui a fait sortir vainqueur un candidat nommé… Zucco. Un patronyme partagé avec le meurtrier de ses parents.

Nightwing #78

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.